visuel

Le management de centre-ville

Le management de centre-ville : l'outil pour gérer et développer durablement les centres villes.

Mots-clés :

A l'heure où les clients revoient leurs modes de consommation et où « vivre moins cher et mieux, c'est vivre à deux pas », le développement du commerce est aujourd'hui porté par le centre-ville.

Les activités commerciales contribuent à l'animation, l'attractivité et la convivialité des villes et de leurs centres.

D'une part, les collectivités agissent, de par leurs compétences, sur toutes les fonctions urbaines : les espaces publics, le mobilier, la signalétique, l'éclairage, la restructuration du foncier et de l'immobilier, la sécurité, les déplacements, …

D'autre part, les commerçants s'organisent (avec plus ou moins de succès) à travers des associations qui permettent de mettre en place des animations et d'être force de propositions dans les décisions qui influent sur l'environnement du commerce (accessibilité, stationnement, plan de circulation, voirie, aménagement urbain, sécurité…).

L'efficacité de ces actions trouve sa limite dans la mesure où aucun des acteurs n'est positionné comme un véritable « gestionnaire » global du centre-ville à l'instar de ce qui existe dans les centres commerciaux et qui assure, outre toutes les actions d'animation, promotion et communication, un rôle important d'organisation commerciale stricte (pas de locaux vacants, recherche de types de commerces adaptés, conception des espaces en lien direct avec le confort du chaland, …), mais aussi de gardiennage, de nettoiement, d'entretien, …, de sécurité.

La nouvelle fonction de management de centre-ville, concept importé des pays anglo-saxons (Canada, Grande Bretagne, …) et de la Belgique (Wallonie, Bruxelles, …) est la réponse qui a été développée dans plusieurs centres-villes français.

Le management de centre-ville réunit l'ensemble des acteurs économiques publics et privés du centre-ville (Ville, CCI, CMA, associations à vocation économique, commerçants, …) et peut regrouper autour de ce partenariat d'autres acteurs tels que : EDF, France Télécom, la Poste, l'Office de Tourisme, les cinémas, les sociétés bancaires et immobilières, les acteurs culturels, …

L'objectif général de ce type de dispositif est de faire que l'ensemble des acteurs et partenaires locaux donnent aux consommateurs les raisons objectives de rester et revenir en centre-ville. 
 

Comment ?

En développant notamment :

  • Un dispositif global reposant sur une meilleure gestion du centre-ville
  • Une amélioration de l'accessibilité et du stationnement associée à un développement adapté des transports en commun
  • Une meilleure gestion de la qualité de vie et de la sécurité
  • Une amélioration de l'offre commerciale
  • Une meilleure promotion et une valorisation du centre-ville
  • Une recherche de nouveaux investisseurs
  • Une réflexion partagée sur l'habitat...

On compte actuellement une bonne centaine de managers de centre-ville ou de commerce à travers l'Hexagone, dont un bon tiers en région parisienne.
 

  • LE SAVIEZ-VOUS ?

    Les dates clefs du management de centre-ville

    Années 1980 : Naissance du concept de management de centre-ville au Canada avec les Sociétés de Développement Commercial (SDC), en Grande Bretagne et plus récemment en Belgique
    1996 : Bayonne est la première ville en France à adopter ce concept
    1998 : Lille se lance dans cette démarche et embauche un gestionnaire de centre-ville
    2001 : Premier dispositif créé en Rhône-Alpes à Saint Etienne
    2004 : Le Grand Lyon met en œuvre la première démarche d'agglomération en France (Neuville sur Saône, Saint-Priest et Lyon Presqu'île)