Publié le 24/02/2017

Palmarès des Bachelors 2017

Les EGC toujours plus attractives !!

Mots-clés :

L'Étudiant paru le 8 février 2017 comprend un classement des meilleurs Bachelors et salue la qualité des Écoles de Gestion et de Commerce (EGC). Ce coup de chapeau confirme le Banc d'essai des Bachelors paru dans le Figaro le 3 février.
Avec 25 campus en métropole et dans les DOM-TOM, les Écoles de Gestion et de Commerce constituent le 1er réseau d'Écoles de Commerce à Bac+3, adossées aux Chambres de Commerce et d'Industrie.

Proximité et accompagnement personnalisé

Une des raisons pour lesquelles les EGC attirent autant d'étudiants, c'est leur proximité.
Proximité géographique, car les campus sont situés dans des villes de taille moyenne : un atout pour les étudiants qui ne peuvent ou qui ne souhaitent pas aller étudier dans les grandes métropoles.
Proximité avec les étudiants également : l'effectif d'une promotion se situe, en moyenne, autour de 35, ce qui permet un suivi individualisé de chaque étudiant.

Professionnalisation

Dès la 1ère année, les étudiants des EGC effectuent des missions et des stages dans les entreprises de leur région. Le cursus de 3 ans comprend au minimum 9 mois de stage en entreprise et un séjour hors de France d'au moins 3 mois. Les étudiants se professionnalisent donc chaque année un peu plus. Quand ils arrivent sur le marché du travail, ils sont quasiment opérationnels.

L'enquête d'insertion réalisée par le Réseau des EGC à la fin de l'année 2016 révèle que 83% des diplômés sont recrutés dès qu'ils ont leur diplôme. Et 93 % dans l'année d'obtention du diplôme. 50% des diplômés sont recrutés en CDI et 66% commencent leur vie professionnelle dans une PME.

Tarifs attractifs

Les frais de scolarité annuels moyens à l'EGC avoisinent les 4.000 € et la majorité des écoles sont habilitées à recevoir les boursiers du CROUS. Un tarif d'autant plus attractif que le coût de la vie est abordable dans les villes où les EGC sont situées : Rodez, Le Mans, Brive, Valence, Agen, Besançon, Bourg-en-Bresse, Montauban, Montbéliard, Nevers ou encore Nîmes. Dans ces villes moyennes, le niveau des loyers et les frais de vie sont bien inférieurs à ceux constatés dans les grandes métropoles.
Enfin, les EGC pratiquent l'alternance. Dans ce cas, les étudiants sont rémunérés pendant leurs études.