1er accélérateur des entreprises

Économie circulaire

Face à la raréfaction des ressources naturelles, l’économie circulaire se développe et est un moyen, pour les entreprises, d’ancrer leur activité dans un modèle économique plus respectueux de l’environnement.

L’objectif de l’économie circulaire, selon le Ministère de la Transition écologique, est de « produire des biens et des services de manière durable, en limitant la consommation et les gaspillages de ressources ». Ce modèle s’inspire du fonctionnement cyclique des écosystèmes naturels pour repenser les modes de production et de consommation, en opposition avec le modèle de l’économie linéaire qui consiste à extraire, fabriquer, consommer puis jeter.

En préservant et valorisant les ressources, l’économie circulaire contribue à sécuriser l’approvisionnement en matières premières, à transformer et réindustrialiser les territoires, à créer des emplois et à augmenter la compétitivité des entreprises.

Les principaux domaines d’actions de l’économie circulaire

L’économie circulaire se décline en plusieurs domaines d’actions :

schema-eco-circulaire

Source : Ademe

  • Extraction / exploitation et achats durables : limiter les impacts environnementaux de l’exploitation et de l’extraction des ressources utilisées
  • L'éco-conception : prendre en compte les impacts environnementaux dans la conception d’un produit ou service, sur l’ensemble des étapes du cycle de vie.
  • L’écologie industrielle et territoriale : optimiser l’utilisation des ressources sur un territoire
  • L’économie de la fonctionnalité : privilégier l’usage à la possession, vendre les services liés au produit plutôt que le produit
  • La consommation responsable : prendre en compte dans les achats publics et privés les impacts environnementaux de l'ensemble du cycle de vie du produit ou service
  • L’allongement de la durée d’usage des produits : développer des solutions de réemploi et réutilisation comme la réparation, la vente ou l’achat d’occasion, le don.
  • Recyclage : utiliser des matières premières issues de déchets

En octobre 2018, la publication de la norme française expérimentale sur l’économie circulaire XP X30-901 par l’AFNOR a fourni des lignes directrices pour les entreprises qui souhaitent mettre en œuvre un outil de management de projet d’économie circulaire.

L’Institut National de l’Economie Circulaire fédère l’ensemble des acteurs publics et privés pour promouvoir et accélérer le développement de cette économie en France.

Le contexte législatif

En France, le concept d'économie circulaire apparaît officiellement dans la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte du 18 août 2015, qui a reconnu la transition vers une économie circulaire comme un objectif national et comme l’un des piliers du développement durable. Le Gouvernement a adopté une feuille de route dédiée.

Présentation de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire


Pour en savoir plus

L'institut national de l’économie circulaire

ADEME

Décryptage sur les recycleries et ressourceries

Crée le 18 mai 2021