visuel

Publié le 18/06/2019

Véronique Geindreau : créer une dynamique d'échanges entre professionnels des RH

Sur tout le territoire, dans le réseau des CCI locales et régionales, des experts mettent leurs compétences et leur énergie au service des entreprises et des entrepreneurs. Rencontre avec Véronique Geindreau, conseillère en appui Ressources Humaines (RH) à la CCI du Morbihan.

Pouvez-vous présenter votre métier à la CCI du Morbihan ?

« Mon rôle au quotidien est d'accompagner dans toutes leurs démarches de gestion des ressources humaines les entreprises du département, plus particulièrement sur la zone couvrant les villes d'Auray, de Lorient et de Pontivy. Une collègue exerce la même fonction pour les pays de Vannes et de Ploërmel. Les entreprises que je suis, sont, dans 80% des cas, des entreprises de moins de 50 salariés. L'activité est plutôt soutenue : vingt nouvelles entreprises nous sollicitent chaque année. La CCI propose deux types d'accompagnement aux entreprises, en individuel et en collectif. Notre ambition dans le cadre de l'accompagnement personnalisé est de structurer la fonction RH dans les petites entreprises en fournissant des outils et des conseils. Mais c'est aussi de faire du transfert de méthodes pour faire monter en compétences les responsables RH en entreprise. Nous donnons une impulsion pour que l'entreprise puisse prendre en mains des outils RH adaptés à ses moyens et pouvoir, ainsi, gérer en toute autonomie son personnel.»

Quelle a été votre intervention pour le compte du chantier naval CDK Technologies ?

« Le chantier naval qui construit des voiliers de course au large est en croissance depuis sa création en 2007 ici à Lorient. En dix ans, les effectifs ont doublé passant de 40 à 80 personnes environ. Ce chantier naval qui fonctionnait comme une entreprise artisanale a dû se professionnaliser y compris dans la gestion de ses ressources humaines. Il a fallu structurer et formaliser les process RH. Cela s'est traduit par la conception d'outils nombreux et variés : fiches de poste, grille de salaire, guide d'entretien de recrutement et d'entretien annuel d'évaluation, fiche de suivi de visite médicale, SIRH… Ces outils de base de GRH sont très utiles aux entreprises et pourtant ils sont loin d'être encore généralisés. 70 % des petites entreprises du territoire n'ont pas de fiches de poste. Depuis six mois, je consacre presque tout mon temps à les accompagner dans la mise en place d'outils de recrutement. Elles se passent le mot pour solliciter l'aide de la CCI. Cela se comprend car nous sommes dans un département dont le marché du travail est en tension dans de nombreux métiers comme c'est le cas, ici, chez CDK avec les stratifieurs.»

Travaillez-vous avec des partenaires pour trouver des solutions à cette problématique du recrutement ?

« On a en effet signé une convention avec Pôle Emploi en septembre 2017. La CCI joue le rôle de facilitateur entre Pôle Emploi et les entreprises du Morbihan pour essayer de trouver des solutions tant aux difficultés de recrutement qu'aux pénuries de compétences. C'est d'abord un travail sur la rédaction et la diffusion des offres d'emploi mais aussi sur la sélection des candidatures.

Pour attirer des candidats, nous avons aussi organisé des speed dating sur une demi-journée que nous appelons Escales Métiers.

Ces opérations de recrutement sont mises au point soit pour un même secteur d'activité comme par exemple les CHR ou les Services à la Personne, soit dans une zone géographique comme, par exemple, au port de Lorient. La CCI réunit les entreprises et Pôle Emploi source les candidats. Pour optimiser la performance de ces entretiens de recrutement, ce sont les chefs d'équipe des entreprises que nous convions à ces speed dating car nous nous sommes rendu compte que les candidats avaient besoin de parler du métier. Enfin, nous organisons des visites chantier pour faire découvrir le cadre de travail d'une entreprise dès lors que celle-ci a au moins cinq postes à pourvoir »

La dynamique collective est, elle aussi, importante….

« Elle est essentielle à nos yeux. A côté de la démarche PLATO qui traite du développement stratégique des entreprises avec un volet GRH mais qui est réservée aux dirigeants, nous avons créé il y a onze ans un club RH. Il réunit 47 entreprises au niveau du département et 17 dans le territoire de Lorient. L'objectif de ce club RH c'est d'accompagner les entreprises sur la durée, de les aider à mutualiser entre elles leurs outils et, bien sûr, de partager leurs pratiques. Nous cherchons à créer une dynamique d'échanges entre professionnels de la fonction RH. A noter que 90 % des membres du club sont à l'origine des responsables comptables et administratifs à qui l'on a confié la fonction RH. Ce club rassemble des entreprises de taille variable, de 5 à 130 salariés, et de secteurs d'activité très différents. Quant à la problématique du secteur elle n'est pas déterminante car, on le constate, les difficultés et process RH sont souvent identiques et partagés… même si nous prenons soin, pour des raisons de confidentialité, de ne pas regrouper des entreprises concurrentes.

speed dating - Escales Métiers

Le club organise aussi des réunions d'information conseil avec des partenaires sur des problématiques d'actualité. A titre d'exemple, nous allons accueillir un expert de l'AGEFIPH pour présenter les nouvelles dispositions relatives à l'emploi de personnes en situation de handicap. On traite aussi du recrutement avec Pôle Emploi ou de la santé au travail avec la CARSAT. Les membres du club apprécient ces rendez-vous car ils sont très concrets. Les participants peuvent aussi poser toutes les questions qui les concernent à l'intervenant. A noter que la CCI propose aussi, en plus du club RH, des webinaires, des conférences et des ateliers sur les ressources humaines à raison de deux manifestations par semestre. Nous organisons enfin des démarches collectives de certification de compétences des tuteurs et maitres d'apprentissage en entreprise »

Une nouveauté dans votre offre ?

« On a constaté que les TPE et PME avaient du mal à valoriser leurs métiers et les atouts de l'entreprise ce qui explique, pour une part, leurs difficultés de recrutement. Pour y faire face, nous avons initié avec la CCI des Côtes d'Armor, un nouveau dispositif pour développer leur marque employeur sous un format de six demi-journées. Là aussi, c'est un travail en partenariat, cette fois-ci, avec l'Apec qui réalise un diagnostic de la communication de l'entreprise pour identifier comment améliorer son attractivité.

La visibilité de l'entreprise sur les réseaux sociaux est ainsi analysée et un échange est conduit avec l'entreprise pour débattre de sa perception par les candidats, pour, au final, élaborer un plan d'actions.

Une experte vidéo intervient ensuite pour apprendre aux entreprises comment réaliser avec un smartphone leurs propres capsules vidéo, suffisamment attractives pour promouvoir efficacement leur entreprise et ses métiers auprès des candidats. Un bon moyen pour attirer les candidats mais aussi éviter les erreurs de choix des deux côtés. »