1er accélérateur des entreprises

Types de financement

L'autofinancement ou apport en fonds propres

Il est obligatoire ! Les financeurs considèrent que cet apport montre votre détermination pour votre projet.

Il est généralement compris entre 20 à 30 % du prix de vente de l'entreprise, parfois plus, selon la cible et le contexte économique.

Vous pouvez solliciter votre entourage proche pour augmenter votre capital initial, par le biais de prêts familiaux ou d'ouverture de capital à des relations personnelles.

Attention à l'emprunt personnel pour compléter vos fonds propres ! S'il peut avoir un effet de levier important, plus les apports personnels sont importants, plus votre capacité d'endettement augmente. Il peut aussi être un frein et la charge de remboursement final peut être très élevée.


Trucs et astuces de votre CCI

Ne mettez pas 100 % de votre patrimoine disponible dans le rachat de l'entreprise.

Vidéo

 

L'appel privé à l'épargne ou love money

Vous pouvez proposer à un cercle d'investisseurs (connaissances, amis, famille ou collègues) de participer à la reprise. Les personnes apportant des capitaux recevront une part de propriété de l'entreprise, au prorata des sommes qu'ils auront apportées.

Les business angels

Ce sont des personnes physiques qui investissent leurs propres fonds dans une entreprise à fort potentiel. Ils mettent à disposition de cette entreprise leurs compétences, leur expérience, leur réseau relationnel et une partie de leur temps.

Consultez le site de la fédération des réseaux de business angels

Le crédit-vendeur

C'est un prêt personnel que le cédant va proposer au repreneur pour financer une partie du prix de la reprise. Il est surtout utilisé lorsque le cédant connait suffisamment le repreneur pour accepter de prendre le risque : cas de reprise par un héritier ou, pour les petites entreprises, reprises par un salarié.


Parole d'expert

Qu'est-ce que le crédit-vendeur ? Avantages et inconvénients.

La dette bancaire ou dette sénior

Il s'agit de l'endettement auprès de votre ou vos établissement(s) bancaire(s). Plusieurs types de crédits existent et diffèrent selon les établissements. Ne vous contentez pas de vous renseigner sur les taux, les frais de dossier les garanties ont leur importance et peuvent se négocier !


Trucs et astuces de votre CCI

Faites jouer bien sûr la concurrence entre banques, mais allez voir en premier la ou les banques de l'entreprise. L'idéal est de vous y faire accompagner par le cédant.

 

BPIFrance

Bpifranceintervient en complément de votre banque par l'octroi de prêts ou de contre-garanties. Dans la pratique, c'est votre banque qui contacte Bpifrance.


Trucs et astuces de votre CCI

Faites attention à la différence entre garantie et contre-garantie. Le plus souvent Bpifrance propose en fait une contre-garantie qui est la garantie de votre banque, mais pas la vôtre ! Faites-vous bien préciser ce dont il s'agit.

Le capital investissement

Il s'agit d'une prise de participation en capital dans des entreprises, généralement non cotées en bourse, qui ont besoin de capitaux propres.

Les opérations de capital-transmission sont comprises dans une fourchette allant de 30 000 € à plusieurs millions d'euros et les prises de participation peuvent être minoritaires ou majoritaires.

La plupart du temps, leur participation se fera au niveau de la holding de reprise.

Les capitaux investisseurs sont segmentés en fonction de leur zone géographique d'intervention, de leur spécialité de financement (capital risque, capital développement, capital transmission / LBO et le capital retournement), du niveau de participation (minoritaire ou majoritaire), de l'activité de l'entreprise et du montant de l'investissement.

Consultez l'annuaire de l'association française des investisseurs en capital.

Dans chaque région, vous trouvez une ou plusieurs sociétés régionales de capital investissement qui peuvent prendre pour une courte durée (5 ans en moyenne) une participation minoritaire (< 30 %) dans le capital afin de faciliter le bouclage du montage financier.


Trucs et astuces de votre CCI

Un conseil : négociez les conditions de sortie de ces partenaires en même temps que celles d'entrée !

La dette "mezzanine"

De l'italien mezzo, qui signifie "au milieu de", le prêt mezzanine se situe entre la dette senior et les fonds propres. Sa caractéristique est qu'il ne pourra être remboursé que lorsque le prêt senior aura lui-même été remboursé.

Le prêt d'honneur

C'est un prêt personnel à taux zéro. Son rôle est de faire effet de levier pour vous faciliter l'accès aux prêts bancaires. Les réseaux France Initiative et Entreprendreen attribuent mais ils ne sont pas les seuls.

Il est parfois accordé au repreneur, charge à lui de l'injecter dans l'entreprise.

Ces prêts sont souvent conditionnés par l'octroi d'un prêt bancaire.

Les aides

Elles sont de moins en moins nombreuses et doivent être considérées comme la cerise sur le gâteau.

On peut distinguer:

  • les subventions,
  • les prêts sans intérêt (ou avances remboursables) ou à taux bonifié,
  • les exonérations fiscales et sociales,
  • les crédits d'impôt.

Les CCI ont rassemblé sur un site l'ensemble des aides disponibles sur le territoire français.

Attention : monter votre projet en fonction des aides est une mauvaise idée.


Votre CCI est là

Votre conseiller CCI peut vous orienter sur le choix des dispositifs et les modalités de sollicitation.

Bon à savoir

Pour la plupart des aides, la demande doit être faite avant la réalisation de l'évènement concerné. Par contre, en cas d'accord, les sommes seront effectivement versées a posteriori sur fourniture de justificatifs.

Contenus mis à jour le 29-04-2015

Crée le 22 avril 2021