visuel

Publié le 09/12/2020

Les tendances d'Emma, le zéro déchet pratique, made in France et solidaire

La praticité au service de l'écologie, c'est le principe qu'Emmanuelle Terrier a souhaité appliquer lorsqu'elle a créé son entreprise Les Tendances d'Emma, en 2009. Engagée dans une démarche globale de responsabilité sociale et environnementale, elle propose des produits d'hygiène lavables, fabriqués en France par un atelier favorisant l'insertion des personnes éloignées de l'emploi.

Mots-clés :

Emmanuelle Terrier a un parcours doublement atypique. Après une école de commerce, elle est passée d’ingénieure commerciale à infirmière pour, ensuite, troquer sa blouse d’infirmière contre la casquette de cheffe d’entreprise. Ces changements de professions, qui à première vue paraissent très éloignées, se sont pourtant succédé logiquement pour la dirigeante. « Lorsque j’étais ingénieure commerciale, j’étais bénévole à la Croix Rouge, raconte Emmanuelle Terrier. Je me suis aperçue que le sens du contact que j’avais, et qui faisait que j’étais une bonne commerciale, pouvait aussi aider les gens. J’ai donc tout arrêté et repris des études d’infirmière. »

Je me suis dit qu’il pouvait servir à d’autres personnes.

C’est ensuite la naissance de son deuxième enfant qui a sensibilisé la jeune femme à la réduction des déchets et lui a donné envie d’entreprendre. « Après la naissance de mon premier enfant, je m’étais inscrite dans une démarche de parentalité bienveillante, raconte-t-elle. Lorsque mon deuxième est arrivé, j’ai cherché à aller plus loin. Je me suis posé la question des couches lavables mais je n’étais pas prête. En revanche, je pouvais passer aux lingettes réutilisables. Alors, je me suis organisée en me confectionnant un petit kit d’accessoires lavables, et je me suis dit qu’il pouvait servir à d’autres personnes. » Lorsque la jeune maman entame cette réflexion, on est en 2009. Il y a peu d’initiatives en matière de zéro déchet et c’est la date de la mise en place du régime de l’auto-entrepreneur : les étoiles sont alignées pour Emmanuelle Terrier qui lance son auto-entreprise, Les Tendances d’Emma, depuis son domicile de Tullins, près de Grenoble.

Encourager l'évolution des comportements

Les Tendances d’Emma se spécialise dans la fabrication et la commercialisation de produits d’hygiène lavables et réutilisables (cotons démaquillants, lingettes pour bébé et essuie-tout) avec, en toile de fond, une ambition : encourager l’évolution des comportements. « Notre objectif est de permettre à monsieur et madame Tout le monde de remplacer des produits du quotidien jetables, par des alternatives durables et faciles à intégrer, précise la cheffe d’entreprise. Pour beaucoup de personnes, l’écologie peut apparaître comme un changement radical qui fait peur, mais c’est une démarche sur le long terme, qui se fait par petits pas. Beaucoup de clients nous disent que nous avons été leur premier pas. »

Au-delà de cet engagement écologique, Emmanuelle Terrier a souhaité fonder son entreprise sur deux autres valeurs importantes à ses yeux : le made in France et l’insertion. « Quand j’étais infirmière, j’ai fait des stages en prison lors desquels j’ai réalisé que l’on manquait de solutions pour préparer la sortie des prisonniers », détaille-t-elle. Au lancement de son projet entrepreneurial, l’entrepreneuse est donc allée voir le centre de détention de Joux-la-Ville pour envisager une collaboration et monter un atelier de confection. Ce choix lui vaut, aujourd’hui, de faire partie des premières entreprises françaises labellisées PeP’s (Produits en Prison.s.). L’initiative, portée par l’agence du travail d’intérêt général et de l’insertion professionnelle, a été mise en place pour « valoriser des produits et services réalisés en prison dans des conditions responsables et inclusives ».

« Notre défi est d'exprimer nos valeurs dans nos comportements au quotidien, d'embarquer l'ensemble de l'équipe dans un projet auquel tout le monde s'identifie, qui soit économiquement viable et humainement hyper agréable. »

La production française au service de l'insertion

Pour aller plus loin, Emmanuelle Terrier a créé, en 2019, un nouvel atelier et une deuxième structure : l’entreprise d’insertion Emma seconde chance, qui permet à des chômeurs et chômeuses de longue durée de retrouver une activité en assurant des travaux de couture, de conditionnement et d’expédition pour Les Tendances d’Emma.

Au fil des années, l’entreprise d’Emmanuelle Terrier a multiplié les engagements, dans une démarche d’amélioration continue, tant sur le volet environnemental, social, qu’au niveau du bien-être au travail. Le télétravail est, par exemple, déployé depuis de nombreuses années au sein de l’entreprise qui a, au sein de ses effectifs permanents constitués d’environ 10 personnes, des salariés aux quatre coins de la France. La marque mène également des opérations avec différentes associations auxquelles elle reverse une partie de ses bénéfices. « Nous avons toujours été en avance, commente la cheffe d’entreprise. Mais je pense que tout le monde sera comme nous demain. C’est ce que va rechercher de plus en plus le consommateur. Si j’ai été capable de faire tout cela, en partant de rien, c’est que tout le monde peut le faire. »

L’entreprise a récemment formalisé ses valeurs et sa mission en quatre piliers : l’engagement, l’inclusivité, l’authenticité et l’exigence. « Nous sommes de plus en plus alignés, confie Emma. Notre défi est d’exprimer nos valeurs dans nos comportements au quotidien, d’embarquer l’ensemble de l’équipe dans un projet auquel tout le monde s’identifie, qui soit économiquement viable et humainement hyper agréable. »

Pour en savoir plus :


Liens complémentaires :

Label PeP's