visuel

Publié le 18/06/2020

La reprise dans les salles de sport et de fitness : que le culte de l'effort paye !

Après près de trois mois de fermeture, les salles de sport et de fitness ont réouvert depuis le 2 juin dans une grande partie du territoire. Cette réouverture, très attendue par les professionnels qui ont souffert de la fermeture de leurs établissements, est strictement encadrée d'un point de vue sanitaire. Les gérants espèrent que leurs efforts pour faciliter la reprise d'activité vont payer…

Mots-clés :

C’est paradoxal ! Suivant l’invitation gouvernementale – « restez chez vous, bougez-vous » – nombre de Français ont repris goût à une pratique régulière du sport pendant le confinement. Et pendant ce temps, les salles de sport restaient fermées ! Pour autant, les professionnels de la filière des clubs de fitness, privés de leur outil de travail, n’ont pas cessé de travailler. Depuis le 2 juin, partout en France à l’exception de l’Île-de-France, de la Guyane et de Mayotte, ils goûtent au plaisir de reprendre leur activité dans un cadre plus normal bien qu’inhabituel.

Ils ont surtout l’espoir de tourner définitivement la page d’une période particulièrement frustrante même si elle a été active. Les gérants de salles de sport et de fitness ont redoublé d’efforts pour garder le contact avec leurs clients. À distance, en multipliant les cours en ligne, ils les ont aidés à maintenir leur condition physique chez eux. À l’extérieur, devant leur salle, quand les Français ont enfin reçu l’autorisation de sortir de chez eux pour pratiquer du sport. Pour les professionnels, l’objectif était clair : ne pas perdre leurs adhérents ! Avec l’espoir de voir ces nouveaux adeptes du sport confiné venir découvrir les bienfaits d’activités, plus variées et plus sécurisées, en salle.

La réouverture des salles est plus qu’attendue par le secteur. Selon les calculs de leur organisation professionnelle France active, les gérants de clubs de sport et de fitness ont enregistré entre 10 000 € et 30 000 € de pertes pour le seul mois de mars dernier ! L'Union Sports et Cycles, organisation professionnelle de la filière sport, affiche même, pour le premier semestre 2020, une perte de l’ordre de 470 millions d’euros (par rapport à 2019) pour les loisirs marchands (fitness, foot à 5, escalade…).

Des consignes, des témoignages

S’ils peuvent à nouveau et enfin accueillir leurs clients, les clubs de fitness doivent bien évidemment garantir la sécurité sanitaire des pratiquants et des encadrants. L’enjeu est de taille et la tâche n’est pas aisée. Les activités physiques en club, pratiquées habituellement par des sportifs proches les uns des autres dans des espaces clos, sont souvent intenses, avec transpiration et émission de gouttelettes à la clé. Et, avec donc, un risque de contaminations en chaîne…
Il s’agit, de fait, de veiller avec rigueur au respect strict des règles et recommandations sanitaires. Pour aider les gérants de clubs de sport, leur syndicat professionnel, France Active, a publié un recueil des consignes sanitaires à appliquer en club de fitness.
Ces recommandations constituent des repères que les professionnels adaptent aux caractéristiques de leur activité et à la fréquentation de leur établissement.
Pour découvrir la réalité vécue par les gérants de salle de sport pendant le confinement, l’adaptation de leur structure au cadre sanitaire et leurs initiatives pour relancer leur activité, trois professionnels témoignent.
Franck Miceli , gérant indépendant de La Salle Coaching Sportif spécialisée en Cross-Fit à Châteauneuf-sur-Isère (Drôme)
Magali Degombert, gérante indépendante de Simplyfit, deux salles en Ardèche
Stéphanie Delaitre, gérante franchisée de L’Appart Fitness, à Bourg de Péage (Drôme)

Le business du fitness en France


4 370 salles

de sport ou clubs de fitness


40 000

salariés


~ 6 millions

d'adhérents


+ 70%

d'adhérents en dix ans


39€

prix de l'abonnement mensuel moyen
(en 2018)


2,5 miliards d'€

de chiffre d'affaires du secteur
(+ 5% par an)


Top 3 des acteurs français en nombre de clubs


L'Orange Bleue - 430 clubs

Keep Cool - 255 clubs

Basic-Fit - 252 clubs

La France 3ème marché européen

5,96 millions d'adhérents


1er l'Allemagne (11,09 millions)
2ème Royaume-Uni (9,9 millions)


Source : Etude Deloitte et EuropeActive sur la santé et le fitness en Europe – 6ème édition (2019)