Publié le 06/06/2017

Grande consultation des entrepreneurs : un début de quinquennat sous les meilleurs auspices

Cette édition est placée sous le signe de l'optimisme et de la confiance des chefs d'entreprise dans un contexte économique favorable à un retour de la croissance.

 

On ne sait pas encore si la présidence Macron sera jupitérienne mais les astres économiques en ce début de mandat sont particulièrement bien alignés pour le gouvernement. Logiquement donc, les chefs d'entreprise interrogés par l'institut de sondage Opinionway pour le compte de CCI France, la Tribune, et Europe 1, en mai 2017 (*), dans la foulée de l'élection du nouveau Président de la République et de la mise en place de la nouvelle équipe gouvernementale, manifestent leur optimisme. L'indicateur du baromètre qui le mesure retrouve de fait, avec un score de 116, son meilleur niveau depuis septembre 2015.

 

Un optimisme (39%) et une confiance (37%) qui font un bond de dix points en un mois. Ces deux termes caractérisent le mieux l'état d'esprit actuel des dirigeants d'entreprise. Les entrepreneurs industriels et commerçants affichant l'optimisme et la confiance les plus fortes.

Du coup, la situation actuelle est vue d'un bon œil par les chefs d'entreprises. 27 % des sondés déclarent que « c'est très bien en ce moment » (en progression de 8 points)  quand 37 % des répondants (en hausse de 5 points) estiment que « ce sera mieux demain ».

 

 

Concernant justement les perspectives de développement de leur activité à l'horizon d'un an, les appréciations sont toutes favorables : pour l'entreprise des dirigeants sondés (gain d'un point) mais surtout – tendances les plus prometteuses et le plus marquantes – pour l'économie française (bond de 37 % en un mois) et pour l'économie mondiale (une hausse de 24%).

Des appréciations encourageantes nourries par une conjoncture économique effectivement très favorable. Les indicateurs de la santé économique du pays sont presque tous - à l'exception du commerce extérieur - passés au vert. La relance de l'offre décidée par le gouvernement précédent (40 milliards d'euros d'allègement de charges pour les entreprises à la faveur du Pacte de responsabilité et du Crédit d'impôt pour la Compétitivité et l'Emploi) porte ses fruits : les entreprises françaises ont reconstitué leurs marges qui se retrouvent au plus haut depuis le début des années 2000. Rassurés par l'évolution de leurs carnets de commande, les chefs d'entreprise envisagent d'engager des investissements nécessaires à leur croissance (dispositif du suramortissement aidant). Avec une progression du PIB oscillant entre 0,4% et 0,5% par trimestre, les perspectives de croissance pour 2017 devraient atteindre, voire pourraient dépasser, les 1,5 % prévus par l'INSEE. Les indicateurs conjoncturels positifs suscitent de l'espoir auprès des décideurs économiques. Et notamment des espoirs de réformes structurelles dans les domaines de l'éducation, de la formation et du marché du travail.

 

A ce titre, les dirigeants d'entreprise sont 63 % à approuver la décision du président de la République de gouverner par ordonnance pour mettre en place sa réforme du code du travail dont la mise en œuvre est attendue pour l'automne.

Une réforme visiblement espérée tout particulièrement par les entrepreneurs de la construction (70% d'opinions favorables).

 

 

 

 

 

Dans ce contexte, les chefs d'entreprise sondés dans le cadre de la grande consultation portent un regard très bienveillant sur l'élection du nouveau Président de la République considérée comme « une plutôt bonne ou une très bonne chose » pour leur entreprise et pour l'économie française (80% dans les deux cas) et pour l'économie mondiale (82%). Il est à relever que ce sont les industriels qui, à tous les niveaux, donnent le satisfécit le plus fort. Pour autant, confiance rime aussi avec prudence : seuls 1 à 2 % des répondants considèrent que l'élection du nouveau président aura des effets positifs sur la santé économique de leur entreprise, de la France et de l'économie mondiale.

A niveau un peu moins élevé, mais toujours positif, les dirigeants déclarent à 69 % faire confiance au gouvernement d'Edouard Philippe pour mener à bien les réformes promises par le candidat Emmanuel Macron pendant la campagne électorale. Là aussi les industriels sont les plus confiants.

 

70 % des chefs d'entreprise estiment que le premier gouvernement prendra en compte leurs préoccupations. Ils sont 67 % à penser qu'il mènera une politique cohérente et 60 % à se déclarer rassurés. A noter que la proposition relative au nouveau gouvernement qui recueille le plus d'avis positifs correspond à une volonté affichée du mouvement politique « La République En Marche » : un gouvernement reflétant la diversité de la société française (avec 75 % des réponses) confiant des responsabilités à des personnalités issues non seulement de la sphère politique mais également de la société civile et notamment du monde économique.

 

 

 

 

A découvrir l'intégralité des résultats de la dix-neuvième vague de la Grande Consultation des Entrepreneurs

 

(*) Sondage Opinionway réalisé par téléphone auprès de 604 dirigeants d'entreprise entre le 19 et le 30 mai 2017 dans le cadre de la Grande Consultation des entrepreneurs.

 

GRANDE CONSULTATION

CHEFS D'ENTREPRISE : VOTRE AVIS NOUS INTERESSE

Exprimez-vous ! CCI France invite tous les entrepreneurs qui le souhaitent à donner leur avis sur des sujets d'actualité qui concernent directement leur activité. Des sujets de questionnements que nous vous proposons mais aussi des thématiques que vous souhaitez voir aborder.

En savoir plus et participer à cette grande consultation