visuel

Publié le 21/03/2019

La gastronomie et le patrimoine culinaire français en fête

La 9ème édition de « Goût de France » se déroule du 21 au 24 mars 2019 partout en France sur le thème de la cuisine responsable.

Mots-clés :

Tout est parti d'une reconnaissance. Le repas gastronomique français a été inscrit en 2010 par l'Unesco sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'Humanité. Cette reconnaissance a révélé pour le Ministère de l'Economie et des Finances l'importance de mettre en valeur, chaque année à la faveur d'une semaine dédiée, la richesse culinaire de notre pays et le talent de ceux qui, chaque jour, inventent et réinventent la cuisine française.

La neuvième édition de cette fête de la Gastronomie (rebaptisée en 2017 : « Goût de France ») se déroule du 21 au 24 mars 2019 dans toute la France. Plus de 10 000 évènements ont été répertoriés sur le site internet Goût de France ; des manifestations festives et culinaires, d'éducation des palais et de découverte pour les papilles.

Cette nouvelle appellation de l'événement répond à la volonté gouvernementale de « valoriser les savoir-faire et le patrimoine culinaires de nos territoires et de faire resplendir la gastronomie française dans le monde ». Car, comme le revendiquent les organisateurs, « l'art culinaire de notre pays est un fabuleux vecteur de rayonnement culturel et touristique ».

Après une édition 2018 qui a mis l'accent sur les découvertes et expériences gustatives valorisant les cinq sens, c'est la cuisine responsable qui sera à l'honneur cette année. Un thème qui est présenté comme un combat collectif, un enjeu sociétal et environnemental et une question d'éducation. Comme le défend Fanny Rey, cheffe étoilée du restaurant l'Auberge Saint-Rémy-de-Provence et marraine de l'édition 2019, « une bonne assiette est une assiette responsable ». D'où la nécessité selon la restauratrice, du choix des produits et des méthodes de pêche pour éviter la surexploitation des ressources halieutiques, de la nécessité de réintroduire plus de légumes dans l'alimentation et de produire avec moins de déchets. La cuisine responsable, c'est l'affaire de tous, professionnels comme consommateurs.

La reconnaissance du patrimoine culinaire français, vecteur de dynamisme économique et d'attractivité de notre territoire, c'est aussi ce qui mobilise chaque jour le réseau des CCI qui forme dans ses écoles les futurs cuisiniers français, qui innove en créant campus et clusters dédiés à la gastronomie et qui soutient le titre de maitre-restaurateur destiné à promouvoir l'excellence chez les professionnels de la restauration et à reconnaitre leur engagement dans la réalisation de repas à partir de produits bruts, majoritairement frais, intégrant les circuits courts (plus de 3800 restaurateurs reconnus à ce jour)

En 2018, la Fête de la Gastronomie a enregistré plus de 7 000 événements en France et à l'étranger, avec plus de 2 500 000 visiteurs et près de 300 000 professionnels impliqués (une fréquentation en croissance constante depuis le lancement de l'opération)