visuel

Publié le 15/07/2020

La filière photovoltaïque

La programmation pluriannuelle de l'énergie, adoptée par la France pour les 10 années à venir, entérine une accélération du développement de la filière photovoltaïque, un des secteurs piliers de la transition énergétique du pays. État des lieux de la filière française, de ses enjeux et ses perspectives.

La filière photovoltaïque regroupe toutes les activités liées à la production d’énergie solaire via l’utilisation de panneaux photovoltaïques. Le principe de ces panneaux, installés sur des bâtiments ou sur le sol, est de transformer le rayonnement solaire en électricité grâce à leurs cellules photovoltaïques. Cette électricité est ensuite raccordée au réseau électrique.

Les dynamiques de la filière

Le marché français de l’énergie photovoltaïque s’est d’abord développé de façon isolée avant de s’orienter, à partir de 1999, vers des applications dites « raccordées réseau » destinées aux particuliers, aux activités tertiaires, aux PME, PMI et logements collectifs. C’est ainsi que de grandes fermes solaires ont été construites dans des territoires à fort potentiel, principalement dans le sud du pays.

Les retombées de la filière photovoltaïque sont essentiellement locales. Plusieurs régions sont engagées dans le développement de cette énergie renouvelable, qui est souvent encouragé par les collectivités locales.

Parmi les précurseurs, on compte bien sûr les zones géographiques qui enregistrent de forts taux d’ensoleillement. La Nouvelle-Aquitaine est, par exemple, la région qui possède le plus de megawatts raccordés (2421MW). Elle est suivie par l’Occitanie et de la Provence-Alpes-Côte d’Azur. C’est d’ailleurs dans le Vaucluse que la plus importante installation photovoltaïque flottante (sur un lac artificiel) d’Europe a été mise en service, en 2019. L’Auvergne-Rhône-Alpes est, quant à elle, la région qui dispose du plus grand nombre d’installations photovoltaïques.

En parallèle et depuis quelques années, d’autres territoires prennent le virage des énergies solaires et notamment photovoltaïques. C’est le cas de l’Alsace où est installée l’entreprise française leader du secteur, France Solar, mais aussi de la Bretagne et des Hauts-de-France. L’une des plus grandes installations d’Europe doit, en effet, voir le jour en 2022 sur la base aérienne militaire de la ville de Creil, dans l’Oise, avec 547 000 panneaux photovoltaïques sur 180 ha. Dans l’Ouest du pays, un réseau fédérant les acteurs de la filière solaire s’est formé à travers Atlansun, pour favoriser les synergies et l’émergence de projets dans le secteur. Dans le Centre-Val de Loire, un grand parc solaire de 7 ha de panneaux photovoltaïques a été inauguré en juin 2020 sur une ancienne mine de Chaillac, dans l'Indre.

Atteindre 32% de la consommation en 2030

En 2019, l’énergie solaire photovoltaïque a fourni 2,2 % de la production d'électricité en France. Le pays s’est engagé, via la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, à atteindre la part de 33% d’énergies renouvelables dans sa consommation brute en 2030. En 2018, lors de la révision de la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE), l’accent a été mis sur la diversification du mix énergétique et le développement de l’énergie solaire photovoltaïque pour les dix prochaines années : le Gouvernement souhaite multiplier par 5 la puissance du parc français d’ici 2028.

Si l’énergie photovoltaïque est une source d’énergie renouvelable particulièrement fiable et dont les installations nécessitent peu d’entretien (le coût de fonctionnement est faible), elle reste sujette aux discontinuités de production : les panneaux ne sont actifs que le jour et sensibles aux variations de l’intensité solaire. Les installations photovoltaïques nécessitent, par ailleurs, de vastes espaces et posent donc des questions en termes d’occupation foncière (concurrence avec des espaces naturels ou des terres de productions agricoles par exemple) et de préservation des paysages.

Les enjeux de la filière françaises sont donc multiples aujourd'hui : intégrer l'énergie solaire dans un mix énergétique adapté, encadrer mais accélérer son déploiement dans les territoires, renforcer l'industrie française, faciliter les installations…

Les CCI en soutien aux acteurs de la filière

Pour accompagner cette transition énergétique, les CCI travaillent de concert avec les différents acteurs de leur territoire et fédèrent les entreprises de la filière photovoltaïque. La CCI métropolitaine Bretagne Ouest propose par exemple une formation dédiée à la conception et la gestion d'installation photovoltaïque tandis que la CCI du Jura organise des « clubs environnement » pour permettre aux entreprises jurassiennes d’échanger autour des thématiques liées à l’environnement, et notamment l’énergie solaire. La CCI Nice Côte d’Azur a, quant à elle, installé 9 000 m2 de panneaux photovoltaïques sur sa toiture, afin de contribuer au renforcement du réseau électrique en région PACA.

Chiffres clés

4700 millions d'euros de chiffre d'affaires dans la filière en 2017


7050 emplois directs dans la filière en 2017


10,2 TWh d'électricité produite en 2018


20,6 GW est l'objectif à atteindre fin 2023

Source : ObservER, Le Baromètre 2019 des énergies renouvelables électriques en France.