Publié le 27/01/2017

Grande consultation des entrepreneurs : Des tendances ambivalentes

Un optimisme mesuré mais variable quant au climat actuel et à l'évolution économique d'ici un an, un optimisme tout aussi raisonné et différencié quant à l'impact de l'élection présidentielle de 2017...

 

Des résultats ambivalents. Les résultats de l'édition de ce début d'année 2017 de la grande consultation des entrepreneurs sondés par Opinionway pour le compte de CCI France, la Tribune et Europe 1 sont à analyser avec prudence. Les tendances globales dissimulent des avis sensiblement différents, quand ils ne sont pas contradictoires, entre les chefs d'entreprises de TPE et ceux d'entreprise de plus grande taille.

 

De fait, si l'indice d'optimisme global stagne par rapport à la fin de l'année dernière (niveau 104) il dissimule des états d'esprit dissemblables : celui plus pessimiste des dirigeants d'entreprise de moins de 10 salariés (niveau 101) et celui plus encourageant des chefs d'entreprise de 10 salariés ou plus (niveau 108). Une disparition d'appréciation confirmée quand on interroge les entrepreneurs sur les qualificatifs caractérisant le mieux leur humeur actuelle.

Si l'inquiétude et l'optimisme (+7%) ainsi que la méfiance (+5%) progressent, ces dispositions d'esprit ne sont pas partagées de façon homogène. Les patrons des plus petites structures sont plus inquiets que les autres (37% pour les entreprises de moins de 10 salariés contre seulement 22 % pour les plus de 10 salariés). Ils sont aussi deux fois plus méfiants (32% contre 15 %).

En revanche, l'optimisme est plus fortement affiché par les dirigeants d'entreprise de plus de 10 salariés (41%) que par ceux de moins de 10 salariés (34%). Il en est de même pour la confiance partagée plus nettement par les chefs d'entreprise de plus de 10 salariés (32% contre 23%).

 

 

Logiquement, les perspectives économiques à 12 mois reflètent également cette différence de jugement.

Dix-huit points séparent les dirigeants d'entreprise de plus 10 et de moins de 10 salariés quant à l'avenir de leur propre structure : 81 % des entrepreneurs de la première catégorie se déclarent confiants contre seulement 63 % dans la seconde catégorie.

Il en de même, dans une moindre mesure, de la confiance dans l'évolution de l'économie française (10 points d'écart en faveur des patrons d'entreprise de plus de 10 salariés).

Il est à souligner que les entrepreneurs du secteur de la construction sont les plus confiants, tant pour l'évolution de leur carnet de commandes que pour la santé de l'économie nationale.

En revanche, les sondés partagent quasiment le même niveau de confiance dans l'avenir de l'économie mondiale (36%/34%).

 

 

Alors que le contexte actuel pousse les entrepreneurs à juger majoritairement que « c'était mieux hier » (40% en progression de 8 points) contre 26 % seulement à estimer que « c'est très bien en ce moment » (en baisse de neuf points), les projections à un an en matière d'emploi les incitent à la prudence. Ils sont 92 % (niveau le plus élevé jamais enregistré, en hausse de 7 points) à envisager de maintenir le nombre de leurs salariés.

Prudence sur le front des recrutements et scepticisme sur celui de l'innovation. Bien que l'innovation, y compris dans les PME, soit assez communément parée de nombreuses vertus (2), l'édition de janvier 2016 de la Grande consultation laisse percevoir un jugement beaucoup moins enthousiaste sur l'importance de l'innovation pour les entreprises interrogées. La part  de celles qui la considèrent comme un investissement, voire comme une condition de survie de l'entreprise, reste stable, quand le nombre d'entreprises qui la voient « comme un mirage plus qu'autre chose » est en progression de 12 points pour atteindre près d'un entrepreneur sur cinq (18%). Un jugement sceptique surtout partagé par les dirigeants des plus petites entreprises.

 

Le rendez-vous de l'élection présidentielle française de 2017 est abordé avec un optimisme raisonné par les dirigeants d'entreprise. Interrogés sur l'impact de cet événement sur la situation économique de la France et de leur entreprise, les entrepreneurs pensent majoritairement que la situation ne devrait pas changer tant au niveau national qu'au niveau de leur propre structure, et ce, même si la part des optimistes qui considèrent que l'état de l'économie française devrait s'améliorer est plus importante (32%) que celle des chefs d'entreprise qui espèrent une progression de leur business (26%). A noter, là encore, que la taille des entreprises répondantes à un impact sensible sur leur niveau d'optimisme.

Ce jugement plus que mesuré des entrepreneurs sur l'impact de ce rendez-vous politique se manifeste alors que la conjoncture économique évolue favorablement avec des niveaux de croissance solide du secteur privé qui se traduit par une amélioration tendancielle du marché de l'emploi. Début 2017 restera une date clé sur le front de l'emploi : le nombre des chômeurs a, pour la première fois depuis neuf ans, baissé sur une année (107 4000 demandeurs d'emploi en moins sur un an, soit le meilleur résultat enregistré depuis 2007). 2016 aura finalement été l'année de l'inversion de la courbe du chômage, 2017 sera-t-elle celle de la reprise économique ?

 

(1) Sondage Opinionway réalisé par téléphone auprès de 603 dirigeants d'entreprise entre le 9 et le 19 janvier2017 dans le cadre de la Grande Consultation des entrepreneurs.

(2) 59 % des entreprises de moins de 500 salariés interrogées par Opinionway pour le baromètre 2016 de l'innovation de Grenoble école de management pensent que l'innovation est importante pour la croissance des entreprises et 70% d'entre elles la considèrent comme un facteur de différenciation sur le marché

 

A découvrir l'intégralité des résultats de la quinzième vague de la Grande Consultation des Entrepreneurs

 

GRANDE CONSULTATION

CHEFS D'ENTREPRISE : VOTRE AVIS NOUS INTERESSE

Exprimez-vous ! CCI France invite tous les entrepreneurs qui le souhaitent à donner leur avis sur des sujets d'actualité qui concernent directement leur activité. Des sujets de questionnements que nous vous proposons mais aussi des thématiques que vous souhaitez voir aborder.

En savoir plus et participer à cette grande consultation