1er accélérateur des entreprises

Fabriqué en France

Sabarot : travailler constamment à l’amélioration des produits et pratiques

Installée en Haute-Loire, l’entreprise agroalimentaire Sabarot s’est fixé une mission ambitieuse assortie d’objectifs sociaux et environnementaux concrets. Elle démontre qu’on peut être une PME de 200 ans et continuer sans cesse à innover pour assurer un développement pérenne et responsable.

Les 3 et 4 juillet 2021, son « diamant vert » sera exposé dans l’un des plus beaux lieux de la République : le Palais de l’Elysée. L’entreprise Sabarot, fondée en 1819, représentera la Haute-Loire, au travers de la fameuse lentille verte du Puy, lors de l’édition 2021 de la Grande exposition du Fabriqué en France.

Pratiquant à l’origine une activité de meunerie, l’entreprise familiale s’est diversifiée au cours du temps. Elle est aujourd’hui spécialisée dans les céréales et légumes secs, les champignons et les escargots. Elle assure leur tri et conditionnement, ainsi que la cuisson et la congélation de certains produits. Attachée à ses racines, la PME de Haute-Loire a toujours cru en ses produits, même quand certains, les légumes secs notamment, avaient moins la cote. La persévérance lui donne raison, puisque les légumineuses reviennent sur le devant de la scène, reconnus pour leurs nombreux atouts nutritionnels. 17 000 tonnes de produits sortent de ses ateliers chaque année direction l’industrie agroalimentaire, les grandes et moyennes surfaces ainsi que les grossistes, sous la marque Sabarot ou en marques de distributeurs.

lentilles

Adoption du statut d’entreprise à mission

En adoptant, en juin 2020, le statut d’entreprise à mission, Sabarot affiche son ambition d’être une entreprise engagée en faveur de « produits bons, sains et naturels ». Afin de mener à bien sa mission, la firme a établi un plan à 10 ans. Parmi ses engagements, on retrouve l’ancrage local, au travers du maintien d’au moins 50% de son capital dans la famille qui la dirige depuis 200 ans, ainsi que le maintien de son siège social dans la région du Velay. Concernant les produits, et dans l’optique d’accompagner la transition alimentaire, Sabarot s’est fixé plusieurs objectifs : augmenter le taux de produits riches en protéines pour atteindre 80% de son volume d’ici 2030, que 95% de ses produits bénéficient d’un nutriscore vert ou encore qu’aucun produit ne contiennent de colorants ou conservateurs. Le travail sur la recyclabilité des emballages, l’éducation nutritionnelle ou la préservation de l’environnement, de la biodiversité et du patrimoine régional culturel font également partie de ses missions.

Avant d’inscrire une mission dans ses statuts, l’entreprise familiale avait déjà engagé de nombreux chantiers en matière de RSE. Inscrite dans le dispositif Fret 2021, Sabarot a entrepris la réalisation d’un bilan carbone de ses activités. « La logistique est le plus gros générateur de CO2 chez nous, explique Guillaume Martin, responsable Sécurité Environnement Réglementation de l’entreprise. Nous souhaiterions atteindre la neutralité carbone en 2040. »

usine-sabarot

L’optimisation de consommation énergétique est également un autre projet pour l’entreprise vellave qui s’apprête à installer 2 000 m² de panneaux photovoltaïques pour son autoconsommation. Elle s’attache à choisir des équipements basse consommation ou encore réalise un audit interne pour identifier les éventuelles fuites d’air ou d’eau. « Ce sont des gestes simples mais qui, cumulés, comptent, estime Guillaume Martin. C’est avec les petits ruisseaux qu’on fait les grandes rivières. »

Lauréate du défi anti-gaspi

En 2021, l’entreprise s’est distinguée comme lauréate du Défi anti-gaspi, organisé par la CCI Auvergne-Rhône-Alpes et l’Ademe, afin d’inciter les entreprises à réduire leurs déchets alimentaires. « Quand nous avons entendu parler de cette démarche, nous nous sommes dit pourquoi pas, car cela permet de prendre du recul pour voir les améliorations possibles », raconte le responsable sécurité environnement réglementation de l’entreprise. La société a donc effectué une analyse de manière transversale pour voir, au niveau industriel, les parties du processus générant des pertes non suffisamment contrôlées ou optimisées. Cela a ensuite débouché sur une feuille de route avec plusieurs axes d’amélioration. Parmi eux : l’optimisation des méthodes de conditionnement, avec le passage du dosage volumétrique au remplissage pondéral, la réévaluation et l’optimisation de la durée de vie de produits. Sabarot a également entrepris une réflexion sur les coproduits* destinés à l’alimentation animale afin qu’ils correspondent mieux aux besoins des clients ou encore un travail avec les fournisseurs afin d’améliorer les pratiques en termes de stockage et limiter ainsi le taux de perte lié aux ravageurs.

« L’avantage du défi anti-gaspi, c’est que ce n’est pas du discours, estime Guillaume Martin. Nous avons pu classer nos actions sur lesquelles nous pouvions réaliser des économies réelles et avons regardé ce que nous pouvions mettre en place à court terme. Cela a permis une implication des équipes. » La liste des actions menées par l’entreprise, labellisée PME+**, est longue et son envie de progresser toujours davantage bien présente. « Nous essayons d’être très transversaux et de nous appuyer sur plusieurs piliers pour mettre en place des actions d’amélioration », souligne le responsable responsable Sécurité Environnement Réglementation de l’entreprise, qui insiste sur la nécessité d’aller au-delà des discours pour agir concrètement et remporter, ainsi, l’adhésion de tous.

*produits issus de la transformation d’autres produits

** « PME+ est le label des entreprises indépendantes françaises à taille humaine, ayant des pratiques éthiques et responsables. Le label PME+ est attribué après un audit annuel effectué par Ecocert environnement, selon un référentiel inspiré de la norme ISO 26000. »


En savoir plus :

Sabarot

Défi anti-gaspi

Grande exposition du Fabriqué en France

PME+

la CCI Auvergne-Rhône-Alpes

Ademe

Fret 2021

Mis à jour le 1 juillet 2021