Publié le 26/11/2015

La grande consultation des entrepreneurs, sondage Opinionway : Le moral des chefs d'entreprise en berne

Les résultats de la cinquième édition de la grande consultation des entrepreneurs traduisent la perte de confiance dans leur avenir.

 

La rentrée avait laissé percer une éclaircie. Deux mois plus tard, le ciel des chefs d'entreprise s'est soudain assombri. Après l'envolée de l'indice de confiance de la grande consultation des entrepreneurs en septembre avec un pic à 130, celui-ci a chuté brutalement de 20 points deux mois plus tard pour retrouver les niveaux des enquêtes précédentes.

Alors que 45 % des dirigeants interrogés en septembre se déclaraient optimistes, ils ne sont plus que 28 % dans ce cas de figure. En cumulé, le nombre de ceux qui se déclarent optimistes ou confiants a reculé de 24 %.

Tels sont les principaux enseignements de la dernière vague du sondage Opinionway pour CCI France, La Tribune et Europe 1 (1).

Avec un quart de l'échantillon sondé après les attentats de Paris et Saint-Denis du 13 novembre, les baisses de confiance (15 % contre 28 % pour l'ensemble des personnes interrogées) et d'optimisme (13 % contre 28 %) ont été accentuées par l'impact de ces événements tragiques.

 

Conséquence logique, leur appréciation de la situation actuelle n'incite pas les chefs d'entreprise à porter un regard optimiste sur l'avenir et le nombre de ceux qui considèrent que « c'était mieux hier »  est en augmentation (37 %, + 5 points par rapport à l'enquête précédente). Résultat, les dirigeants sont moins confiants dans les perspectives de développement de leur propre entreprise pour l'année à venir (63% seulement de confiants et très confiants, en baisse de 6 % par rapport à septembre) alors que la confiance dans l'économie française (+1 point) et surtout dans l'économie mondiale (+11 points) est en hausse.

 

Faut-il y voir une analyse confortée et cumulée des évolutions économiques actuelles concrétisées par des indicateurs positifs de reprise et les effets des mesures gouvernementales (à lire les résultats de l'enquête de septembre) ? Il est à noter que ce sont les entreprises de services qui affichent des indicateurs de confiance les plus élevés sur les trois dimensions (entreprise, France et monde).

Interrogés sur les conséquences directes  et immédiates des attentats pour leur activité, les chefs d'entreprise manifestent très clairement leur refus d'investir plus fortement dans des actions de sécurité portant sur leur activité, leurs établissements ou leurs installations (88%). A ce titre, 13% seulement des commerçants interrogés envisagent de renforcer les mesures de sécurité.

Sur un autre sujet d'actualité – les élections régionales des 6 et 13 décembre prochains – les dirigeants d'entreprise jugent positivement la loi NOTre renforçant le pouvoir économique des Régions : 74 % d'entre eux considèrent que c'est « une bonne chose » (+5 % par rapport à septembre dernier) et 67 % (+2 points par rapport à l'enquête précédente) que la réforme sera positive pour leur entreprise. Ils sont donc logiquement partisans du renforcement du poids des Régions. 79 % pensent qu'elles doivent avoir plus de compétences en matière économique.

 

En revanche, force est de constater que les enjeux climatiques et l'organisation prochaine de la COP 21 (du 29 novembre au 11 décembre 2015) ne mobilisent pas les chefs d'entreprise.

Interrogés en septembre dernier sur leur envie de participer aux débats et sur les espoirs de réussite de la conférence, 71 % des sondés répondaient par la négative.

Les actions de communication s'étant multipliées à l'approche de l'événement, la tendance s'est inversée : 64 % se déclarent, à quelques jours du début de la conférence, intéressés par l'événement.

 

Mais, questionnés sur les répercussions des décisions de la COP21 sur leur activité, 79 % des dirigeants d'entreprise estiment qu'elles n'auront aucun impact sur leur activité. De la même façon, l'enquête enregistre 78 % d'opinions négatives sur l'impact du changement climatique sur l'activité des sondés.

Plus inquiétant encore, 63 % des chefs d'entreprise n'ont pas encore réalisé, ou pas l'intention de mener, des actions visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre liés à leurs activités. Parmi les 37 % engagés positivement en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique, leurs actions portent majoritairement sur les habitudes de transport (47%) bien avant le tri et le recyclage des déchets (19%) et la réduction de la consommation d'énergie (19 %).

 

A découvrir l'intégralité des résultats de la quatrième vague de la grande consultation des entrepreneurs

 

(1) Sondage OpinionWay réalisé auprès d'un échantillon représentatif de 801 dirigeants d'entreprise entre le 27 octobre au 25 novembre 2015 (25% des interviews ont été réalisées après les attentats du 13 novembre)

 

GRANDE CONSULTATION

CHEFS D'ENTREPRISE : VOTRE AVIS NOUS INTERESSE

Exprimez-vous ! CCI France invite tous les entrepreneurs qui le souhaitent à donner leur avis sur des sujets d'actualité qui concernent directement leur activité. Des sujets de questionnements que nous vous proposons mais aussi des thématiques que vous souhaitez voir aborder.

En savoir plus et participer à cette grande consultation