1er accélérateur des entreprises

Évaluation financière

Que rachetez-vous ?

A ce stade, après les diagnostics et éventuellement les audits, il est temps de répondre à cette question importante : que rachetez-vous ?

Tout d'abord, qu'est-ce que le cédant vous propose ? Sa proposition vous convient-elle ou, selon votre projet ou le résultat des diagnostics, lui proposez-vous un autre périmètre de reprise ?

Dans la pratique, vous avez trois possibilités. Racheter :

  • Uniquement le fonds de commerce. Cela ne concerne pas uniquement la reprise d'une entreprise individuelle. On peut très bien reprendre un fonds de commerce détenu par une société.
  • Les parts sociales de la société. Vous rachetez l'actif et le passif.
  • Une partie des actifs (corporels ou incorporels). Dans ce cas, il faut bien individualiser ce que vous souhaitez racheter. La démarche va s'apparenter à la reprise du fonds de commerce.

Ensuite, il peut y avoir des éléments plus ponctuels :

  • rachat ou non de l'immobilier qui est à l'actif,
  • rachat ou non des brevets qui sont à l'actif,
  • rachat ou non des participations...

Déterminez bien ce que vous souhaitez acheter. Cela sera utile pour bien aborder la négociation et pour envisager le futur montage juridique.

Contenus mis à jour le 28-04-2015

Pour une PME
Il y a de nombreuses méthodes possibles…

On peut les regrouper selon trois angles d'approche :

  1. L'approche patrimoniale : on détermine la valeur de l'entreprise par celle de son patrimoine, c'est-à-dire de son actif net corrigé (différence entre l'actif corrigé et le passif exigible).
  2. L'approche rentabilité : on part de l'EBE ou du résultat net corrigé. On applique un coefficient (variable selon l'activité...) et on pondère en fonction de critères comme la renommée, une situation de monopole, etc.
  3. L'approche rendement : c'est la plus souvent utilisée par le repreneur qui va essayer d'optimiser son retour sur investissement.

Les experts choisissent au moins une méthode dans chaque type d'approche pour estimer la fourchette de valorisation.

Vérifiez qu'ils se basent sur des comptes corrigés, c'est-à-dire après gommage des artifices fiscaux (amortissements spéciaux, provisions...), correction si besoin des crédits-baux, de la rémunération du dirigeant, de ce qui concerne l'immobilier, etc.

Quelques précisions sur le site de l'AFE


Vu sur le web

Comprendre différentes méthodes d'évaluation (R & T)

Contenus mis à jour le 28-04-2015

Pour un commerce

Vous devez estimer le fonds de commerce et le droit au bail.

Définitions du fond de commerce et du droit au bail

Le fonds de commerce est l'ensemble des éléments mobiliers corporels (matériel, outillage, mobilier, agencements...) et incorporels (clientèle, contrats de travail, nom commercial, enseigne, droit au bail, brevets, marques, licences...) que possède une entreprise commerciale ou industrielle.

Le droit au bail représente la garantie pour vous de bénéficier de la suite du bail en cours ainsi que du droit à renouvellement de ce bail. A défaut de renouvellement, vous aurez droit à une indemnité d'éviction correspondant à la valeur du fonds majorée des indemnités d'éviction.


Ayez bien en tête

Vous ne reprenez la trésorerie que dans le cas de rachat de parts sociales !

Vu sur le web

AFE : avantages et inconvénients des différentes possibilités de périmètre

Périmètre du fonds

AFE : rachat de fonds de commerce


Valorisation du fonds de commerce

Il y a deux familles de méthodes pour la valorisation du fonds de commerce :

  • Méthode du barème :
    Un coefficient multiplicateur (variable selon le secteur d'activité) est appliqué au chiffre d'affaires (souvent TTC mais de plus en plus HT). Cette méthode est utilisée par l'administration fiscale. 
Le barème le plus connu est celui qui est édité dans le Mémento pratique Evaluation (Editions Francis Lefebvre).
    Cette approche doit être considérée avec précaution car elle ne reflète pas la rentabilité de l'affaire, ne tient pas compte de l'emplacement, de la notoriété de l'enseigne, etc.
  • Méthodes utilisant des critères de rentabilité :
    On applique là encore un coefficient à la moyenne des EBE ou des résultats nets des derniers exercices. Une pondération doit être ensuite apportée pour tenir compte de l'emplacement, de la notoriété, d'une situation de monopole, etc. En tant que repreneur, privilégiez les méthodes basées sur la rentabilité. Comme principaux éléments modérateurs de la valeur du fonds de commerce, on peut citer : l'évolution du chiffre d'affaires, la comparaison avec les statistiques de la profession, la date de renouvellement du bail, l'emplacement géographique, la vérification auprès du service d'urbanisme qu'il n'est pas envisagé à proximité du commerce de modifications ou gros travaux susceptibles de perturber l'activité commerciale...
Valorisation du droit au bail

Le droit au bail représente la capitalisation sur la durée du bail à courir, de l'économie de loyer du bail par rapport au prix de location du marché. Sa valorisation utilise le recours à un barème fiscal. Elle peut être modulée en fonction du degré de spécialisation du bail. (Il est plus avantageux d'avoir un bail déspécialisé = sans activité spécifique.) Renseignez-vous après d'un notaire, expert-comptable ou agent immobilier.

Spécificité de la reprise par un salarié

Si c'est votre cas, selon le poste que vous avez occupé, vous avez pu, par votre travail de salarié contribuer notablement au développement de son entreprise et par conséquent à sa valorisation. Le plus souvent, le cédant en est bien conscient et le reconnaît en proposant une valorisation très modérée voire faible de son entreprise. Ce n'est pas toujours le cas. Ce point n'est pas facile à prouver et à négocier. Faites-vous aider par un de vos conseils.

Contenus mis à jour le 28-04-2015


Vu sur le web

 

Crée le 22 avril 2021

Progresser c'est aussi se poser les bonnes questions

Chaque jour, sur Europe 1, découvrez les conseils de Nathalie Carré, notre experte entrepreneuriat CCI.

Vous avez un projet d’entreprise que vous souhaitez partager dans La France bouge et recevoir vous aussi les conseils de Nathalie ?

Envoyer votre candidature à [email protected] >