Publié le 15/12/2017

Les CCI présentent leurs premières pistes de réflexions pour développer l'apprentissage

Cette contribution visera à remettre les apprentis et les entreprises au cœur du dispositif.

Mots-clés :

Communiqué de presse

Paris, 15 décembre 2017

 

Les CCI présentent leurs premières pistes de réflexions pour développer l'apprentissage

Alors que les chambres de commerce et d'industrie participent activement aux réunions de concertation sur l'apprentissage, elles formulent d'ores et déjà leurs premières pistes de propositions qui nourriront leur contribution finale remise au Gouvernement en janvier prochain. 

Cette contribution visera à remettre les apprentis et les entreprises au cœur du dispositif.

Pour cela les CCI s'appuient sur plusieurs convictions :

  • Une complémentarité territoriale de tous les acteurs est indispensable.
  • Seul l'accroissement des compétences permet une montée en gamme et un positionnement compétitif des entreprises.
  • Les entreprises ont besoin d'une offre de services globale et d'un continuum de services en matière d'apprentissage, de la collecte à l'enregistrement, de l'orientation à la formation, de l'observation des besoins à l'emploi.
  • La taxe d'apprentissage doit rester librement affectée par les entreprises.

Elles entendent structurer leurs propositions autour de 8 engagements et idées forces :

  1. En s'appuyant sur les travaux de prospective des emplois et des compétences des branches professionnelles,  ainsi que sur les observatoires régionaux et les attentes des entreprises, les CCI s'engagent à animer, territoire par territoire, l'ensemble de l'écosystème afin de traduire les besoins en emplois et en compétences des entreprises.
  2. Les CCI s'engagent à accompagner et faciliter la mission des partenaires du service public régional de l'orientation pour guider les jeunes vers les entreprises, rapprocher les entreprises des jeunes et de leurs structures de formation. 
  3. Elles entendent enrichir le portefeuille des offres de places disponibles en contrat d'apprentissage ou en contrat de professionnalisation, notamment par l'extension et l'animation renforcée des bourses de l'apprentissage.
  4. Elles s'engagent à réduire les taux de rupture des contrats d'apprentissage dans l'ensemble des centres de formation d'apprentis (CFA) par la mise à disposition, selon le modèle des CCI allemandes, de médiateurs et d'accompagnants au service des jeunes, des établissements de formation mais aussi des entreprises et plus précisément des maîtres d'apprentissage ou des tuteurs.
  5. Elles s'engagent à améliorer, par des applications digitales, la visibilité pour les apprentis et leurs familles des taux d'employabilité des formations dispensées dans les établissements de formation, à commencer par ceux du réseau des CCI. Ces applications permettront d'accroître la qualité de l'accompagnement des jeunes vers l'emploi par une plus forte articulation des activités d'enseignement et d'appui à l'entrepreneuriat.
  6. Elles entendent faciliter les passerelles entre les lycées professionnels et les CFA et l'accès à la qualification et  à l'emploi des jeunes sans emploi et sans formation ou en contrats aidés. Cela se fera par la valorisation, la capitalisation et la mutualisation de l'approche « bloc de compétences » développée au sein des établissements consulaires, afin de rendre possible, par exemple, pour un jeune en baccalauréat professionnel une première année en lycée professionnel, puis deux années en CFA.
  7. Elles s‘engagent à développer la mobilité internationale et européenne des apprentis   (ERASMUS +), au travers du consortium, ouvert à tous les CFA, Movil'App, conduit en partenariat avec l'Agence Erasmus France.
  8. Les CCI plaident pour le maintien de la liberté d'affectation de la taxe d'apprentissage afin de responsabiliser les entreprises encore davantage et de renforcer le lien entre elles et les établissements d'enseignement et de formation.

 


Contact presse : Françoise Fraysse - T. 01 40 69 37 16 – 06 79 94 59 90

CCI France est l'établissement national fédérateur et animateur des Chambres de Commerce et d'Industrie françaises. Porte-parole des 125 chambres locales, régionales, et des DOM-COM, CCI France représente et défend les intérêts des 2 500 000 entreprises ressortissantes auprès des pouvoirs publics français et européen. Elle joue son rôle de corps intermédiaire à vocation économique pour promouvoir le développement des entreprises et des territoires.

 

46-48 avenue de la Grande Armée – CS 50071 - 75858 Paris Cedex 17 - T. 01 40 69 37 00 www.cci.fr