Visuel

Recrutez la perle rare

Quels que soient vos besoins en recrutement l'embauche est toujours un investissement qui doit être réfléchi et organisé. La clarté des objectifs, la rigueur des procédures et des pratiques structurées, sont les points clés à respecter pour un recrutement réussi.

Le recrutement devient stratégique pour l'entreprise. Quels que soient vos besoins en recrutement l'embauche est toujours un investissement qui doit être réfléchi et organisé. La clarté des objectifs, la rigueur des procédures et des pratiques structurées, sont les points clés à respecter pour un recrutement réussi (De la recherche du candidat au suivi de son intégration dans l'entreprise).

  • Comment identifier plus précisément ou anticiper mes besoins de recrutement ?
  • Quelle procédure de sélection des candidats mettre en œuvre ? Quel contrat de travail proposer ?
  • Comment recruter sans discriminer ?
  • Veiller à l'intégration des nouveaux collaborateurs est-ce important ?
  • Comment débusquer les talents qui permettront à mon entreprise de se positionner sur de nouveaux marchés ?

Autant de questions qui conditionnent le devenir de votre entreprise et pour lesquelles les CCI sont à vos côtés  pour vous aider à opérer les meilleurs choix.

Sommaire
  • Comment vendre le travail au sein d'une petite structure aux candidats
  • Contrat à durée déterminée/indéterminée : que choisir ?
  • Définition de poste
  • Définition du niveau de rémunération
  • Les commerciaux : VRP ou agent commercial ?
  • Les différents types de Contrats à Durée Déterminée
  • Les formules de rémunération : forces et faiblesses
  • Modèle de réponse au candidat
  • Période probatoire et essai : ce qu'il est possible de faire
  • Piloter un plan d'intégration
  • Questions à poser ou à ne pas poser au candidat
  • Rétroplanning du recrutement

Les formules de rémunération : forces et faiblesses

Les différents éléments de rémunération

Le salaire de base ne constitue pas, loin s'en faut, le seul élément de rémunération des salariés. De nombreux outils permettent aux entreprises de compléter ce salaire de base par d'autres éléments de diverses natures : primes liées ou non à la performance, intéressement, épargne salariale, avantages en nature…

Certains de ces dispositifs sont mis en place collectivement, et s'adressent de ce fait à l'ensemble des salariés, d'autres au contraire sont attribués individuellement.

Les éléments collectifs de la rémunération : force et faiblesse

Élément de rémunération

Principe

Forces

Faiblesses

Intéressement

 

C 'est un dispositif facultatif permettant d'associer les salariés aux résultats et aux performances de l'entreprise par le versement de primes.

 

C'est un outil de motivation lié à la performance collective.

Les primes versées sont exonérées de cotisations de sécurité sociale (hors CSG, CRDS et forfait social) et si elles sont placées pendant 5 ans, elles sont exonérées de l'impôt sur le revenu.

 

 

Les sommes versées sont soumises à CSG, CRDS et au forfait social.

Participation

 

C'est un dispositif obligatoire dans les entreprises de plus de 50 salariés qui permet d'associer les salariés aux résultats de  l'entreprise.

 

C 'est un outil de motivation lié à la performance collective

 

Pour être exonérées d'impôt sur le revenu, les sommes sont placées sur un plan d'épargne et sont indisponibles pendant 5 ans (sauf cas de déblocage anticipé).

Les sommes versées sont soumises au forfait social.

 

Plan d'épargne salariale entreprise (PEE) ou interentreprises (PEI)

 

C'est un système d'épargne collectif permettant au personnel de se constituer, avec l'aide de l'entreprise, un portefeuille de valeurs mobilières.

C'est attractif pour le salarié : exonérations fiscales et sociales pour une durée minimale de placement.

 

Les avoirs sont bloqués pendant 5 ans (sauf cas de déblocage anticipé).

Les sommes versées sont soumises au forfait social.

 

Plan d'épargne retraite collectif (PERCO)

C'est un dispositif permettant aux salariés de se constituer une épargne retraite avec l'aide de l'entreprise.

C'est attractif pour le salarié : exonérations fiscales et sociales lorsque les sommes sont placées pendant une durée minimale.

 

Ne peut être mis en place que si les salariés ont la possibilité d'opter pour une épargne plus courte dans le cadre d'un PEE ou d'un PEI.

Les sommes versées sont soumises au forfait social (taux réduit à certaines conditions)

 

Abondement de l'employeur

L'employeur peut compléter les versements faits par un salarié à un PEE, un PEI ou un PERCO.

 C'est attractif pour le salarié : exonérations fiscales et sociales lorsque les sommes sont placées pendant une durée minimale et dans la limite d'un plafond.

Le montant de l'abondement est plafonné : 8 % du plafond annuel de la sécurité sociale (16 % pour le PERCO.

Les sommes versées sont soumises au forfait social (taux réduit à certaines conditions.

Chèques-vacances

Ce sont des titres de paiement nominatifs utilisables pour régler les dépenses de vacances.

La contribution de l'employeur n'est pas soumise à l'impôt sur le revenu.

La contribution de l'employeur est soumise à cotisation (sauf dans certaines entreprises de moins de 50 salariés).

 

Les éléments individuels de la rémunération : force et faiblesse

 

 Eléments de rémunération

 Principe

 Forces

 Faiblesses

Treizième mois

C'est le versement d'un double salaire, le plus souvent à la fin de l'année ou qui peut être réparti  sur l'année

C'est un élément de motivation pour le salarié car c'est un avantage salarial qui s'ajoute au salaire de base.

Montant facile à calculer

Le montant  est fixe et indépendant de la performance du salarié.

Il n'est pas pris en compte, en principe, dans le salaire minimum à verser.

Prime sur objectifs, de productivité, de performance individuelle

 

C'est une prime liée à la réalisation d'un quota et qui a donc un caractère aléatoire .

C'est un outil de motivation car directement lié au niveau de performance du salarié.

.

 Les conditions d'attributions doivent être communes et fondées sur des éléments objectifs.

Attribution gratuite d'actions

Il s'agit de l'attribution gratuite d'actions opérée par des sociétés, cotées ou non, à tout ou partie de leur personnel. L'attribution doit être autorisée par l'assemblée générale extraordinaire

 Elle permet d'intéresser davantage le salarié aux résultats de l'entreprise. Les charges subies par l'entreprise du fait de cette attribution gratuite sont déductibles de son résultat imposable.

L' exonération de cotisations sociales + CSG-CRDS est limitée aux titres qui restent indisponibles et ne sont pas donnés en location pendant 2 ans.

Options de souscription ou d'achat d'actions

Ce dispositif permet à des salariés ou des dirigeants d'acquérir à des conditions avantageuses des actions de la société qui les emploie ou d'autres sociétés du même groupe.

Il permet d'intéresser davantage le salarié aux résultats de l'entreprise.

La partie du rabais < ou = à 5% est exonérée.

La plus value d'acquisition est exonérée en cas de levée d'option et de vente à partir de la 5ème année.

Véhicule de fonction

C'est la mise à disposition permanente d'un véhicule, utilisé par le salarié pour ses déplacements professionnels et privés.

C'est un élément de salaire attractif pour le salarié car permet de faire une économie importante sur les frais de transports.

 Il s'agit d'un avantage en nature soumis à cotisations. 

La suppression de cet avantage constitue une modification du contrat.

Logement de fonction

C'est la mise à disposition d'un logement, gratuitement ou moyennant une participation suffisamment faible pour ne pas pouvoir être assimilée à un loyer.

C'est un élément de salaire attractif pour le salarié car permet de faire une économie importante sur les frais de logement.

 

 La valeur de cet avantage en nature s'ajoute à la rémunération en espèces pour le calcul des cotisations sociales.

La suppression de cet avantage constitue une modification du contrat.

 

 

« Ces informations vous sont données à titre indicatif – Dernière mise à jour mars 2017 »