visuel

Publié le 15/12/2020

Caroline Mucchielli : « Rendre plus visible l'offre des librairies de France et renforcer l'identité collective du secteur »

Les librairies indépendantes ont pris le virage du numérique en investissant internet et les réseaux sociaux, mais aussi, dans des plates-formes de vente en ligne. C'est pour donner une plus grande visibilité à leur offre numérique et exister plus fortement face à celle des géants du web que le Syndicat de la Librairie Française a lancé le portail librairiesindependantes.com. Présentation de cette démarche par Caroline Mucchielli, chargée de mission au SLF.

Mots-clés :

Pourquoi le Syndicat de la Librairie Française a-t-il décidé de créer le portail librairiesindépendantes.com ?

Il s’agit d’un portail de redirection vers les dix-neuf plates-formes de vente en ligne développées, depuis environ une dizaine d’années, à l’initiative ou par des associations de libraires indépendant.e.s. Si elles privilégient l’accueil en magasin, les plates-formes proposent des services de livraison ou d’expédition d’ouvrages à leurs clients.

Partant du constat que seul, on est moins visible et qu’on ne pourra jamais rivaliser avec le stock des places de marché des géants du web, notre démarche a donc consisté à réunir toutes les initiatives existantes sous une même bannière. Les libraires indépendant.e.s peuvent ainsi, ensemble, proposer une offre plus importante, en volume et en diversité, que les plus grandes enseignes de vente en ligne. Sur notre site, les clients ont accès à plus de 2,5 millions de livres immédiatement disponibles, accessibles via le « click-and-collect » ou expédiés le jour même.

Caroline Mucchielli, chargée de mission au SLF

Notre portail propose un point d’entrée unique qui s’appuie sur une communication commune. La fréquentation du site librairiesindépendantes.com bénéficie à l’ensemble des librairies indépendantes adhérentes à ces plates-formes, spécialisées comme par exemple Canal BD, ou régionales. De fait, les internautes sont redirigés en fin de parcours vers leurs commerces de proximité. Notre portail a donc pour double ambition de rendre plus visible l’offre des librairies de France et de renforcer l’identité collective du secteur.

Comment fonctionne le moteur de recherche ?

Le fonctionnement est simple. Un internaute se connecte sur le site librairiesindependantes.com depuis son ordinateur, sa tablette ou son téléphone mobile.

Il choisit un livre via le moteur de recherche. Il peut, aussi, s’il n’a pas le titre exact, le retrouver grâce à une recherche avec le nom de l’auteur. Lorsqu'il clique sur le titre de l'ouvrage, on lui demande s'il souhaite être géolocalisé automatiquement ou s'il souhaite choisir une ville ou un code postal dans un menu déroulant. En fonction de son choix, le site lui propose la liste des librairies les plus proches ayant l'ouvrage en stock ou celles qui peuvent le lui commander. À noter que l’actualisation des stocks des librairies se fait quotidiennement par des exports informatiques automatiques.

L'internaute choisit la librairie à laquelle il souhaite commander son livre. Le site ouvre alors la plate-forme de référence de la librairie sélectionnée. Il ne lui reste plus qu'à finaliser son achat et à choisir le mode de récupération de la commande qui se fait essentiellement en « click-and-collect » ou en livraison.

Il n' y a donc pas d'achat réalisé directement sur le site librairiesindependantes.com, ni de compte client créé. Le portail ne gère pas non plus les données relatives au trafic sur le site. Autrement dit, nous n’exploitons pas les data du portail. C’est l'Observatoire de la librairie, un autre outil mis en place par le SLF, qui permet de suivre au jour le jour les ventes et les stocks des librairies.


Les librairies ont bien compris l'intérêt de pouvoir s'appuyer sur une identité collective forte et sur les avantages de la mutualisation via notre portail.


Quel a été l'accueil de cette initiative par les librairies indépendantes ?

Très favorable. Pour preuve, créé il y a trois ans, le portail réunit, à ce jour, 1 265 librairies indépendantes, soit beaucoup plus que le nombre d’adhérents du SLF qui est de 700 professionnels environ. Les librairies ont bien compris l’intérêt de pouvoir s’appuyer sur une identité collective forte et sur les avantages de la mutualisation via notre portail. Cette vitrine sur le net, qui est gratuite pour les libraires, permet aussi de répondre aux nouveaux besoins de la clientèle qui veut pouvoir commander facilement et quand elle veut. Avant le lancement de notre démarche, nos enquêtes avaient d’ailleurs démontré que les acheteurs de livres ne savaient pas que leur librairie de proximité était aussi présente sur internet.

Cet usage du numérique ne nuit pas nécessairement à la fréquentation des commerces. Tout d’abord, rappelons que les libraires ont largement investi les réseaux sociaux via leur page Facebook ou leur compte Instagram pour communiquer sur leurs coups de cœur. Dans ce cadre, ils et elles invitent les personnes qui les suivent sur les réseaux sociaux à commander sur leur plate-forme de référencement ou à venir en magasin pour finaliser l’achat. Précisons que ces plates-formes leur font gagner du temps car elles fournissent un contenu éditorial de présentation des ouvrages qui est une activité chronophage pour les libraires. On a enfin constaté que les internautes utilisent le portail pour vérifier la disponibilité d’un ouvrage qui les intéresse, dans leur commerce de proximité, pour le réserver avant de se rendre en boutique afin de pouvoir échanger avec le vendeur sur leur choix. C’est essentiel pour le SLF de favoriser et de maintenir cet acte d’achat en librairie en valorisant ainsi le maillage territorial des librairies de quartier et l’expertise des libraires.

Quelle est la fréquentation de librairiesindépendantes.com ? Et quel a été l'impact de la crise de la Covid-19 sur l'activité de votre portail ?

Comme on l’a vu, le portail a progressé en nombre de librairies adhérentes. Mais il a, aussi et surtout, progressé en nombre d’utilisateurs. Sur la première année de mise en ligne, en 2018, nous avons constaté une hause de la fréquentation de 119%. Et cette tendance s’est poursuivie. Nous sommes passés de 139 000 visiteurs en 2018 à 733 000 cette année, soit une progression en 2020 de 290% par rapport à l’an passé. Les restrictions d’ouverture des commerces pendant la crise de la Covid-19 ont, logiquement, entraîné une augmentation du trafic sur notre site pour permettre aux clients de passer commande sans sortir de chez eux pendant les confinements. À titre d’illustration, pour le deuxième confinement, pendant un peu moins d’un mois, du 30 octobre au 25 novembre 2020, nous avons enregistré 300 000 utilisateurs supplémentaires.
La présentation de l’offre numérique des libraires par les médias a clairement boosté le trafic sur notre portail et sur les plates-formes. On peut donc dire que la crise sanitaire a été accélérateur du passage au numérique dans le secteur. Un mouvement que nous avons encouragé et valorisé avec une campagne de communication à destination des libraires pour inciter leurs clients à commander en ligne. Il s’agit là d’un engagement durable du secteur vers des pratiques de phygital, alliant commerce en ligne et en magasin.

Des évolutions du portail sont-elles prévues ?

Techniquement, nous allons optimiser les fonctionnalités des deux moteurs de recherche installés sur notre portail. Quant au contenu éditorial et en cohérence avec notre objectif prioritaire de valorisation de l’écosystème et du réseau des librairies indépendantes, nous allons mettre davantage en avant ce qui fait l’identité propre des librairies de proximité avec des présentations de leur offre spécifique et de leur positionnement.

Pour en savoir plus :