CCI : les commerces sont à réinventer

Publié le 26/11/2018

Réinventer les lieux de vente pour dynamiser les centres-villes

Face aux nouveaux comportements d'achat des consommateurs et à la dévitalisation des centres-villes, les commerces sont à réinventer : passer d'un lieu de vente à un lieu de vie et intégrer le numérique dans les activités.

Mots-clés :

 

Depuis plusieurs décennies, les modes de consommation évoluent. Selon un rapport, réalisé par Deloitte pour Facebook en 2016, 7 consommateurs français sur 10 achètent et paient en ligne en France.  En plein boom, le e-commerce représente aujourd'hui un chiffre d'affaires de 82 milliards d'euros (2017). Pour leurs achats, les consommateurs s'orientent aussi vers les centres commerciaux en périphérie des villes qui offrent une grande diversité de commerces et de services en un seul lieu.

Par ailleurs, les commerces de centre-ville rencontrent des difficultés pour maintenir leur activité, notamment dans les villes de taille moyenne. Les loyers augmentent et les locaux commerciaux sont de plus en plus inadaptés : les surfaces sont trop petites, nécessitent parfois d'onéreuses rénovations pour être aux normes, ne sont pas toujours accessibles.

Les commerces de centre-ville baissent le rideau

En 2017, le taux de vacance commerciale (hors Ile-de-France) a dépassé 11 % alors qu'il s'établissait à environ 7 % en 2012, selon une récente étude de la Fédération pour l'urbanisme et le développement du commerce spécialisé. Or, le seuil de 10 % est considéré comme critique par les acteurs du secteur.
Dans la foulée des commerces, ce sont parfois les restaurants, les cinémas, les écoles etc. qui ferment leurs portes et entraînent une dévitalisation des cœurs de ville.

Les Français attachés à leurs commerces de centre-ville

CCI : commerces de centre-villePourtant, selon le baromètre du centre-ville et des commerces publié en juin 2018 pour l'association centre-ville en mouvement, 57 % des Français préfèrent faire du shopping dans les commerces du centre-ville, plutôt que dans les centres commerciaux en périphérie. Un taux qui passe à 67 % dans les villes moyennes.
Face à ces constats, les commerces de centre-ville sont encouragés à se moderniser et à se réinventer. L'objectif pour les commerçants :  mieux comprendre les attentes des consommateurs pour capter leur attention et les fidéliser.

Passer d'un lieu d'achat à un lieu de vie

CCI : Passer d'un lieu d'achat à un lieu de viePour cela, ils peuvent s'appuyer sur leur caractéristique, le magasin physique, pour offrir une expérience au client qu'il n'est pas en mesure de vivre avec le e-commerce.
La boutique est non-seulement un lieu d'exposition du produit mais aussi un lieu pour l'essayer, pour se plonger dans une atmosphère et participer à des animations ou des ateliers. En somme, il faut faire du lieu de vente, un lieu de vie où le client ne vient pas seulement acheter un produit mais vivre une expérience.
 

Accélérer la numérisation des commerces

CCI : Accélérer la numérisation des commercesLa revitalisation des commerces de centres-villes passe par leur digitalisation. Or, seul 1 grand groupe sur 2 et 1 PME sur 8 utilisent des solutions de paiement en ligne.

Pourtant la digitalisation des commerces va devenir un passage de plus en plus obligé. Les chiffres des pratiques des consommateurs parlent d'eux-mêmes et dictent les actions à mener. Plus de 88% des internautes français achètent en ligne. 33% des e-acheteurs ont profité du retrait d'une commande pour acheter d'autres produits dans un point relais ou dans un magasin. Et enfin, 79% des entreprises qui gèrent à la fois un site e-commerce et un magasin traditionnel constatent une augmentation de la fréquentation et 60% une augmentation du chiffre d'affaires de plus de 10% de la boutique physique (sources : 1 Médiamétrie-Observatoire des Usages Internet 2018, 2 : Baromètre FEVAD/CSA janvier 2018, 3 : Etude FEVAD-OXATIS)

Pour initier et accompagner la mutation numérique des commerçants de proximité, la plateforme France Num vient de produire un guide "Commerçants, en avant vers le numérique".

Un site internet sert de vitrine à la boutique et offre la possibilité de réserver des produits, de les commander, de les essayer virtuellement. Certains magasins tirent profit des réseaux sociaux pour créer une communauté et créer un lieu d'échanges avec les clients. Les réseaux sont un moyen de les informer de manière moins intrusive que l'envoi de newsletters, et de fournir des conseils personnalisés.
Dans les boutiques connectées, les vendeurs sont équipés de tablettes et smartphones et utilisent des services pour conseiller les clients, mieux comprendre leurs habitudes, analyser le trafic en magasin. Le chaland est incité à pénétrer dans le magasin grâce un SMS reçu lors de son passage à proximité de la boutique. L'usage des outils numériques dans la stratégie commerciale et la gestion des relations avec la clientèle s'appelle le « Phygital » (plus d'infos par ici).

Les CCI accompagnent les commerçants

Les chambres de commerces et d'industries ont développé des outils pour aider les commerçants à réinventer leur commerce. Par exemple, pour accompagner les commerces face aux changements de comportements d'achats des clients, les CCI Bourgogne ont imaginé la Boutique de demain. Dans un espace de 45 m2, les commerçants sont invités à découvrir et expérimenter les technologies et outils numériques destinés à booster leur commerce. Comment interpeller les clients ? Comment les séduire, via internet ou dans le point de vente ? Comment les fidéliser ? Pour répondre à ces questions, des ateliers sont aussi organisés et sont l'occasion de découvrir des technologies innovantes et d'échanger avec des commerçants ayant déjà adoptées les technologies numériques.


Pour découvrir plus d'outils développés par les CCI, rendez-vous par ► ici.