1er accélérateur des entreprises

Les enjeux de la RSE

La Responsabilité Sociétale de l’entreprise (RSE) comporte de nombreux enjeux pour l’entreprise qui souhaite l’intégrer à sa stratégie globale, liés aux objectifs de développement durable.

Une démarche RSE implique de mettre en place des actions et des outils spécifiques qui touchent tous les volets de l’activité de l’entreprise et comportent des enjeux économiques, sociaux, environnementaux mais aussi liés à la gouvernance et aux parties prenantes.

Les enjeux économiques

Sur le plan économique, la démarche RSE impacte la stratégie managériale puisqu’elle participe à l’anticipation des risques, à l’amélioration de l’efficacité et à l’optimisation des coûts. Elle est un vecteur de pérennisation de l’activité de l’entreprise, sur le moyen et long terme.

Les actions menées dans le cadre d’une politique RSE, notamment en matière d’achats responsables, participent également à la construction d’une relation saine et équilibrée avec les fournisseurs et les sous-traitants de l’entreprise.

Les enjeux sociaux

La RSE comporte un volet social important qui se traduit par des objectifs en matière de conditions de travail, de bien-être et de motivation des collaborateurs. Les actions mises en place visent à favoriser la qualité de vie au travail, à encourager le dialogue dans un cadre de travail serein.

La RSE intègre également des valeurs en matière d’égalité, de non-discrimination et de juste rémunération au sein de l’entreprise.

Les enjeux environnementaux

Déployer une politique RSE, c’est également l’opportunité pour l’entreprise de s’intéresser à tout l’écosystème dans lequel elle évolue et aux conséquences de ses activités sur l’environnement. Elle identifie ses principaux impacts (émissions de gaz à effet de serre, consommation de ressources, production de déchets, pollutions...), définit et met en œuvre un plan d’action pour les réduire et mesurer ses résultats.

La RSE dans la gouvernance de l’entreprise

L’entreprise qui souhaite engager des actions en matière de RSE doit avoir une gouvernance qui permette d’appliquer sa démarche à la stratégie globale de son organisation. Cela implique la création d’un comité dédié, la mise en place d’indicateurs extra-financiers et d’outils pour mesurer la performance et l’atteinte des objectifs RSE.

Le travail avec les parties prenantes

Pour mener à bien une politique RSE, l’entreprise doit prendre en compte tout son environnement et identifier ses parties prenantes, c’est-à-dire toute entité (individu ou groupe) ayant un intérêt dans ses décisions ou ses activités : clients, fournisseurs, citoyens, riverains, pouvoirs publics ou encore associations, ONG… L’enjeu est ensuite de mettre en place et d’entretenir un dialogue avec l’ensemble de ses acteurs pour les intégrer à sa démarche RSE.

Crée le 22 juin 2021