visuel

Le guide de la croissance externe

Faute de pouvoir désormais se développer naturellement sur leur marché, nombreuses sont les entreprises qui s'orientent vers la croissance externe. Ce mode de développement, réservé jusqu'à une date récente aux entreprises de grande taille, est maintenant très courant chez les TPE ou les PME.

Alliance ou croissance externe

Imprimer tout

Quelles sont vos motivations ?

La raison et le bien-fondé de votre projet vont orienter le processus.

 

Ces raisons peuvent être fort différentes d'un cas à l'autre :

  • « avaler » un concurrent
  • devenir le leader sur votre secteur d'activité
  • vous positionner sur un nouveau marché
  • vous développer sur une zone géographique plus importante
  • diversifier votre activité
  • faire des économies d'échelle
  • acquérir un savoir-faire, une technologie, un outil dont vous avez besoin
  • vous associer au partenaire d'un projet commun en gestation
  • vous développer à l'international

Votre projet s'inscrit-il dans votre stratégie de développement ? L'avez-vous défini comme prioritaire ?
Si cela n'a pas été fait, à ce stade prenez du recul avec un tiers extérieur et faites un diagnostic stratégique. C'est utile, voire indispensable : il vous permettra de valider votre projet, de vous rendre compte qu'il n'est pas primordial pour vous ou bien que vous pouvez le mettre en œuvre d'une autre façon.

 

Votre CCI est là

Votre conseiller CCI peut vous aider à jeter les bases de votre réflexion stratégique et vous donner les coordonnées de conseils susceptibles de vous accompagner.

 

Contenus mis à jour le 27-04-2015

 

 

Croissance externe, le bon choix ?

 

L'alliance permet des associations entre entreprises sans aller jusqu'au rachat. Y avez-vous pensé ? Une rapide comparaison entre alliance et croissance externe s'impose.

 

Alliance et croissance externe : avantages et inconvénients

 

Alliance

Une alliance est la mise en commun de moyens par plusieurs entités, pour une durée à convenir, afin de mettre en oeuvre un projet. Sa formalisation peut prendre plusieurs formes (GIE ou groupement d'intérêt économique, consortium... ). C'est une réponse sur mesure, au cas par cas, à la situation en présence.

Avantages :

  • les différentes entités restent indépendantes,
  • l'impact financier est limité,
  • l'adaptabilité et la souplesse de mise en œuvre sont appréciables,
  • le processus est réversible avec  unimpact limité sur les entités initiales en cas d'échec.


Inconvénients :

  • chaque partie doit jouer le jeu équitablement,
  • l'initiateur ne sera pas forcément le seul maître à bord pour le projet,
  • il faut prendre en compte la nécessité d'une préparation très soigneuse et parfois longue du cahier des charges, afin d'établir non seulement les règles de fonctionnement mais aussi les conditions de la mise en œuvre du projet et bien sûr ce qui concerne sa propriété,
  • les règles de fonctionnement doivent être très bien établies.


Croissance externe

C'est le développement d'une entreprise par rachat d'une autre.

Avantages :

  • une fois l'opération effectuée, il n'y a pas besoin de composer avec d'autres,
  • l'acheteur est le seul responsable du nouvel ensemble, il en a la maîtrise,
  • en cas de réussite, la croissance externe peut être génératrice de plus de richesse...


Inconvénients :

  • une croissance externe impacte fortement les deux entités juridiques concernées, et ce, bien au-delà de la date du rachat,
  • les impacts humains et organisationnels sont conséquents,
  • l'impact financier est important,
  • une croissance externe ratée coûte très cher...

 

Conclusion

En fonction du projet, de son origine, de la motivation de son porteur et de la stratégie de l'entreprise initiatrice, la réponse à cette question peut-être rapidement tranchée.
Quand la cible est une entreprise à vendre, la question ne se pose pas !

Néanmoins, dans certaines situations, une réflexion approfondie de la situation s'impose : la solution à votre projet passe-t-elle par un rachat ? Prenez le temps de mettre toutes les cartes sur table et de peser les enjeux !

 

Votre CCI est là

Votre conseiller de la CCI peut vous donner les coordonnées de conseils susceptibles de vous accompagner.

Ils témoignent

M. Ph. P., industriel : J'ai eu un jour l'idée d'une modification à apporter à une de mes machines, adaptation d'un boitier pouvant augmenter de près de 20% son rendement. J'ai déposé un brevet et m'apprêtais à faire fabriquer le prototype. Si mon procédé tenait ses promesses, mes concurrents seraient certainement intéressés. A l'époque une petite entreprise de montage mécanique était à vendre près de chez moi. Je me suis intéressé à son rachat pour le cas où je me lancerais dans la fabrication du boitier. Tous mes conseils m'en ont dissuadé. J'ai alors trouvé une autre entreprise avec le dirigeant de laquelle nous avons passé un partenariat pour la mise au point du boitier et éventuellement sa fabrication. Nos avocats respectifs nous ont aidés à ficeler l'accord. Il s'est avéré que le boitier n'a pas tenu ses promesses. Heureusement que je n'avais pas racheté l'entreprise de montage mécanique.

Vu sur le web

Faire alliance pour créer de la valeur, la stratégie gagnante des TPE-PME (Anis Bouayad)

Les aspects théoriques des alliances stratégiques.

Les atouts de la croissance externe (Patrick Azzobaldi)

Première étude sur la perception de la croissance externe comme moyen de développement des PME françaises. (Grant Thornton)

 

 

Contenus mis à jour le 27-04-2015