Publié le 29/02/2016

Grande consultation des entrepreneurs : l'inquiétude prédomine toujours

Alors que les signes de reprise s'affirment, les signes d'inquiétude persistent chez les chefs d'entreprise.

 

Appelant à « un état d'urgence économique et social », le Président de la République, François Hollande, a présenté le 18 janvier dernier un plan de plus de deux milliards d'euros pour soutenir l'emploi avec, comme mesure phare, le dispositif « Embauche PME ». Cette aide au recrutement pouvant aller jusqu'à 4 000 euros a convaincu 40 % des chefs d'entreprise qui apprécient cette mesure «compréhensible et simple »,  qui arrive « à un moment opportun » ou est vécue comme « un coup de pouce utile ».

Cependant, ils sont 60% à ne pas envisager de recourir à ce dispositif en raison « d'un manque de visibilité », « d'un carnet de commandes insuffisant » ou d'un montant de l'aide « pas assez incitatif ». Tel est l'un des enseignements portant sur  l'actualité de la septième vague d'enquête du sondage Opinionway pour CCI France, La Tribune et Europe 1(*)

 

Sondés sur leur perception de la loi Noé (sur les Nouvelles Opportunités Economiques) visant à alléger les contraintes en matière de qualifications préalables à la création d'une entreprise ou à l'installation d'une activité, les chefs d'entreprise sont majoritairement partisans de cette mesure.

65 % des dirigeants interrogés y sont favorables et ce dans tous les secteurs d'activités à l'exception de la construction (qui compte le plus grand nombre de mécontents avec 48 % des opinions exprimées dans ce secteur).

La crainte de voir se multiplier l'installation d'auto-entrepreneurs explique les réticences des dirigeants de ce secteur.

La philosophie de cette loi – « la condition de l'excellence, c'est la compétence, pas forcément le diplôme » selon les mots du Ministre de l'Economie, Emmanuel Macron – a visiblement convaincu une majorité d'entrepreneurs de l'opportunité d'abattre les barrières à l'entrée pour l'exercice de certaines activités et professions.

 

 

 

 

Autre évolution économique analysée : l'influence de nouveaux modèles économiques sur les entrepreneurs. Ces nouvelles formes de d'activités fondées sur le partage (économie collaborative, coopérative, de la fonctionnalité…) et le respect de l'environnement (économie positive) sont perçues plutôt positivement par les chefs d'entreprise, du moins pour ce qui concerne leur impact sur la protection de l'environnement (58% d'avis favorables) devant les questions sociales (42%) et le développement économique (40%).

En revanche, interrogés sur les conséquences de ces modèles économiques sur leur propre activité, les chefs d'entreprise considérant que ces nouvelles logiques de développement ont une influence positive sont très minoritaires.

Entre 16 % et 17 % d'entre eux seulement déclarent que ces nouveaux modèles économiques changent leur organisation, leur manière de produire, leur avenir économique, leur performance ou leur approche de la responsabilité sociétale.

De nouveaux modèles  économiques portés et incarnés essentiellement par de jeunes entreprises (start-ups) qui proposent de nouvelles solutions (souvent numériques), répondant à de nouveaux besoins,  à côté de l'offre des acteurs de l'économie dite traditionnelle. Les chefs d'entreprise interrogés sont-ils prêts à prendre le virage de cette nouvelle économie ? Pour près des 2/3 d'entre eux (63%) ce n'est pas d'actualité.

 

Des dirigeants qui manifestent surtout, pour l'heure, leur inquiétude.

Pour 40 % d'entre eux c'est ce qui caractérise le mieux leur état d'esprit actuel.

Le nombre de chefs d'entreprise se déclarant méfiants est en augmentation (+4%) quand le nombre de confiants est en baisse (-3%).

Pis, les niveaux de confiance sur les douze prochains mois sont en forte baisse tant pour les perspectives de leur propre entreprise (-7 points à 52 % d'avis positifs), de l'économie française (-5 points à 13 %) que pour celles de l'économie mondiale (-3 points à 22 %).

Pour chacune de ces dimensions, il s'agit des plus bas niveaux historiques enregistrés depuis le lancement de la grande consultation.

 

 

 

 

 

 

(*) Sondage OpinionWay réalisé auprès d'un échantillon représentatif de  605 dirigeants d'entreprise entre le 8 et le 23 février 2016.

 

A découvrir l'intégralité des résultats de la septième vague de la grande consultation des entrepreneurs

 

 

GRANDE CONSULTATION

CHEFS D'ENTREPRISE : VOTRE AVIS NOUS INTERESSE

Exprimez-vous ! CCI France invite tous les entrepreneurs qui le souhaitent à donner leur avis sur des sujets d'actualité qui concernent directement leur activité. Des sujets de questionnements que nous vous proposons mais aussi des thématiques que vous souhaitez voir aborder.

En savoir plus et participer à cette grande consultation