Comment engager votre reprise ?

Quelques conseils à suivre pour vous assurer de la réussite de votre projet.

Le ciblage

Imprimer tout

Business model & profil de cible

Identifier ses partenaires

Trouver ses cibles

L'analyse rapide de cibles

Cas particulier : reprise d'une entreprise en difficulté

Il y a deux cas de figure :

  • L'entreprise connaît des difficultés mais n'est pas sous procédure judiciaire. Vous allez suivre le parcours classique du repreneur en essayant de réduire au maximum les délais. Vous devrez analyser très soigneusement la situation et les causes des difficultés, proposer les moyens d'un redressement cohérent et convaincre les financeurs de vous en donner les moyens. Pour une société vous devrez arbitrer entre le paiement de droits d'enregistrement plus importants si vous achetez les actifs et le risque de reprise de passifs importants si vous rachetez les titres.

 

  • L'entreprise est à reprendre à la barre du tribunal de commerce. Elle est officiellement « en difficulté ». Vous avez un laps de temps limité pour présenter au tribunal un dossier de reprise qui comprendra au minimum le périmètre de la reprise (vous décidez de ce que vous reprenez et de qui vous reprenez), votre projet argumenté et chiffré et vos accords de financement (pour le montant de reprise que vous proposez et pour la remise en état de marche).

C'est une démarche très pointue pour laquelle le recours à des conseils et experts est indispensable. Dans tous les cas, la recherche de financements est plus difficile que pour une entreprise en bonne santé. De nombreuses opérations de ce type ne sont possibles que grâce à un apport de fonds conséquent.

Attention : certains dispositifs d'aide ne sont pas accessibles aux entreprises en difficultés.

 

Parole d'expert

 

 

 

Consultez la fiche technique au sujet de la reprise d'une entreprise en difficulté proposée par le Réseau Transmettre & Reprendre : 

 

 

 

Cas particulier : vous êtes salarié de votre cible