visuel

Management et financement de l'innovation

Manager les projets d'innovation

Le Manuel d'Oslo de l'OCDE définit quatre types d'innovation: les innovations de produit ou l'introduction d'un bien ou d'un service nouveau, les innovations de procédé, ou la mise en oeuvre d'une méthode de production ou de distribution nouvelle ou sensiblement améliorée, les innovations de commercialisation et les innovations d'organisation dans l'entreprise ou dans les relations extérieures de la firme.

Les CCI placent l'innovation d'usage au cœur de la dynamique de création de valeur. Très bien adaptée aux PME/TPE traditionnelles nécessitant innovations incrémentale ou douce, elle joue un rôle important appliquée aux innovations technologiques afin de stimuler leur adoption par le marché à travers une analyse des usages et besoins des utilisateurs. Ici à l'inverse du processus traditionnel de la chaîne de valeur conception, production, commercialisation, l'innovation est enclenchée par la demande sociale et non par la recherche.

Pour les CCI, l'innovation concerne non seulement les PME de « haute technologie» et les « start-ups » des secteurs de pointe mais aussi les PME  industrielles ou de services, issues de secteurs traditionnels, moins enclines au changement et à la prise de risque, et qui mésestiment souvent leur potentiel de créativité. Il s'agit donc de renforcer l'appétence de ces entreprises pour l'innovation et de leur donner les premières clés d'accès, par exemple en impliquant les salariés dans l'identification et la formulation de un ou plusieurs « défis » internes à relever par un process innovant.

En effet l'innovation ne repose pas forcément sur la R&D et le transfert de technologie. Elle peut concerner l'amélioration de tout process (production, marketing, organisation, vente, …). Plus accessible que l'innovation de rupture, l'innovation « douce » ou « non technologique » doit permettre à toutes les  PME de se doter d'un avantage différenciant à moindre coût.

Pour répondre à ce défi et diffuser une culture large de l'innovation dans les PME industrielles, les CCI ont choisi de se positionner tout au long de la chaîne, de la stimulation à l'accompagnement de projet innovant, avec une expertise spécifique sur la propriété industrielle

Les 250 Conseillers Innovation de CCI sensibilisent les PME aux enjeux de l'innovation, les informent sur les aides, les dispositifs et les réseaux d'appui. Ils identifient les projets innovants et recherchent des partenaires. Avec une moyenne de 4.000 projets accompagnés par an, ils aident les PME à passer « de l'idée au marché ».

Financer l'innovation

Au niveau national, le Crédit d'impôt Recherche (CIR) est une aide fiscale destinée à encourager les efforts des entreprises en matière de R&D. Il s'agit d'une réduction d'impôt calculée en fonction des dépenses de R&D de l'entreprise. Si le montant du CIR est supérieur à l'impôt dû par l'entreprise, celle-ci peut mobiliser sa créance sur l'État.

Le Crédit d'impôt Innovation (CII) est un dispositif instauré par la loi de finances 2013 qui complète le crédit d'impôt recherche (CIR) avec l'objectif de soutenir les PME qui engagent des dépenses spécifiques pour innover. Les dépenses concernées par le CII sont la conception de prototypes de nouveaux produits ou d'installations pilote de nouveaux produits.

Le statut de Jeune Entreprise Innovante (JEI)  permet de bénéficier d'une réduction de fiscalité et des charges sociales relatives aux emplois d'ingénieurs et de chercheurs.

La banque publique d'investissement, Bpifrance, est devenue l'acteur central du financement de l'innovation pour les PME, qu'il s'agisse d'un nouveau produit, procédé, service ou mode de commercialisation. Les services proposés passent par des aides directes à l'innovation, des financements bancaires ou encore une orientation personnalisée.

Au niveau européen, le programme Horizon2020 bénéficie d'un budget de 80 milliards d'euros sur 7 ans (2014-2020) pour le soutien à la recherche et à l'innovation. Il s'articule autour de trois piliers : l'excellence scientifique dans l'UE (soutien à la recherche), la primauté industrielle (soutien aux PME innovantes et aux partenariats public-privé, notamment dans les domaines des TIC, des nanotechnologies, de la biotechnologie, et d'autres technologies dites "clés".

  • Le Portail du participant permet d'accéder aux appels d'offres européens.
  • Le réseau des points de contact nationaux (PCN) apporte une assistance spécifique aux entreprises qui souhaitent s'impliquer dans l'un des projets
  • Les PME bénéficient d'un dispositif dédié, « l'instrument PME H2020 », mis en oeuvre au travers du réseau EEN

Ressources

Le Guide 2012 de l'innovation pour les PME (Ministère de la Recherche) : répertorie quelques-uns des dispositifs mis en place pour soutenir les projets d'innovation et de R&D des P.M.E.

« Osez l'innovation » (DGCIS, 2012) : Ce guide s'adresse spécifiquement aux dirigeants de PME de services, qui pensent que l'innovation pourrait aider leur entreprise, mais qui n'ont pas encore sauté le pas ou qui veulent consolider leur démarche d'innovation.

Bpifrance : La Banque publique d'investissement est un organisme français de financement et de développement des entreprises.

LES AIDES.fr : Focus sur les aides à l'innovation : Pour permettre aux entreprises de trouver les aides financières et techniques adaptées à leur projet, les CCI mettent à leur disposition un site dédié qui recense l'ensemble des aides aux entreprises, du niveau local au niveau européen.