visuel

Publié le 29/03/2019

« La franchise, la chance de ma vie de devenir patronne »

Témoignage de Lydiane Vitali, franchisée de l'enseigne Bonjour services, fière de son parcours et qui a trouvé dans cette franchise un mode d'entrepreneuriat qui lui convient.

La fierté ! C'est le mot qui revient le plus souvent dans la bouche de Lydiane Vitali, responsable de l'agence Bonjour services de Saint-Marcellin, située en Isère près de Grenoble, pour évoquer son parcours. Fierté de son mari et de ses parents, coiffeur et coiffeuse à la retraite, heureux de voir que leur fille a réussi, elle aussi, à devenir cheffe d'entreprise. Fierté de marcher dans les pas de Diane Place la fondatrice du réseau de franchise Bonjour Services qu'elle considère comme « son modèle, son mentor ». Et Lydiane Vitali de confier « j'espère que Diane le sera aussi, un jour, de moi ».

Une réussite en bonne voie pour celle qui a ouvert en juillet 2017 son agence de services à domicile (ménage, repassage, garde d'enfants, baby sitting, aide au maintien à domicile de publics fragiles et même jardinage en sous-traitance) qui emploie 11 collaboratrices et compte 75 clients. Educatrice spécialisée de formation, ex-nourrice à domicile agréée, elle a décidé la quarantaine venue, après un accident du travail et un bilan de compétences, de franchir le pas. Elle allait continuer de travailler dans le secteur social mais plus comme salariée. « La franchise, ça a été la chance de ma vie de devenir patronne ! » confie Lydiane Vitali.

Une question de feeling

Mais pourquoi avoir choisi Bonjour services, une jeune franchise qui ne comptait que deux franchisés à l'époque, au lieu de rentrer dans un réseau installé, à la marque connue ? « Une question de feeling : le contact est tout de suite bien passé avec Diane qui m'a mise en confiance très rapidement ». Et le site internet de l'enseigne « cohérent et facile d'utilisation » l'a confirmée dans sa première impression. La « taille humaine » du réseau et l'encadrement par une dirigeante « qui incite, conseille mais n'impose pas » ont aussi été des arguments décisifs dans le choix de l'enseigne. Les deux semaines de formation et celle de coaching par la fondatrice en agence, la boite à outils d'accompagnement du franchisé et « surtout », insiste la dirigeante, « les échanges et l'entraide entre les neuf franchisés du réseau » ont contribué au bon démarrage de son entreprise. Pour assurer la progression de son activité, la responsable d'agence reconnait ne pas compter ses heures : 12 heures de travail par jour assez souvent, passées dans la gestion de l'entreprise, le suivi des clients et la formation des intervenantes. « Il faut savoir s'organiser et être rigoureux pour ne pas se laisser déborder car ça peut être préjudiciable à la vie de famille » confie l'intéressée.

Mon quatrième bébé

Elle peut aussi compter sur sa nature énergique et son dynamisme contagieux pour gérer son affaire. « C'est clair, il ne faut pas avoir les deux pieds dans le même sabot si l'on veut faire face aux aléas du quotidien comme par exemple le remplacement en urgence d'une collaboratrice malade ». L'autre secret de la réussite de la cheffe d'entreprise est assez simple. « Dans notre métier, il faut aimer rendre service aux clients mais il faut aussi établir des relations de confiance avec les salariés ; c'est primordial ». Et si c'était à refaire ? « Je me lancerai à nouveau dans la création d'entreprise » affirme Lydiane avant d'ajouter, après une pause, « ma boîte c'est un peu mon quatrième bébé ! ». Quand on vous parle de fierté d'entreprendre…