visuel

Publié le 09/11/2020

Un commerce dédié à la beauté profite du confinement pour mettre en place des outils de vente en ligne

Face à la fermeture de son institut de beauté et de sa boutique de produits de bien-être, une première fois en mars 2020 puis à nouveau en octobre, Gaëlle Legrand a décidé de développer ses possibilités de continuer à vendre grâce aux outils numériques.

C’est le cœur lourd que Gaëlle Legrand a appris, le 28 octobre, la nouvelle d’un reconfinement. Une nouvelle fois, elle est contrainte, comme tous les commerces jugés « non essentiels », de baisser le rideau. Un coup dur pour sa jeune entreprise créée en 2018. Installé dans le centre-ville de Valenciennes, Au bien-être Gourmand propose un concept original : un institut de beauté complété par une boutique de cosmétiques « gourmands et naturels » et d’autres produits en lien avec le bien-être (bougies, confiseries…). « J’ai à cœur de vendre des produits qu’on ne trouve pas ailleurs sur Valenciennes, explique cette entrepreneure qui se décrit comme une passionnée de cosmétiques. Si on peut trouver les produits partout, je ne vois pas vraiment l’intérêt de les vendre pour ma part. Alors, certes, on peut les trouver sur internet mais, pour moi, les cosmétiques, il faut les sentir avant de les acheter. »

Gaëlle Legrand

Si Gaëlle n’a plus possibilité de faire sentir ses savons en forme de pâtisserie, ses bougies ou autres boules de bain, en raison de la situation sanitaire, elle n’a pas renoncé à les vendre. « Lors du premier confinement, je n’ai pas pu mettre en place de solutions pour continuer mon activité car je devais garder mon fils qui n’avait pas école, explique-t-elle. Mais je me suis motivée et j’ai travaillé d’arrache-pied sur mon site internet, raconte-t-elle. Il était plus important que jamais que mes clientes puissent voir sur internet ce que je propose en magasin. »

Un site vitrine et une plate-forme locale dédiée aux commerçants

Pour cette seconde période de fermeture, Gaëlle Legrand est donc en mesure, grâce à son site vitrine, d’offrir à ses clientes la possibilité de réserver des produits et de venir les retirer en magasin, en effectuant leur paiement via Paypal. Elle propose également la livraison à domicile sur Valenciennes et dans un rayon de 5km, ainsi que l’envoi par La poste dans toute la France et la Belgique.

Par ailleurs, la gérante d’Au bien-être gourmand a intégré la plate-forme Mes Commerçants du Grand-Hainaut, portée par la CCI Grand Hainaut. « Cela me permet de gagner en visibilité et d’attirer des clientes, estime Gaëlle Legrand. Je n’enregistre pas encore beaucoup de commandes sur ce portail mais je pense que les gens me repèrent et sont ensuite amenés à venir me voir en boutique ou sur mon site. »

« Tout ce qui est dans mon possible »

La cheffe d’entreprise est également en train de travailler avec son conseiller numérique de la Chambre de métiers et de l’artisanat  sur la mise en place d’un inventaire qui permettra aux stocks de s’actualiser directement sur les espaces de ventes en ligne. Les commandes enregistrées en ligne ne permettent pas à la cheffe d’entreprise de compenser totalement sa chute d’activité, mais lui apportent une certaine aide. « J’ai mis en place tout ce qui est dans mon possible, assure Gaëlle Legrand. Mais j’espère vraiment que ça ne va pas durer trop longtemps. C’est une question de survie : nous avons de la trésorerie, mais pas assez pour fermer deux ou trois mois. »

En attendant, elle continue de garder le lien avec ses clientes grâce à sa page Facebook et, dans une moindre mesure, son compte Instagram. « Je les informe des nouveautés qui arrivent en boutique, explique-t-elle. C’est une façon de partager des choses, de montrer le côté humain de l’entreprise. »

Pour en savoir plus :


Lien complémentaire :

www.mescommercantsdugrandhainaut.com