1er accélérateur des entreprises

1 Territoire 1 Entreprise
Produit en France

Les Tissages de Charlieu : un savoir-faire et des convictions

Un savoir-faire français historique, une vision responsable et « libérée » de l’entreprise, ce sont les ingrédients du succès de la PME ligérienne Les Tissages de Charlieu qui prouve que le made in France a toute sa place dans la filière textile B to B.

pays roannais

L’industrie du textile dans le pays roannais

Situé en Auvergne-Rhône-Alpes, au nord du département de la Loire, le pays roannais s’étend autour de la ville de Roanne. Il comprend 118 communes sur un territoire à dominante urbaine mais qui comprend également des zones rurales au sud et à l’est.

L’industrie représente une part importante de l’emploi en pays roannais. Ce sont les secteurs du textile et de l’habillement qui concentrent la majeure partie de l’activité économique. Historiquement développées sur le territoire, ces industries vivent aujourd’hui à travers le travail de nombreuses PME spécialisées dans la filature, le tissage ou encore la fabrique d’étoffes, d’articles en maille et de vêtements. Roanne est même surnommée capitale du prêt-à-porter maille en France, concentrant près de 70% de la production française. En dehors du secteur de l’habillement, deux grandes entreprises industrielles sont installées à Roanne : GIAT industrie (armement) et Michelin (caoutchouc).

charlieu

Fondée en 1967, elle est implantée à Charlieu, à une vingtaine de kilomètres de Roanne, depuis 1902. L’entreprise Les Tissages de Charlieu perpétue un savoir-faire historique du pays roannais : le tissage jacquard, une technique permettant de tisser une pièce avec des motifs grâce à la croisure bien spécifique des fils (en opposition à l’imprimé). Cette maîtrise vaut à la PME de 70 salariés d’être labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant.

C’est en 1997, alors que la filière textile connaît des difficultés dues à la concurrence des pays asiatiques et aux délocalisations, qu’Éric Boël, actuel PDG de l’entreprise, reprend Les Tissages de Charlieu. Il mise sur la créativité, l’innovation et la diversification avec une conviction : celle que « l’épanouissement au travail est le facteur principal du développement économique de l’entreprise ».

Grâce à des métiers à tisser qui tournent 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, la société atteint aujourd’hui une production de 200 000 mètres de tissu par mois. Elle réalise 70% de son chiffre d’affaires dans le secteur de la mode, 20% avec des clients de « textiles du futur », notamment dans l’aéronautique, et 10% dans le marché de l’ameublement.

charlieu

Le pari d’une entreprise « libérée »

En plus de participer au dynamisme de l’économie locale, l’entreprise est engagée dans une démarche de développement durable, tant sur le plan social, managérial, qu’environnemental. Elle compte, dans ses effectifs, 12% de travailleurs en situation de handicap et sous-traite certaines tâches à des établissements solidaires du département ou de la région comme l’ITHAC Riorges, l’ESAT du Gier ou encore l’ESAT Robert Lafon.

Depuis quelques années, les dirigeants des Tissages de Charlieu ont même fait le pari de l’entreprise « libérée » en donnant plus d’autonomie à leurs salariés et en valorisant les initiatives internes. « Par « libérée », nous entendons « libérer les énergies », explique Antoine Saint-Pierre, directeur associé des Tissages de Charlieu. Nous avons ainsi permis aux collaborateurs de bousculer les lignes en créant des intra-entreprises afin d’engager encore plus la société dans des démarches de développement durable ».

C’est ainsi que sont nées plusieurs marques dérivées de l’activité première de la PME : Létole, spécialisée dans la conception et la fabrication d’étoles en coton bio, la marque Tonnerre de Belt dédiée aux ceintures en tissu jacquard et, plus récemment, L’Indispensac, le sac français, recyclé et solidaire, né à l’occasion de la Cop 21. Un nouveau produit qui permet à l’entreprise de s’inscrire pleinement dans l’économie circulaire.

charlieu

Une clientèle sensible au made in France

« La démarche de L’Indispensac est vraiment locale puisque toutes les étapes de production se font à moins de 20 km de Charlieu, confirme Antoine Saint-Pierre. Ensuite, notre valeur ajoutée, c’est à la fois de pouvoir créer des modèles personnalisés de tote-bags pour nos clients mais aussi de proposer une esthétique en termes de tissage qui fait la différence ».

L’Indispensac, dont la confection émet 9 fois moins de CO2 et nécessite 5 fois moins d’eau qu’un sac fabriqué en Chine, séduit aussi bien des clients de la grande distribution qui souhaitent remplacer les sacs plastiques par des sacs réutilisables, que des entreprises, collectivités et marques sensibles au critère du made in France comme Les Galeries Lafayette, Intermarché, La Redoute, Cyrillus, des CROUS… et même CCI France.

La démarche des Tissages de Charlieu ne s’arrête pas à ses produits. Elle imprègne toute la vie de l’entreprise qui récupère la chaleur produite par ses métiers à tisser pour chauffer l’intégralité de ses locaux – grâce à des compresseurs reliés à un échangeur thermique – et fonctionne avec de l’électricité verte, issue des Barrages de Savoie. Les salariés ont également accès à un potager collaboratif et un compost. Quant aux déchets, ils sont bien sûr recyclés, les chutes de confection étant retransformées en fils.

La PME française travaille désormais sur la création de tissus intelligents et entend bien continuer à se développer avec toujours une même devise : « Tissons ensemble de jolis liens ».

charlieu charlieu
block content
block content
block content
Mis à jour le 20 mai 2022