Recruter ne s'improvise pas

 Découvrez ci-dessous, les fiches de la sous-thématique que vous venez de sélectionner.

1. Je définis mes besoins 1. Je définis mes besoins

« Retour
«Retour

Définition du niveau de rémunération

Définition du niveau de rémunération

Que signifie « trouver le bon niveau de rémunération ? »

Le bon niveau de rémunération est en quelque sorte celui qui permet à l'entreprise de trouver un équilibre entre diverses contraintes :

  • attirer et recruter des candidats correspondant aux besoins de l'organisation, donc capables d'occuper le poste qui leur est proposé, mais également d'évoluer par la suite vers d'autres missions ;
  • proposer au salarié un niveau de rémunération qu'il juge satisfaisant et le fidélisera 
  • respecter l'équité interne, et donc éviter de créer des écarts significatifs entre des postes comparables.

La convention collective applicable suffit-elle à déterminer le bon niveau de rémunération ?

Les conventions collectives constituent une aide précieuse et définissent très souvent, selon le niveau de formation du salarié, son ancienneté et les responsabilités qu'il exerce, un niveau de classification auquel est associé un niveau minimal de rémunération

Ce minimum conventionnel, applicable aux salariés relevant de la convention collective concernée, ne doit pas être confondu avec le SMIC, qui correspond à un salaire horaire minimum, indexé sur le coût de la vie et révisé chaque année par décret. Le SMIC s'applique sur l'ensemble du territoire national, ainsi qu'à St-Pierre et Miquelon et dans les départements d'outre-mer. Il concerne tout salarié âgé d'au moins 18 ans.

Pour autant, cela n'est pas suffisant et nécessite d'être affiné car ce minimum conventionnel peut s'avérer être bien en deçà des niveaux de rémunération réellement pratiqués sur le marché. De plus, la convention décrit le niveau de responsabilité associé à chaque niveau de classification, ce qui doit ensuite être apprécié à l'aune des fonctions qui seront réellement exercées dans l'entreprise.

Quels sont les autres éléments à prendre en compte pour déterminer un niveau de rémunération ?

Outre le fait qu'il doit respecter une cohérence interne à l'entreprise, le niveau de rémunération attaché à un poste donné doit être défini en tenant compte de plusieurs facteurs :

  • salaires habituellement pratiqués sur le marché, par des entreprises concurrentes, pour des profils comparables occupant un poste équivalent ;
  • complexité du poste à pourvoir : ses enjeux ou les risques particuliers qu'il présente ;
  • rareté du profil recherché ;
  • niveau requis par le poste en terme de formation et d'expérience ;
  • état du marché de l'emploi : est-il actif ou au contraire ralenti au moment où s'effectue la recherche ? l'entreprise est-elle en concurrence avec d'autres cherchant à recruter du personnel de profil identique ?
  • échelle des rémunérations pratiquées dans l'entreprise.

La rémunération s'entend-elle uniquement au sens du salaire ?

Le niveau de rémunération doit s'entendre comme un ensemble intégrant bien entendu le salaire, mais pas uniquement. La plupart des entreprises ont ainsi développé des structures de rémunération plus complexes intégrant des éléments complémentaires :

  • part variable : pourcentage sur le chiffre d'affaires, prime sur objectifs, bonus de fin d'année…
  • treizième mois ;
  • primes et gratifications ;
  • intéressement, participation ;
  • avantages en nature : logement ou véhicule de fonction, prise en charge des frais de transport… ;
  • retraite supplémentaire, complémentaire santé… ;
  • Plan d'épargne entreprise, Plan d'épargne retraite collectif (PERCO).

 

« Ces informations vous sont données à titre indicatif – Dernière mise à jour mars 2017  »