visuel

Publié le 25/01/2021

Instadrone : porte-outils pour l'industrie

Créée en 2014, la société Instadrone, dont le siège social est installé à Servian (Hérault), propose des prestations de service techniques par drone à destination d'entreprises de l'industrie et des télécoms. En choisissant de se spécialiser et de se développer grâce à la licence de marque, Instadrone s'est fait une place de choix sur un marché très concurrentiel.

Petits, légers, agiles et précis… Minuscules avions à l’allure d’insectes, les drones présentent de nombreux avantages pour de nombreux domaines. Quand, en 2014, Cédric Botella et Aurélie Malgouyres créent leur société Instadrone, ils n’ont pas encore saisi tout le champ des possibles. « C’était l’essor des drones et nous nous étions lancés sur la prise d’images et de vidéos. À l’époque, nous n’avions pas idée du potentiel des drones en termes de technicité », se souvient Cédric Botella, CEO d’Instadrone.

Cédric Botella et Aurélie Malgouyres

Mais un jour, un opérateur des télécoms se rapproche de l’entreprise pour solliciter ses services. « C’est là que j’ai vu que les drones pouvaient avoir une autre utilité et servir de « porte-outils ». Ils peuvent facilement embarquer tout un tas de capteurs pour assurer des relevés et collecter de la donnée », explique-t-il. Le couple d’entrepreneurs, ambassadeurs de la CCI Hérault, amorce donc un virage dans le positionnement de l’entreprise. Instadrone réalise, depuis, toute une gamme des prestations techniques pour les acteurs des services, des télécoms et de l’industrie. Il s’agit par exemple d’études d’implantation de pylônes pour des opérateurs, de captation sur des sites de stockage de déchets, de surveillance de voies ferrées ou encore de topographie pour le réaménagement de sites industriels.

Suite de l'article

Se spécialiser pour durer

Un pari gagnant pour la société qui a ainsi pu pérenniser son activité sur un marché où le nombre d'opérateurs de drones a explosé, entraînant une précarisation de nombreux acteurs. Pour se développer, les deux entrepreneurs choisissent de structurer la société sous forme de réseau. « J'ai été gendarme pendant 20 ans, raconte le dirigeant. J'ai donc fait appel à d'anciens camarades de confiance pour ouvrir des agences Instadrone un peu partout sur le territoire. » 25 agences, sous licence de marque, ont donc ouvert à travers la France, ainsi que 5 à l'étranger.

Les 35 opérateurs Instadrone sont indépendants, mais ils utilisent le même matériel. Ils sont tous sont formés au siège de Servian avant leur installation, notamment au respect très stricte de la règlementation. La tête de réseau centralise les demandes des clients et les répartit entre les différentes agences.  « L’organisation en réseau permet une vraie efficacité opérationnelle, grâce au maillage territorial, affirme Cédric Botella. Par ailleurs, nous partageons des valeurs fortes de cohésion. Nous échangeons nos expériences et bonnes pratiques, mais également des informations sur la réglementation, par exemple. Enfin, toutes les décisions sont prises, chaque mois, à la majorité des licenciés. »

Suite de l'article

Capter et traiter la donnée : la plus-value d'Instadrone

Même si Instadrone compte dans ses rangs de nombreux anciens militaires, le réseau bénéficie également de spécialistes civils, comme des archéologues, des littoralistes ou des géomètres. « Ces profils permettent d'adapter les prestations selon les secteurs et mais également d'avoir une plus-value dans le traitement de la donnée », souligne Cédric Botella. L'entreprise se positionne en effet comme « un fournisseur de données intermédiaires », c'est-à-dire que les opérateurs captent des données, puis les pré-traitent afin de livrer aux clients des informations prêtes à être exploitées.


Mais il est maintenant acquis, dans le BTP et l'industrie en général, que le drone est une très bonne solution.


L'organisation de la société a permis de convaincre plusieurs grands groupes (Free, Suez…) de lui faire confiance. « Il a fallu une période d'adaptation des entreprises pour comprendre le potentiel des drones, se souvient Cédric Botella. Mais il est maintenant acquis, dans le BTP et l'industrie en général, que le drone est une très bonne solution. Il remplace les moyens lourds comme la nacelle, l'échafaudage… » En 2020, le réseau a ainsi réalisé plus de 5 000 prestations, un chiffre d'affaires de 2,6 millions d'euros et une croissance de 93% : l'activité ne connaît pas la crise.

Suite de l'article

Repéré par Xavier Niel

Séduit par les valeurs de l’entreprise, le groupe Iliad, dirigé par Xavier Niel et maison-mère de Free, a décidé d’accompagner Instadrone en entrant au capital, en juin 2020, à hauteur de 30 %. Alors que Free mobile est le premier client d’Instadrone, le groupe choisit d’emmener le réseau avec lui dans son développement en Italie et en Pologne. « Ce partenariat économique va nous permettre de gagner des parts de marché dans les télécoms, nous apportera l’appui d’un gros acteur et nous permettra de progresser », se réjouit Cédric Botella.

Les collaborations avec les grands comptes ne s’arrêtent pas là. Depuis janvier 2021, Instadrone a un partenariat stratégique avec Altametris, filiale de SNCF Réseau, spécialiste du traitement et de la valorisation de données. Le réseau Instadrone sera, entre autre, le beta testeur la suite logicielle d’Altametris destinée à visualiser de la donnée.

Sept ans après sa création, l’entreprise Instadrone a donc pris son envol et Cédric Botella peut reprendre son souffle. « J’ai développé l’entreprise en suivant mon intuition, en faisant ce que je trouvais le plus naturel, témoigne le CEO d’Instadrone. Maintenant qu'on maîtrise cette croissance folle, je me pose pour reprendre la base. Car, même si on est passionné, il faut apprendre les essentiels de l’entrepreneur : les chiffres. »

Suite de l'article

L'Hérault, un département particulièrement attractif

Situé au sud-est de la région Occitanie, l'Hérault est un département de taille moyenne qui bénéficie de près de 90km de côte. Avec son littoral, ses massifs, ses plaines agricoles, ses zones de garrigues et ses étangs, il offre une belle diversité de paysages. Mais c'est également un département fortement urbanisé : 85% de sa population vit en ville.

Sa position littorale et ses villes dynamiques, en tête desquelles Montpellier, boostent son attractivité : L'Hérault est le 2ème département de province le plus attractif. Comptant 1,1 million d'habitants en 2015, il ne cesse d'en gagner chaque année, ce qui fait de lui le troisième département à la démographie la plus dynamique.

L'essentiel des emplois de l'Hérault(85%) sont orientés vers le secteur tertiaire, marchand ou non marchand. Le département est très peu industrialisé (6,5% des emplois) et l'agriculture est également peu présente, bien que portée par la viticulture, production dominante. Concernant le tourisme, L'Hérault se classe comme le premier département d'Occitanie.

infographie gironde chiffre clés

Sources : INSEE

Suite de l'article

Pour en savoir plus :