L'apprentissage

Faire alterner la théorie et la pratique pour optimiser l'acquisition des savoirs et les transformer en savoir-faire. Telle est l'ambition de l'apprentissage. Ce système de formation en alternance a fait ses preuves en permettant à des jeunes de se former très concrètement à un métier et de s'intégrer plus facilement dans le monde du travail. Fin 2019, près de 500 000 jeunes ont fait le choix de l'apprentissage (soit une hausse de 16% sur un an).


Les entreprises sont aussi séduites par ce mode de formation facilitant l'insertion professionnelle. En recherche de profils qualifiés et rapidement opérationnels, ce sont les TPE et les PME qui, majoritairement, se tournent vers cette voie de formation professionnelle attractive et d'excellence.

En 2019, près des trois quart des jeunes en apprentissage ont été accueillis par des entreprises de moins de 50 salariés. La formule fait autant florès auprès des apprentis que des chefs d'entreprise.

Le succès de cette formation s'explique aussi par la diversité des diplômes d'Etat et des titres à finalité professionnelle, inscrits au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP), qui sont accessibles par cette voie. De l'enseignement secondaire au supérieur, du CAP au Master, il est possible d'atteindre par l'alternance tous les niveaux de qualification professionnelle.

70 % des jeunes ont trouvé un emploi sept mois après leur formation.
57% des entreprises reprennent un jeune en apprentissage dans les deux ans qui ont suivi le précédent contrat.

(source ministère du Travail, 2019)

Le plan gouvernemental pour l'insertion des jeunes

Face à la menace planant sur l'emploi des jeunes en raison de la baisse d'activité provoquée par la pandémie du Coronavirus, le Gouvernement a lancé un plan de relance à destination des jeunes de 6,5 milliards d'euros #1jeune1solution

Dans le cadre de ce plan pour l'insertion des jeunes, une aide exceptionnelle pour le recrutement d'apprentis est proposée aux entreprises.

guide pdf

Guide pratique pour l'apprentissage >

Quelles entreprises ?

Les entreprises de moins de 250 salariés sont éligibles sans condition.
Les entreprises de 250 salariés et plus sont éligibles dans les conditions suivantes :

Pour celles qui sont assujetties à la taxe d'apprentissage elles doivent être exonérées de la contribution supplémentaire à l'apprentissage au titre des rémunérations versées en 2021 ;

Pour celles qui ne sont pas assujetties à la taxe d'apprentissage le bénéfice de l'aide est subordonné à l'engagement de l'employeur de justifier d'un pourcentage minimal de salariés en contrat d'apprentissage ou en contrat de professionnalisation dans son effectif au 31 décembre 2021.

Est exclu le secteur public non industriel et commercial.


Quels apprentis ?

Apprenti préparant un diplôme ou d'un titre à finalité professionnelle équivalant au plus au niveau 7 du cadre national des certifications professionnelles (Master/diplôme d'ingénieur).


Quels contrats d’apprentissage ?

Pour la première année d'exécution des contrats d'apprentissage conclus entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021.


Pour les années suivantes ?

Au terme de la première année d'exécution du contrat d'apprentissage, les entreprises de moins de 250 salariés qui bénéficient de l'aide unique exceptionnelle peuvent bénéficier, le cas échéant, de l'aide unique originelle, pour la durée du contrat d'apprentissage restant à courir, dans les conditions prévues pour l'aide unique originelle.


Articulation de cette aide exceptionnelle avec l’aide unique à l’embauche ?

L'aide exceptionnelle se substitue à l'aide unique à l'embauche pour la 1ère année d'exécution du contrat d'apprentissage.


Qui contacter ?

Pour vous aider dans le recrutement de vos apprentis, contactez votre CFA


Montants ?

L'aide est de 5 000 € maximum pour l'embauche d'un apprenti mineur et de 8 000 € maximum pour l'embauche d'un apprenti majeur. Ce montant s'applique à compter du premier jour du mois suivant le jour où l'apprenti atteint 18 ans.

Cette aide couvrirait ainsi 100 % du salaire de l'apprenti de moins de 21 ans et 80 % du salaire d'un apprenti de 21 ans et plus.

Source : article 76 de la loi n° 2020-935 du 30 juillet 2020 de finances rectificative pour 2020 publiée au JORF du 31/07/2020 Décret n° 2020-1085 du 24 août 2020 relatif à l'aide aux employeurs d'apprentis prévue à l'article 76 de la loi n° 2020-935 du 30 juillet 2020 de finances rectificative pour 2020 JORF 25/08/2020 et portail du Ministère du travail