Sommaire 

Publié le 17/06/2016

Finance participative et territoires - le 27 juin au Palais du Luxembourg

Finance participative, ou "crowdfunding",  un enjeu et une promesse pour le développement de projets.

Financement Participatif France organise une manifestation le 27 juin prochain, au Palais du Luxembourg, sous le haut patronage d'Emmanuel Macron, Ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique et le parrainage de Philippe Adnot, Sénateur de l'Aube. 

La finance participative, ou "crowdfunding", est un enjeu et une promesse pour le développement de projets, qu'ils soient à buts marchands ou d'intérêt général. Il apparaît que les territoires sont les lieux privilégiés d'appropriation de cet outil de financement. C'est pourquoi nous vous invitons à partager les bonnes pratiques d'animations territoriales et réfléchir ensemble aux actions les plus pertinentes et les plus adaptées en fonction des spécificités de vos territoires.

 

INSCRIPTION ET PROGRAMME SUR : https://www.weezevent.com/finance-participative-et-territoires

 

Publié le 09/06/2016

Commerce Lab : imaginer le commerce de demain en Paca

Objectif atteint pour Commerce Lab, rendez-vous inédit du réseau des CCI de Paca, lundi 6 juin, Gréoux-les-Bains.

Mots-clés :

Le commerce représente 51% des établissements inscrits au registre du commerce et des sociétés en 2015 en Paca et 45% des créations d'entreprises. Il représente 38% de l'emploi soit 426 000 salariés, et réalisait plus de 51 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2014.

Des raisons suffisantes pour donner un coup de projecteur à cette filière, pour inscrire Commerce Lab dans une démarche prospective au-delà de l'événement, d'ouvrir un dialogue constructif entre commerçants, experts, élus du monde politique et économique.

Ce premier «Lab» des CCI de Paca a permis à près de 600 participants  de penser et repenser ce que sera, ce que doit être, le commerce du futur et donc, inversement, le futur du commerce.

L'ensemble des acteurs de la filière, les entrepreneurs qui y sont liés de près ou de loin, les partenaires économiques, les interlocuteurs politiques et les étudiants en écoles de commerce ont contribué à la vision prospective du commerce pour la Paca.

Echanges, confrontation d'avis et de positions, propositions construites collectivement : c'est ce qui a favorisé le format de cette journée dont les temps forts ont été diffusés en direct, en streaming vidéo, à ceux qui ne pouvaient se déplacer sur l'événement.

REVIVEZ LES TEMPS FORTS DE L'EVENEMENT EN REPLAY

FEUILLETEZ ET TELECHARGEZ LE COMMERCE BOOK

 

 

 

 

 Vivatech

Publié le 06/06/2016

Bienvenue sur VivaTech, le plus grand espace collaboratif du monde

Retrouvez les plus grands acteurs internationaux du numérique et de l'innovation sur le salon Viva Technology – Startup Connect du 30 juin au 2 juillet à Paris. 

Mots-clés :

CCI France est partenaire du salon Viva Technology Paris 2016, organisé par le Groupe Publicis et Les Echos du 30 juin au 2 juillet à Paris Porte de Versailles

Pendant 3 jours, Viva Technology accueillira les start-ups et les entreprises les plus innovantes pour faire se rencontrer les talents et échanger sur les technologies de demain.

Viva Technology offrira aux participants un espace collaboratif de près de 15 000 m², réunissant plus de 5 000 start-ups, 250 conférences, 30 000 executives, 100 des plus grands Vcs sur le plus grand espace de co-working au monde.

Les startups seront réparties entre une vingtaine de « labs » centrés sur une industrie ou un domaine d'expertise. Chaque lab travaillera à dessiner le futur de son industrie en rassemblant des investisseurs influents, des étudiants de talent et des chercheurs, ainsi qu'une sélection de start-ups innovantes.

En savoir plus et s'inscrire

 

Publié le 03/06/2016

Economie du Tourisme, les nouveaux enjeux d'attractivité des territoires

Thème abordé lors de l'AG  du 24 mai, avec pour objectif d'identifier les pistes de croissance pour le secteur.

CCI France a proposé lors de son AG du 24 mai 2016, avec le concours de Roland BERNARD, membre élu de la CCI Rhône Alpes, et président de la commission TOURISME de CCI France, une séquence intitulée « Economie du Tourisme, les nouveaux enjeux d'attractivité des territoires », avec pour objectif d'identifier les pistes de croissance pour le secteur.

Parmi les témoignages, Christian Mantéi, DG d'Atout France, a livré à CCI France son analyse des enjeux pour un tourisme français plus performant. Parmi les quatre points abordés, trois correspondent aux axes de la CCI de demain : développement international, développement numérique et développement durable. Il a également cité l'amélioration de la qualité d'accueil, axe dont CCI France s'est emparé depuis plusieurs années avec le déploiement du programme High Hospitality.

Retrouvez la vidéo de Christian Mantéi

Trois enjeux prioritaires ont ensuite été approfondis lors de l'Assemblée Générale : innovation et numérique, développement durable et clientèles internationales. Sous forme de table-ronde, différents témoignages ont été présentés. Ils ont permis de mettre en avant des dispositifs permettant aux professionnels de renforcer la compétitivité de leurs établissements, et de répondre aux nouvelles attentes des clientèles pour s'inscrire dans le tourisme de demain.

En matière de Tourisme durable, Jean-François JOBERT, directeur du CRT et Marc TORRE, responsable Tourisme de la CCI Auvergne ont présenté un partenariat gagnant pour les entreprises et la destination le dispositif Nattitude. En quelques années, celui-ci a permis de développer une offre d'hébergements éco-responsables et qualitative en Auvergne, région qui a su assoir avec succès une image de destination « nature ». En effet, les résultats comparés des établissements mesurés à l'aide de l'outil Actiscope de la CCI font clairement ressortir la surperformance des établissements Nattitude. Les revenus générés par les hôtels bénéficiaires du programme Nattitude sont de 22% supérieurs à celui des hôtels 3 et 4 étoiles en Auvergne. Les gîtes et meublés « Nattitude » affichent 22 semaines de location par an, soit 6 semaines de plus que la moyenne nationale. Et enfin,  le  chiffre d'affaires moyen par emplacement dans les campings est supérieur de 12% à la moyenne nationale...

Des résultats qui font écho au classement de l'Auvergne parmi le top 10 des destinations du Lonely Planet. Un bel exemple de synergie au service de l'attractivité territoriale.

Concernant l'innovation, les TPE du secteur du tourisme ne disposent pas de service R&D. Face à des clients de plus en plus mobiles, de plus en plus exigeants, et informés en temps réel grâce à internet sur les offres disponibles, les professionnels ne peuvent faire l'économie de  se remettre constamment en question et d'utiliser également les dernières technologies pour coller au mieux aux attentes du marché, voire en créer eux-mêmes la nouveauté ! Pour les aider à décrypter les mécanismes de l'innovation et du numérique les CCI s'engagent. Ainsi, Florence Gautron-Brillant, responsable du département Compétitivité économique à la CCI de Vendée, organise ainsi chaque année des voyages d'études internationaux pour découvrir et comparer les meilleures technologies existantes. A l'issue de ces voyages immersifs, les professionnels sont amenés à repenser leur offre, revoir leur modèle économique, et s'améliorer pour être plus compétitifs. Laure Briantais Conseillère « Veille et Innovation » à la CCI de Bretagne propose quant à elle  un accompagnement basé sur  un « serious game » intitulé « le Breizh'Trotter Game ». Via une approche ludique, « le trotter game » permet aux participants de co-construire de nouveaux produits touristiques basés sur les atouts et éléments de différenciation de la destination, en lien avec les nouveaux usages des clients et l'expérience vécue.

Avec presque 85 millions de visiteurs étrangers chaque année, la France, première destination touristique devant les Etats-Unis et l'Espagne, doit encore s'améliorer pour satisfaire ces clientèles toujours à la recherche de nouvelles expériences. A cet égard, Guy NORDMANN, Président de la Commission Tourisme de la CCI de Caen-Normandie a présenté le dispositif « Bienvenue en Normandie », destiné à la sensibilisation et à la formation des professionnels au marché britannique.

Enfin, en clôture de session, Sandrine WEHRLI, Directrice générale déléguée de CCI France, a illustré par un exemple d'actualité la mobilisation des CCI pour optimiser les retombées économiques d'un événement. L'organisation de l'EURO 2016 constitue à cet égard une illustration du potentiel économique d'un tourisme événementiel. Le réseau des CCI, à l'international comme en France, a ainsi pu favoriser les rencontres d'affaires entre des délégations de chefs d'entreprise étrangers qui viendront assister aux matchs de football et la communauté des entrepreneurs des villes concernées. Par ailleurs, les CCI ont sensibilisé les professionnels du tourisme et les commerçants à l'importance économique du sens de l'hospitalité et les ont accompagnés dans la mise en œuvre de solutions pour améliorer la qualité de l'accueil et la fidélisation des clientèles. Les amateurs de foot vont venir en France pour voir des matchs, l'enjeu est de les faire revenir pour découvrir ou redécouvrir nos destinations touristiques…

Publié le 01/06/2016

Grande consultation des entrepreneurs : l'optimisme continue de gagner du terrain

Un optimisme qui s'appuie sur l'amélioration de la santé économique des entreprises et sur des facteurs conjoncturels comme l'approche de l'EURO 2016.

 

La tendance constatée lors des précédentes éditions de la grande consultation se confirme : les chefs d'entreprise dont la situation économique s'améliore (relèvement des taux de marge, trésorerie plus confortable, relance des projets d'investissement…) recouvrent peu à peu le moral.

L'indicateur d'optimisme des  dirigeants d'entreprise interrogés par Opinionway en mai pour le compte de CCI France, la Tribune et Europe1 progresse de 3 points par rapport au mois dernier pour retrouver le niveau du mois d'avril 2015. La proportion des entrepreneurs considérant que « ce sera mieux demain » a augmenté de 4 points en un mois et celle de ceux se déclarant inquiets reste stable (38%) quand seuls 15% d'entre eux se disent « angoissés».  A noter que la confiance s'accroit en fonction de la taille des entreprises.

 

Cet optimisme est sans doute nourri par leur confiance dans l'avenir de leur propre entreprise.

C'est le cas de 64 % des sondés (en progression de 3 points) alors que, concernant les perspectives pour les 12 prochains mois de l'économie mondiale, ils ne sont plus que  28 % (+2 points) à se déclarer « confiants » ou « très confiants ».

Les entrepreneurs des secteurs de la construction et des services sont les plus optimistes avec respectivement 64% et 67% d'avis positifs.

Un optimisme conforté donc mais pas au point d'envisager de recruter. Les perspectives d'embauches pour 2016 étant exactement identiques à celles du mois dernier.

 

 

Interrogés au début de la contestation sociale du mois de mai ayant entraîné, notamment, des ruptures d'approvisionnement en carburant, les chefs d'entreprise n'ont visiblement pas intégré ces blocages dans leur analyse de la situation du pays.

En revanche, concernant l'actualité, ils ont clairement affiché leur jugement positif sur les retombées économiques de l'EURO 2016.

57 % d'entre eux considèrent que c'est une bonne chose pour l'économie française même si seulement un quart des répondants pense que le Championnat d'Europe de football qui se déroulera en France du 10 juin au 10 juillet prochains sera bénéfique pour leur entreprise.

Sans surprise, ce sont les commerçants qui sont les plus enthousiastes. A consulter à ce titre les actions du réseau des CCI à leur attention.

 

 

 

En revanche, les entrepreneurs sont tout aussi nombreux (57%) à envisager les conséquences jugées par eux négatives pour l'économie européenne de la possible sortie de l'Europe de la Grande-Bretagne et ce, même s'ils considèrent très majoritairement (89%) que le Brexit n'aura aucune incidence sur l'activité de leur entreprise.

Quant à leurs attentes vis-à-vis des mesures décidées par l'exécutif, force est de constater que ces dernières ne suscitent ni adhésion, ni enthousiasme.

Le plan du Ministère de l'industrie et du numérique en faveur de l'industrie du futur n'est ainsi pas connu des entrepreneurs. Près de 80 % d'entre eux déclarent n'en avoir jamais entendu parler.

Même le suramortissement – dispositif déjà installé et reconduit pour un an – est jugé « plutôt ou tout à fait inutile » par 57 % des chefs d'entreprises. 82 % des sondés affirment qu'il ne s'agit pas d'une priorité.

 

 

 

La priorité pour 68 % les dirigeants d'entreprise sondés est bien, encore et toujours, la baisse des charges considérée comme « le mesure la plus urgente en faveur des entreprises ».

Une opinion qui est surtout partagée par les chefs d'entreprise de la construction (79%) et du commerce (76%).

En cela, les décideurs manifestent clairement leur soutien à la poursuite des actions qui ont porté leurs fruits et conduit à améliorer la trésorerie de leur entreprise comme celles du pacte de responsabilité et du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE). L'assouplissement des conditions de licenciement prévu par le projet de loi Travail n'est souhaité que par 5 % des personnes interrogées. 

 

 

A découvrir l'intégralité des résultats de la dixième vague de la grande consultation des entrepreneurs

 * Sondage réalisé par Opinionway du 9 au 26 mai 2016 auprès de 603 dirigeants d'entreprise

 

 

GRANDE CONSULTATION

CHEFS D'ENTREPRISE : VOTRE AVIS NOUS INTERESSE

Exprimez-vous ! CCI France invite tous les entrepreneurs qui le souhaitent à donner leur avis sur des sujets d'actualité qui concernent directement leur activité. Des sujets de questionnements que nous vous proposons mais aussi des thématiques que vous souhaitez voir aborder.

En savoir plus et participer à cette grande consultation

 

Publié le 26/05/2016

"Paris est une fête" campagne de soutien aux commerces parisiens

« Aimer le jour, sortir le soir, vivre d'amour », tel est le slogan de la nouvelle campagne « Paris est une fête » déployée par la CCI Paris Île-de-France avec le soutien de la Ville de Paris.

Les attentats survenus à Paris le 13 novembre 2015 ont eu de fortes répercussions économiques qui continuent d'impacter les secteurs du commerce, de la restauration, de l'hôtellerie ou du spectacle.

Partant de ces constats, et au-delà de son action d'accompagnement au quotidien des commerces pour faire face aux difficultés qu'ils ont rencontrées au cours de cette période (aide à l'établissement du diagnostic de leur situation, montage des dossiers pour faciliter leurs relations avec les administrations, les banques, les assurances…), la CCI Paris Île-de-France lance une nouvelle campagne de communication en faveur des commerçants pour relancer une activité essentielle au dynamisme économique de l'Ile-de-France.

Les objectifs de cette communication sont de redynamiser les commerces en incitant les clients à revenir, en suscitant leur envie de proximité, de convivialité, et un sentiment de sympathie, avec l'objectif de retrouver les niveaux de fréquentation qui prévalaient avant novembre 2015.

Cette campagne, réalisée avec le soutien de l'agence Cospirit, sera visible du 30 mai au 10 juin en affichage dans le métro et les rues de Paris, en presse dans des quotidiens régionaux et nationaux et en radio via un spot de 20 secondes qui passera sur 10 stations différentes pendant une semaine.

En savoir plus sur la campagne "Paris est une fête"

Publié le 26/05/2016

1ères assises nationales du commerce de proximité

Les 24 et 25 octobre 2016 à Besançon, pour faire du commerce une nouvelle forme de proximité.

Mots-clés :

Depuis une dizaine d'années, Besançon a fait du commerce de proximité une priorité. Ville, partenaires, commerçants, créateurs, développeurs d'activités, habitants sont unis autour d'une démarche commune et globale pour développer les coeurs de vi(ll)e marchands. Cette ambition a notamment permis la création d'une cellule de proximité, véritable laboratoire expérimental de ces nouvelles pratiques collectives.

D'autres expériences du même type ont lieu en France mais aussi dans toute l'Europe. L'ensemble des territoires concernés ont aujourd'hui la conviction qu'une partie des futurs de la ville durable réside dans le rapport très étroit et vertueux entre habiter, vivre et travailler au sein d'un espace plus circulaire et local et moins étoilé et distancié.

Et les défis auxquels s'atteler sont nombreux : pyramide des âges, mobilité et déplacement, digitalisation du commerce, coût du foncier, entrepreneuriat, nouveaux services, management en réseau ! Des tendances lourdes qui révolutionnent les pratiques du faire la ville, qui invitent à la nécessité d'avancer de concert, ensemble, au coeur de notre quotidien et de nos centres de vie.

Deux jours pour visiter, échanger et inventer

Plus de 500 congressistes français et étrangers attendus, des tables rondes, des conférences, des études de cas, des visites de terrain, des rencontres, des projections…

 

En savoir plus sur les Assises Nationales du Commerce de Proximité

 Vidéo IE

Publié le 23/05/2016

La vidéo du mois

Débat « IE & Industrie » au salon Industrie Paris 2016

Mots-clés :

L'IE est un mode de gouvernance fondé sur la maîtrise et l'exploitation de l'information stratégique pour créer de la valeur dans une organisation. Elle se décline en veille/anticipation, maîtrise des risques et action proactive sur l'environnement (influence).

 

Visionnez la vidéo du débat au salon Industrie Paris 2016, avec Alain Juillet (Pdt CDSE, ex-HRIE), Benoit Maille (CCI Paris Ile-de-France) et Philippe Clerc (CCI France).

Publié le 02/05/2016

Reconduction du dispositif de suramortissement

Le Gouvernement reconduit et étend aux industries numériques le suramortissement fiscal pour accompagner la reprise de l'investissement productif en France.

Le dispositif de suramortissement s'adresse à toutes les entreprises réalisant un investissement productif éligible entre le 15 avril 2015 et le 14 avril 2017, sans distinction de secteur (agriculture comme industrie) ou de taille (de la TPE à la grande entreprise), à la seule condition qu'elles soient soumises à un régime réel d'imposition.

Le Gouvernement a décidé de sa reconduction d'un an, jusqu'au 14 avril 2017, afin d'accompagner la reprise de l'investissement productif en France. Cette mesure a, selon l'INSEE, contribué depuis son entrée en vigueur à la croissance de l'investissement des entreprises. L'INSEE prévoit que celui-ci augmentera de +0,7 % et +0,8% aux deux premiers trimestres de l'année 2016 (+3,3 % en glissement annuel). »

 

Pour en savoir plus, téléchargez le communiqué de presse et le dossier de presse du ministère de l'économie

Publié le 17/05/2016

Veille et IE dans les entreprises normandes

CCI Normandie vient de publier un numéro de CCI Observatoires dédié aux pratiques de veille et d'intelligence économique dans les entreprises normandes.

Mots-clés :

Pour 67 % des dirigeants normands, l'intelligence économique sert à anticiper les enjeux pour mieux définir leur stratégie. Depuis plusieurs années, le réseau des CCI de Normandie s'attache donc à sensibiliser et accompagner les entreprises dans la mise en place de ce type de démarche.

Si 75 % des chefs d'entreprise considèrent la veille et la recherche d'information comme importantes pour leur activité, ils ne sont pourtant que 42 % à avoir mis en place des démarches de ce type. L'accompagnement des entreprises et le développement de solutions et d'outils adaptés à leurs besoins représentent donc un réel enjeu pour les acteurs régionaux de l'intelligence économique.

Ce nouveau numéro de CCI Observatoires permet de connaître les pratiques des entrepreneurs normands en matière de veille et d'intelligence économique, d'appréhender leurs difficultés et leurs besoins.

 

CCI Observatoires

Publié le 12/05/2016

UEFA EURO 2016tm : Les CCI jouent la carte de l'accueil des touristes

Professionnels du tourisme, commerçants et partenaires des entreprises, jouons collectif et parions sur la qualité de l'accueil des touristes qui vont venir en France.

Mots-clés :

Ca y est,  l'UEFA EURO 2016TM va bientôt commencer ! C'est la dernière ligne droite avant le début de la compétition dans moins d'un mois. Deux millions cinq cent mille spectateurs sont attendus dont plus de la moitié en provenance de l'étranger. Avec à la clé, 250 000 nuitées et des dépenses quotidiennes et par personne évaluées à 353 euros dans les stades et à 108 euros dans les fan-zones. Une manne pour nos entreprises et nos territoires.

Pour les accueillir au mieux et les faire revenir en France, CCI France a réalisé, avec le soutien de la Direction Générale des Entreprises (Ministère de l'économie, de l'industrie et du numérique), une vidéo au ton décalé et humoristique. Objectif : sensibiliser les professionnels du tourisme et les commerçants à l'importance de la qualité de l'accueil. Et pour les accompagner en vue de la réussite de l'UEFA EURO 2016TM un guide pratique « Jouez le jeu de l'accueil » a également été conçu spécialement à leur attention. 

Professionnels du tourisme, commerçants et partenaires des entreprises, jouons collectif et parions sur la qualité de l'accueil des touristes qui vont venir en France pour le foot mais pour profiter aussi des atouts de nos territoires. En jeu : faire de l'événement sportif une réussite économique et donner une image positive de l'hospitalité à la française.

 

Visualisez le guide pratique :

 

Voir la vidéo :

 

 

Scène du restaurant Scène de l'hôtel Scène de l'épicier

 

Publié le 11/05/2016

A quoi sert d'obtenir la marque Qualité Tourisme ?

Interview de Laurent Andureu, chargé de mission tourisme à CCI France, qui explique l'intérêt pour les professionnels de la filière de s'engager dans cette démarche d'amélioration continue.

Mots-clés :

La marque Qualité Tourisme a été créée en 2003 par l'Etat pour améliorer l'accueil et la qualité des prestations touristiques en France. Une enquête de satisfaction en 2015 révèle que l'accueil des établissements porteurs de la marque était mieux jugé que les autres.

 

Marques et labels foisonnent dans le secteur du tourisme. En quoi la marque Qualité Tourisme se distingue-t-elle ?
C'est vrai, il existe de nombreux labels nationaux, régionaux voire territoriaux, parfois spécifiques à l'un ou l'autre secteur du tourisme.
La marque Qualité Tourisme est une marque "chapeau", une marque "ombrelle" qui les englobe tous. Autrement dit, cette marque fédère toutes les autres pour favoriser une meilleure lisibilité auprès du public.

 

A quoi engage la marque Qualité Tourisme ?
Le professionnel du tourisme détenteur de la marque s'engage vis-à-vis de son client à un accueil chaleureux, à un personnel attentif, à la maîtrise des langues étrangères, à des prestations personnalisées, à des informations claires et précises, à une assurance de propreté et de confort, à la découverte d'une destination et enfin à la prise en compte de son avis.
On est loin d'un accueil réduit à l'affichage des horaires et à des menus bilingues !

 

Lire l'interview complète dans le journal RELAIS Poitou-Charentes n° 45

Publié le 31/03/2016

Grande consultation des entrepreneurs : Croire en l'avenir de leur entreprise

Dans un climat général morose, les chefs d'entreprise manifestent leur inquiétude et un scepticisme certain ce qui ne les empêche pas d'attendre des mesures concrètes pour réformer le droit du travail et de reprendre confiance.

 

Trois quart des chefs d'entreprise interrogés à l'occasion de la huitième vague d'enquête de la grande consultation des entrepreneurs*  considèrent que le code du travail actuel est un frein à la création d'emploi.
Un avis qui devrait laisser penser qu'ils sont,  tout aussi largement, partisans de la réforme du droit du travail en préparation portée par la Ministre du travail Myriam El Khomri ?
Et pourtant, ils sont étonnamment partagés sur ce projet de loi : 47% favorables, 46 % défavorables. Un avis mitigé qui s'explique sans doute par un manque de visibilité et de clarté quant à l'ambition politique et à la philosophie globale de la réforme.

Car, interrogés sur quelques-unes des mesures phares et concrètes du projet de Loi, les entrepreneurs affichent leur soutien : 83 % d'entre eux sont favorables à la possibilité de négocier au sein de chaque entreprise pour organiser la production et le temps de travail afin d'apporter plus de souplesse dans l'ajustement des équipes aux fluctuations de l'activité. Dans le même sens, les patrons sont à 72 % partisans d'une extension du forfait jours aux petites et moyennes entreprises. Et enfin, deux tiers des sondés souhaiteraient un allègement des conditions du licenciement.

Le projet de Loi prévoit d'ailleurs cette possibilité en cas de baisse d'activité (durant quatre trimestres) ou de pertes financières (pendant un semestre). Les réflexions actuelles du Gouvernement tendent à rendre l'accès à ce dispositif d'allègement des conditions de licenciement plus facile pour les PME. Ainsi, il est envisagé de réduire de quatre à deux le nombre de trimestres de baisse d'activité nécessaires pour déclencher le dispositif dans les PME et d'augmenter, en revanche, de quatre à six trimestres la condition de l'allégement pour les plus grandes entreprises.

Autre illustration du scepticisme actuel des entrepreneurs face aux mesures et projets nationaux, le développement de grands projets d'infrastructures comme les projets de l'aéroport Notre Dame des Landes, du barrage de Sirven ou de l'extension de lignes ferroviaires à grande vitesse, censés générer et créer de l'activité, sont loin d'emporter l'adhésion des dirigeants d'entreprise. 85 % des sondés considèrent que ces projets ne sont pas de nature à développer leur activité et 45 % seulement seraient prêts à se mobiliser localement pour leur défense.

Traduction de ce climat morose, le niveau global d'optimisme de la communauté des entrepreneurs interrogés reste égal à celui de l'édition précédente de la grande consultation faisant suite à une baisse continue depuis le mois de septembre 2015. Conséquence, l'état d'esprit des dirigeants reflète cette morosité actuelle : les « inquiets » sont plus nombreux (+3%) et majoritaires et les « optimistes » en moins grand nombre (-8 %).  Les commerçants illustrent bien cette tendance : ils sont les plus inquiets et les moins optimistes de l'échantillon. Un sentiment qui se confirme quand on leur demande leur appréciation sur la situation actuelle : 57 % des commerçants (contre 41 % en moyenne pour les autres secteurs d'activité) considèrent que « c'était mieux hier » et seulement 32 % pensent que « ça sera mieux demain » (53% dans la construction, 40% dans l'industrie). Globalement, tous secteurs confondus, le jugement positif sur la situation passée est en progression (45%, + 5 points) tout comme, mais dans une moindre portée, celui sur l'avenir (37%, +2 points).

Dernier enseignement de ce sondage du mois de mars, la confiance des entrepreneurs dans leur entreprise pour l'année à venir se redresse après un déclin continu depuis septembre dernier.
L'indice de confiance dans leur entreprise s'accroit de quatre points à 56% quand ceux  en faveur de l'économie mondiale et de l'économie française restent stables.
L'explication du regain d'optimisme des dirigeants en ce qui concerne l'avenir de leur propre entreprise s'explique par la reconstitution de leur taux de marge dû à la forte baisse (40 milliards d'euros) des prélèvements obligatoires générée par le Pacte de responsabilité et le Crédit Impôt pour la Compétitivité et l'Emploi (CICE).
Un optimisme qui devrait se traduire par une reprise de l'investissement. En janvier 2016, les industriels prévoyaient à cet égard une hausse de 7% de leurs dépenses d'investissement par rapport à l'an passé.
L'investissement entraînant la relance de l'emploi, cette tendance est à suivre de près.

A découvrir l'intégralité des résultats de la huitième vague de la grande consultation des entrepreneurs

 

* Sondage OpinionWay réalisé pour CCI France, La Tribune et Europe 1, auprès d'un échantillon représentatif de 604 dirigeants d'entreprise entre le 8 et le 22 mars 2016.

 

GRANDE CONSULTATION

CHEFS D'ENTREPRISE : VOTRE AVIS NOUS INTERESSE

Exprimez-vous ! CCI France invite tous les entrepreneurs qui le souhaitent à donner leur avis sur des sujets d'actualité qui concernent directement leur activité. Des sujets de questionnements que nous vous proposons mais aussi des thématiques que vous souhaitez voir aborder.

En savoir plus et participer à cette grande consultation

 

 Serious-Games

Publié le 04/05/2016

Un Serious-Game pour découvrir l'industrie du futur

A vous de jouer !

Mots-clés :

La CCI d'Alsace, en partenariat avec le réseau Rhénatic et des partenaires privés (SEW Usocome, Johnson Control, Solvay, etc.) a lancé un « serious game » consacré à l'industrie du futur afin de toucher les PME éloignées de la démarche.

Il s'agit de construire un site industriel à l'aide de briques technologiques dont  la couleur varient selon la pertinence – ou non – des solutions retenues.

Une fois le jeu achevé, un « débrief » est envoyé par mail au joueur qui se voit proposé, le cas échéant, un accompagnement :


www.smarttech-solutions.eu

 visuel

Publié le 03/05/2016

Intersud le 6 septembre 2016 à Béziers

Participez aux premières rencontres industrielles de la grande Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.

Mots-clés :

Le 6 septembre au stade de la Méditerranée, l'industrie de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées a rendez-vous à Intersud, le « salon inversé » de la sous-traitance industrielle.

Toute la journée, des rendez-vous programmés de vingt minutes sont organisés entre donneurs et preneurs d'ordres, en fonction de leurs demandes. Un logiciel de matching de rendez-vous, alimenté par des experts CCI, assure à chaque participants des contacts qualifiés, basé sur une étude des besoins d'un côté, des savoir-faire de l'autre.

En marge des rencontres, les visiteurs trouveront à Intersud deux conférences d'une heure sur « les stratégies de diversification gagnantes pour les sous-traitants industriels » et « les opportunités industrielles offertes par la grande région ».

 
 
 
 

 Actualité 

Publié le 03/04/2014

Les CCI fortement engagées dans la semaine de l'industrie

Mots-clés :

La Semaine de l’industrie se déroulera du 7 au 13 avril 2014 dans toute la France. A cette occasion, 250 000 participants sont attendus.

 

Cette découverte de l’industrie s’appuie cette année sur 2847 événements de toutes natures, essentiellement des visites d’entreprises, destinés majoritairement aux collégiens, lycéens et étudiants. Malgré un contexte difficile, le nombre d’événements est en progression de 3% sur l’édition précédente, avec une forte mobilisation des acteurs pour mettre en relation employeurs et demandeurs d’emploi.

 

Le réseau des CCI en est, une nouvelle fois le principal contributeur à travers l’organisation, ou la co-organisation, de 984 événements (+5%) par plus de 90 CCI.

 

Il y a forcément un événement près de chez vous !

 

Alors que 100 000 salariés pourraient être recrutés chaque année par les entreprises industrielles d’ici fin 2015, celles-ci ont souvent du mal à pourvoir leurs offres d’emploi. L’objectif de la Semaine de l’industrie est de mieux faire connaître le secteur, de renforcer l’attractivité de ses métiers pour les jeunes et les demandeurs d’emploi et, plus globalement, d’améliorer l’image de l’industrie auprès du grand public.

 

Pour cela, des événements axés sur une meilleure connaissance de l’industrie sont organisés par des entreprises, des associations, des chambres consulaires, des DIRECCTE, des rectorats, des établissements d’enseignement, des centres de formation, des organisations professionnelles, des préfectures, Pôle emploi, etc…

 

La semaine de l’industrie permet au grand public, et plus particulièrement aux jeunes, de découvrir des sites de production utilisant de nouvelles technologies et les qualifications requises par les employeurs. De plus, elle leur permet de prendre conscience de la diversité des métiers et des opportunités de carrière dans l’industrie. 
 

 

 

Nota : Un dossier spécial sur « Les femmes et l’industrie », s’appuyant sur la Semaine de l’industrie, est en ligne sur le site du journal 20 minutes

 


Contact : Patrick VINCENT - CCI France – Département Industrie-Innovation-Intelligence économique