visuel

Publié le 08/02/2021

CCI Vendée : « Nous gérons le port des Sables d'Olonne dans sa quasi-globalité »

Sur tout le territoire, les chambres de commerce et d'industrie gèrent différentes sortes d'équipements et infrastructures économiques : centres de congrès, aéroports, ports... Qu'ils soient de pêche, de commerce ou de plaisance, les ports ont un rôle majeur dans le dynamisme des territoires. Aux Sables d'Olonne, la CCI Vendée est impliquée dans toutes ces activités portuaires. Steve Vaillant, Responsable Outillage Portuaire à la CCI Vendée, explique comment se concrétise cette gestion.

Mots-clés :

Quel est le rôle de la CCI Vendée concernant le port des Sables d'Olonne ?

Par délégation du Conseil départemental, la CCI Vendée gère le port dans sa quasi-globalité : le port de pêche, le port de commerce, et une partie du port de plaisance. Elle assure la gestion des infrastructures portuaires sur le site, notamment de l'élévateur à bateau et du bassin à flot et sa porte à écluse qui permettent d'avoir un niveau d'eau constant dans le port de commerce. La CCI s'occupe également de la sureté portuaire et des relations avec les usagers.

Quelles activités la CCI mène-t-elle dans le champ de la réparation navale ?

La CCI Vendée assure la prestation de levée et remise à l'eau des bateaux et de mise à disposition du terre-plein où peuvent être effectuées des opérations de réparation. Celui-ci peut accueillir jusqu'à 18 bateaux qui peuvent aller jusqu'à 60m de long et 12m de large. Pour assurer cette prestation, la CCI opère un élévateur à bateaux de 500 tonnes. Cet équipement a été voulu comme un catalyseur pour drainer des entreprises de la réparation et construction navale. Il y a tout un pool d'entreprises spécialisées, notamment dans la peinture, la chaudronnerie, la mécanique, l'hydraulique, le subaquatique, ainsi que des constructeurs qui gravitent autour.

En 2019, nous avons manœuvré 400 bateaux, qui ont donc permis de faire travailler les entreprises locales.

crédit photo : 4 vents - www.4vents.fr

Comment la CCI agit-elle à l'occasion du Vendée Globe ?

Grâce à l'élévateur, nous sommes amenés à manœuvrer des bateaux du Vendée Globe, dont trois qui ont, pour port d'attache, le port des Sables d'Olonne. Ceux-ci, nous les manœuvrons plusieurs fois par an, au retour de courses notamment. Ce type de bateaux de course nécessite des sangles spéciales et les manœuvres sont un peu plus précises.

Par ailleurs, vu que le Vendée Globe se passe sur le port des Sables d'Olonne, la CCI est impliquée dans l'organisation de l'événement. Malheureusement, le départ s'est fait sans public en cette année 2020, en raison de la situation sanitaire, mais d'habitude nous gérons la présence de 4 000 personnes sur une zone qui est normalement interdite au public, avec tous les mesures de sécurité qui vont avec. Nous nous occupons aussi de la mise en place des navires qui emmènent normalement près de 7000 spectateurs en mer pour assister au départ des bateaux.

Quelles sont les caractéristiques du port de commerce des Sables d'Olonne ?

Nous avons un terminal sablier et environ 40% des marchandises traitées sont du sable en import. Ensuite, nous avons environ pour 30% de céréales en import-export (essentiellement du blé et du maïs). Du ciment, des engrais et, dans une moindre mesure, du bois, du sel et de la ferraille transitent aussi par notre port de commerce. Globalement, cette activité se porte bien et les entreprises du secteur sont dynamiques et ont des projets. C'est également du port de commerce que s'effectue le ravitaillement de l'Ile d'Yeu grâce à un cargo qui rapporte, en retour, les bennes à déchets sur le continent.

Quelles sont les activités de la CCI Vendée relatives au port de pêche ?

La CCI est gestionnaire du Centre de marée et de sa criée. Le port des Sables compte une belle flotille de pêche avec également un apport de bateaux extérieurs. L'activité de pêche va plutôt bien et la CCI porte d'ailleurs, avec le soutien du Conseil départemental de la Vendée, de la Région Pays de la Loire et de l’Europe, le projet de développement économique portuaire « Vendée Pêche » qui consiste notamment en une extension de la criée.

La CCI Vendée intègre-t-elle les enjeux écologiques dans ses projets ?

Bien sûr. Des dispositifs électriques existent déjà sur les quais des bateaux de pêche afin qu'ils ne fonctionnent pas sur leur groupe électrogène quand ils sont dans le port. Nous réfléchissons à la façon de mettre cela en place pour le port de commerce également. Ensuite, nous avons des projets pour améliorer la station de traitement des eaux dans la zone de rénovation navale. Celle-ci récupère les eaux du terre-plein, qui contiennent de la peinture, des hydrocarbures etc., les traite et les évacue.

Pour en savoir plus :

Pour les crédits : Aurélien Curtet Photo - www.a-curtet-photo.fr