Le chiffre d'affaires du micro-entrepreneur

Frais de debours

En tant que micro-entrepreneur, vous êtes autorisé à vous faire rembourser vos frais de débours.

Attention, les frais de débours ne sont pas à confondre avec vos coûts d'achat.

  • Frais de débours : ce sont des sommes avancées au nom du client. Ces sommes doivent être remboursées par le client du montant exact.
     
  • Coût d'achat : tout ce que vous dépensez pour réaliser votre activité de micro-entrepreneur. Vous pouvez facturer ces achats à un prix plus élevé que celui auquel vous les avez achetés. Vous réalisez ainsi une marge.

 

Exemple :

 

Vous achetez des accessoires de décoration sur des brocantes, vous les nettoyez et repeignez pour ensuite les revendre sur Internet avec une livraison par la Poste.

Pour faire prendre en charge les frais postaux par votre client, vous avez deux solutions :

  1. vous intégrez ces frais dans votre prix de vente. Attention, cela va augmenter artificiellement votre chiffre d'affaires.
  2. vous distinguez vos frais de débours de vos coûts d'achat et faites apparaître ces frais à part dans votre facture. Ils ne seront alors pas à prendre en compte dans votre chiffre d'affaires :
Nature de l'achat Débours Achat
Type de dépenses

Frais postaux de livraison des meubles au domicile du client

Pots de peinture

Coût

15.20€ payés à La Poste

6.50€ payés à un magasin de bricolage

Facturation client

15.20€ (montant exact de l'achat)

7.50€ (6.5€ + 1€ de marge) que vous intégrerez dans le prix de vente.

 

Règles à respecter : 
  1. Vous devez disposer d'un accord écrit de votre client qui précise la demande de réaliser un achat ainsi que du budget alloué. L'existence de ce contrat permet de vous protéger en cas de contestation et oblige votre client à vous rembourser au centime près les dépenses effectuées en son nom et pour son compte.
  2. Vous devez reporter le compte exact de la somme qui a été engagée au centime près. Les factures doivent impérativement être établies au nom de la personne ou de l'organisme qui vous mandate (SIRET, TVA intracommunataire, adresse du siège, etc)
  3. Conservez absolument tous vos justificatifs : factures, tickets de caisse et autres récépissés de paiement. Vous devrez les remettre à votre client pour justifier ce qu'il vous doit au titre des débours.
  4. Vous devez également conserver des copies de ces justificatifs pour votre propre comptabilité (la tenue d'un livre de recette est obligatoire avec le statut du micro entrepreneur). En cas de contrôle, ils vous seront indispensables pour appuyer votre livre des comptes. Par ailleurs, vous devez y mentionner le terme ‘débours' à côté de la somme correspondante.

Avantage : le chiffre d'affaire correspondant au débours est exonéré de cotisation et n'est pas comptabilisé dans votre chiffre d'affaire global. Le chiffre d'affaires qui correspond au débours ne connaît pas de seuil maximum.

 

En savoir plus sur les frais de débours pour les micro-entrepreneurs / Lire le bulletin officiel sur ce sujet

 

Mise à jour : 27 septembre 2018