logo Fait Maison

Mention "Fait Maison"

La mention « fait maison » permet de distinguer la cuisine d'assemblage de la cuisine confectionnée à partir de produits crus comme on le fait traditionnellement dans une cuisine.

Mots-clés :

Le « fait maison » identifie les plats élaborés par le cuisinier et valorise ainsi son métier. Pour le consommateur, le « fait maison » permet de distinguer la cuisine d'assemblage de la cuisine confectionnée à partir de produits crus comme on le fait traditionnellement dans une cuisine.

La loi relative à la consommation du 17 mars 2014 article 7 et codifié à l'article L121-82-1 du code de la consommation a institué l'obligation de mentionner les plats faits maison.  Un décret du 11 juillet 2014 modifiée le 6 mai 2015 définit la mention fait maison et ses modalités de mise en œuvre en précisant notamment ce qu'on entend par produit brut.

A compter du 15 juillet 2014, tous les établissements et professionnels de la restauration devaient rappeler l'existence de la règle du fait maison. Cette notion vient d'être modifiée seuls les professionnels pourront apposer le logo « fait maison si un plat (une entrée, un plat de résistance, un dessert) a été élaboré sur place à partir de produits bruts (produit cru réceptionné par le restaurateur) sans avoir été modifié dans leur nature et en particulier par un mélange avec un autre produit (excepté le sel) ou après chauffage préalable.

Pour en savoir plus, téléchargez  le décret du 6 mai 2015 qui modifie celui du 11 juillet 2014 et le guide d'utilisation du «fait maison» réalisé par le Secrétariat d'Etat au Commerce à l'Artisanat, à la Consommation et à l'Economie Sociale et Solidaire.