visuel

Publié le 11/07/2019

Vague de chaleur, employeurs et salariés, adoptez les bons réflexes

Conformément au code du travail, « l'employeur est tenu de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale de tous les travailleurs ». Il est donc nécessaire de mettre en place des mesures spécifiques en cas de grosses chaleurs. Côté salarié, il est important d'être vigilant pour soi et ses collègues.

Mots-clés :

Employeurs

  • Élaborez un plan de gestion interne et le document unique d'évaluation des risques (DUER).

  • Contrôlez les bâtiments et les équipements pour identifier les postes de travail les plus exposés à la chaleur. Surveillez la température des locaux, tout au long du pic de chaleur.

  • Informez vos salariés et sensibilisez-les aux symptômes d'alerte (déshydratation, coup de chaud).

  • Mettez à disposition des travailleurs de l'eau potable fraîche, à proximité des postes. Sur les chantiers du BTP, il faut prévoir 3L/jour/travailleur.

  • Aménagez si possible les horaires de travail pour limiter l'exposition à la chaleur et au soleil : décalage des horaires, pauses supplémentaires, télétravail…

  • Mettre à disposition des salariés des moyens de protection ou de rafraîchissement : ventilateurs, brumisateurs, locaux rafraîchis pour les salariés travaillant en extérieur…

Salariés

  • Protégez-vous la tête (chapeau), les yeux (lunettes), la peau (vêtements légers, de couleur clair de préférence).

  • Eteignez les appareils électriques en veille pour éviter la production de chaleur supplémentaire.

  • Rafraîchissez-vous régulièrement à l'aide d'un ventilateur ou brumisateur.

  • Buvez très régulièrement (tous les quarts d'heure environ) et en quantité, même si vous n'avez pas soif.

  • Evitez la consommation d'alcool ou de boissons caféinées qui peuvent aggraver une déshydratation.

  • Adaptez votre rythme de travail selon votre tolérance à la chaleur. Evitez les efforts physiques intenses

  • En cas d'apparition de signaux d'alerte, cessez toute activité.

  • Soyez vigilants pour vos collègues également. Signalez tout malaise et alerter un sauveteur secouriste au travail.

Savoir reconnaître les signaux d'alerte :

Lorsque la température du corps dépasse 40,6°C, on parle de coup de chaleur. Cela peut être une urgence vitale, dans 15 à 25% des cas.
Les signes d'alerte sont : maux de tête, sensation de fatigue inhabituelle, somnolence, faiblesse importante, vertiges, étourdissements, malaise, pertes d'équilibre, propos incohérents, perte de connaissance…

Pour toute information supplémentaire : contactez Canicule Info Service au 0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe).