1er accélérateur des entreprises

François Girardin : « Animer des communautés d’entreprises pour contribuer à la dynamisation de l’industrie dans le territoire »

Responsable des pôles industrie et entreprendre à la CCI des Hauts-de-France, François Girardin donne un éclairage sur l’action de la CCI au bénéfice des industriels du territoire. De la sensibilisation aux dispositifs publics nationaux jusqu’aux démarches partenariales régionales, tour d’horizon des actions menées pendant la crise et pour la reprise d’activité.

Quand la CCI des Hauts-de-France relance l’industrie

La CCI des Hauts-de-France est mobilisée pour informer, sensibiliser et accompagner les entreprises d’un territoire toujours fortement industrialisé. Démonstration par le témoignage d’une TPE artésienne de la plasturgie et par la présentation des actions au bénéfice des industriels conduites par la CCI de Région.

Quelle est l’action de la CCI Hauts-de-France dans le cadre du plan France Relance ?

La CCI Hauts-de-France a participé, fin 2020, à l’opération nationale du réseau pour sensibiliser les entreprises industrielles au plan France Relance. Alors que nous devions contacter 2700 industriels dans notre territoire, nous en avons, in fine, sensibilisé plus de 3000 via notre cellule régionale d’appels. 750 de ces entreprises ont ensuite été recontactées, entre décembre 2020 et janvier 2021, par les conseillers industrie dans les territoires.

pailles

Dans la suite de cette sensibilisation, nous avons, en juin 2021, procédé à des accompagnements individuels à la réindustrialisation et à la modernisation des usines. Cela consiste le plus souvent, comme dans le cas de l’entreprise Cauwet, en une assistance technique au montage de dossier de financement. Un appui conseil utile pour les dirigeants ! À noter, toujours au titre des campagnes nationales, que nous avons aussi sensibilisé 328 industriels à la problématique de la décarbonation.

Par ailleurs, la Préfecture et le Conseil régional ont sollicité les Chambres consulaires pour mettre en place un « numéro vert » destiné à recueillir les appels entrants des entreprises. Cette opération visait les entreprises qui n’avaient pas été approchées lors de nos campagnes de phoning et qui se posaient des questions sur les aides disponibles pour gérer la crise et préparer la relance de l’activité. En parallèle, nous avons mis en place deux dispositifs, conçus conjointement par les CCI et les Chambres de métiers, pour faire face à cette période difficile : un « diag flash » pour faire un état des lieux des difficultés de l’entreprise et une prestation d’accompagnement de premier niveau appelée « coup de pouce ».

L’objectif : faire naître des passerelles entre filières pour soutenir des secteurs en difficulté.

 

Avec quels autres acteurs et quels autres outils accompagnez-vous les industriels ?

La CCI Hauts-de-France est membre de « Cap Industrie », une structure qui associe aussi l’Union des industries et métiers de la métallurgie, la Fédération des industries mécaniques, le Centre technique des industries mécaniques et le Conseil régional. « Cap Industrie » permet de mettre en commun les moyens et de rendre plus visible et plus efficace l’offre d’accompagnement aux industriels sur différentes thématiques : stratégie, marchés, emploi, financement et industrie du futur. Dans ce cadre, la CCI anime la filière nucléaire civil et aéronautique. Ce dernier secteur ayant été fortement impacté par la crise sanitaire, nous avons contribué, en travaillant avec les entreprises aéronautiques, à faire naître des stratégies de diversification d’activités inter-filières. La CCI anime également les rencontres industrielles régionales, des rendez-vous BtoB destinés à entretenir les courants d’affaires. Cela a permis de faire échanger des donneurs d’ordre comme EDF avec ses sous-traitants mais aussi avec ceux de l’aéronautique qui disposent de savoir-faire pouvant être mobilisables dans le domaine du nucléaire. L’objectif : faire naître des passerelles entre filières pour soutenir des secteurs en difficulté. Mais notre rôle ne s’arrête pas là : nous sommes aussi en mesure d’accompagner ces entreprises en termes de montée en compétences et en vue de l’obtention des certifications permettant d’exercer dans le nucléaire.

avion industrie

Au niveau outil, nous disposons de la plate-forme CCI Business Hauts-de-France qui nous permet de diffuser des opportunités de marché aux entreprises. À titre d’illustration, nous utilisons actuellement cette plate-forme dans le cadre du projet de Canal Seine Nord Europe qui va irriguer notre territoire de l’Oise jusqu’à la frontière belge. Cette opération devrait générer des marchés publics d’un montant global de près de quatre milliards d’euros. Dans ce cadre, nous agissons à deux niveaux : en défendant, d’une part, la place des PME et TPE auprès du donneur d’ordre, la société du Canal, et, d’autre part, en sensibilisant les entrepreneurs à ces opportunités d’affaires via notamment des « vidéos teasers » présentant ces marchés. Une centaine d’entreprises de la région est d’ailleurs référencée dans l’espace dédié sur CCI Business. Elles ont ainsi accès en continu aux marchés et peuvent aussi, via cet outil, s’associer pour répondre en co-traitance. En résumé, notre rôle consiste donc à animer les communautés d’entreprises pour contribuer à la dynamisation de l’industrie dans le territoire.

L’action de la CCI des Hauts-de-France auprès des industriels s’inscrit aussi nécessairement dans la démarche régionale Rev 3…

Effectivement. La troisième révolution industrielle portée par la CCI Hauts-de-France et la Région Hauts-de-France, en cours dans notre territoire, vise, pour rappel, à engager les entreprises dans la transition énergétique et numérique. Cette volonté politique de faire des Hauts-de-France une région pilote rejoint les préoccupations et les enjeux du secteur industriel qui cherche à produire mieux par la maitrise énergétique autour de nouveaux process de fabrication, en intégrant les principes de l’économie circulaire et de l’économie numérique et en préservant les ressources énergie / matière et l’environnement.

Pour aider financièrement les industriels et les territoires dans leurs projets de transformation, un nouveau dispositif, appelé « rev3 Financement », vient d’être lancé, en 2021.Ce dispositif unique en France, tant sur le fond que la forme, est animé par la CCI Hauts de France en lien avec les acteurs du financement. Il permet de mobiliser des fonds publics et privés avec un objectif de 650 millions d’euros¹.

Un Comité opérationnel² assure le suivi des projets et des interventions de « rev3 Financement ». Ce dispositif permet de financer, par exemple, des actions visant la décarbonation de l’industrie, le développement de la mobilité douce ou de l’économie circulaire, ou bien encore, l’efficacité énergétique.

¹250 millions € sur le compartiment rev3 Capital (prises de participation),150 millions € sur le compartiment rev3 Prêts, 250 millions € sur le compartiment rev3 Subventions.

²Le Comité opérationnel est composé de représentants du Conseil Régional, de la Chambre de Commerce et d’Industrie des Hauts-de-France, de l’ADEME, de la Banque des Territoires/Caisse des Dépôts, de la Banque Publique d’Investissement (BPI), du Crédit Coopératif, de Nord Capital, de FINORPA et, de la Mission REV3.


Pour connaître le poids de l’industrie dans la région Hauts-de-France.

block content
L'industrie en Hauts-de-France, réindustrialisation et industrie du futur
Télécharger
block content
block content
Mis à jour le 14 décembre 2021