Assurez la réussite de votre projet

  1. Les 8 secrets de la réussite
  2. Les facteurs clefs de réussite de la création d'entreprise
  3. Les qualités de l'entrepreneur
  4. Les compétences de l'entrepreneur
  5. Vous avez envie de créer mais…

 

Les 8 secrets de la réussite - Vidéo de Richard St. John à la conférence TED

 

 


Les facteurs clefs de réussite de la création d'entreprise

Les principaux facteurs-clés de succès d'une création d'entreprise sont l'ENVIE, la MOTIVATION (la vôtre et celle de vos proches), LE PLAISIR, un projet qui vous corresponde et un produit / service adapté aux besoins des clients !

En complément des 8 secrets de Richard St John, voici donc quelques autres facteurs-clés de réussite.

 

Assurez-vous qu'être à votre compte vous plaira !

Être patron, c'est :

  • le bonheur,
  • l'indépendance,
  • la réalisation de soi,
  • la possibilité de décider seul,
  • une vie relationnelle riche,
  • un placement pour l'avenir.

C'est aussi :

  • un apprentissage qui peut être plus ou moins long : comme toute nouvelle chose, vous devrez apprendre à «faire tourner » votre boite,
  • de la solitude face à toutes les situations (absence de salarié, mauvais payeurs, informatique en panne, démarchage commercial...),
  • des revenus peut-être moindres et instables au lancement de l'entreprise,
  • de la « paperasses » (TVA, URSSAF, RSI…).

Alors, pour être sûr :

  • testez-vous
  • formez-vous au métier de dirigeant,
  • passez quelques jours avec un ami entrepreneur pour vivre son quotidien…

Vous l'avez compris, vous devez vous faire plaisir !

 

Assurez-vous que votre famille vous soutiendra

Une fois informée sur ce que votre projet implique pour vous et pour elle, si votre famille émet de grandes réserves, donne des conditions draconiennes ou refuse tout simplement que vous vous lanciez, ne démarrez pas votre projet. Pour autant, cela ne veut pas dire l'abandonner.

En fonction des objections émises, retravaillez votre projet avec votre famille, rassurez-la sur certains points et faites des concessions. Vous allez gérer un nouveau stress quotidien inhérent à votre projet (trouver des clients, rémunérer vos salariés le cas échéant, vous rémunérer…), inutile d'ajouter un conflit familial.

Un conseil : n'hésitez pas à faire assister votre famille à une réunion d'information sur la création d'entreprise et à consulter un notaire. Même bien balisée, l'aventure reste risquée.

 

Définissez le projet de création qui vous correspond

  • Une activité cohérente avec vos valeurs, votre projet de vie, vos ambitions, vos envies...
  • Un produit / service clairement déterminé vendu à une cible clairement définie (quand on vend tout à tout le monde, on ne vend rien à personne)
  • Avec des prix de vente qui vous permettent de payer vos charges et de vous payer !

Pour vous aider à trouver la "bonne idée", retrouvez le Guide CCI.

 

Construisez un projet cohérent et rentable

Qu'allez-vous vendre, à qui, pourquoi (en réponse à quel besoin), comment (mode de commercialisation) et combien ? L'ensemble doit être cohérent et, surtout, doit vous correspondre. Tant que cet ensemble (qu'on appelle Business model) n'est pas approuvé, travaillez-y !

Pour vous aider à trouver la "bonne idée", retrouvez le Guide CCI.

 

Soyez accompagné et mobilisez votre réseau !

  • Formalisez votre projet pour pouvoir en parler en quelques minutes de façon claire et simple,
  • parlez à vos amis, à vos (ex) collègues, aux fédérations professionnelles, à d'autres créateurs, à vos (ex) fournisseurs que vous restez dans le même secteur d'activité… C'est le meilleur moyen pour confronter votre idée pour l'améliorer et trouver des partenaires (fournisseurs, investisseurs, clients),
  • prenez des conseils pour gagner du temps et limiter les risques,
  • faites partie de Clubs d'entrepreneurs pour échanger et voir les choses autrement,
  • contactez le conseiller Création de votre Chambre de Commerce et d'Industrie.

 

Soyez professionnel !

  • Apprenez le vocabulaire de la création d'entreprise et de la gestion d'entreprise,
  • présentez un projet clair qui permette à vos interlocuteurs de comprendre en quelques lignes qui vous êtes, ce que vous allez vendre et à qui,
  • présentez à vos éventuels financeurs un business plan.

 

Choisissez la forme de votre entreprise une fois votre projet défini

Régime auto-entrepreneur, entreprise individuelle, société, association… c'est en fonction de votre projet que la forme d'entreprise la plus adaptée se décidera.

 

 

Les qualités d'un entrepreneur

La première qualité de l'entrepreneur est d'être un passionné, que ce soit par son produit, son marché, la stratégie de vente, etc. Il faut être animé par son projet. Sans passion, il est plus difficile de convaincre ses partenaires ou ses clients, les heures de travail paraissent plus longues et l'on se sent rapidement isolé.

"Ne laissez pas le brouhaha extérieur étouffer votre voix intérieure. Ayez le courage de suivre votre coeur et votre intuition." Steve Jobs

La capacité de travail est la seconde qualité de l'entrepreneur. Capacité plus que force de travail. Il faut pouvoir travailler quand on le souhaite. Entreprendre c'est savoir improviser, s'adapter, être réactif et toujours dans l'action.

"Le véritable entrepreneur est un faiseur, pas un rêveur."Nolan Bushnell

La troisième qualité de l'entrepreneur est la persévérance. Entreprendre au quotidien, c'est 80% de difficulté et 20% de réussite.

"Lorsque tu fais quelque chose, saches que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire." Confucius

L'entrepreneur doit également savoir faire des concessions et vivre à un rythme différent des autres. Il faut savoir garder le focus ! Il est facile d'être submergé par des idées, des conseils, des tâches à réaliser, de l'administratif... Un conseil : donnez-vous un fils conducteur autour duquel vous allez ensuite organiser l'ensemble de vos activités.

"Prenez vos décisions en fonction d'où vous allez, pas en fonction d'où vous êtes." James Arthur Ray

 

 

Les compétences de l'entrepreneur

Le chef d'entreprise doit avoir certaines aptitudes et compétences mais il doit surtout savoir ce qu'il ne sait pas ou ne veut pas faire et trouver les solutions ailleurs (recruter, sous-traiter, externaliser).

Un entrepreneur est « une personne capable de transformer un rêve, une idée, un problème ou une occasion en une entreprise ». (Paul-Arthur Fortin)

Des chercheurs dont Alain FAYOLLE ont défini les compétences entrepreneuriales requises pendant chaque étape d'une création puis d'une gestion d'entreprise.

 

Les compétences du créateur d'entreprise

Pendant la phase de préparation du projet, les compétences et aptitudes mobilisées seront :

  • des aptitudes émotionnelles : motivation, volonté, tolérance au risque, autonomie, implication,
  • des aptitudes de perception des opportunités : pour transformer des opportunités en activités rentables,
  • des compétences en maîtrise de l'information car vous allez devoir chercher de nombreuses informations, 
  • des capacités d'absorption car vous allez être submergé d'informations et il faudra trier ! (les CCI peuvent vous y aider),
  • des compétences en gestion de la nouveauté, en gestion des paradoxes,
  • des compétences en méthode et conduite de projet,
  • une envie et capacité à apprendre.

 

Les compétences du chef d'entreprise

Pour gérer et développer l'entreprise, d'autres compétences devront être mobilisées :

  • des compétences techniques :
    • Gestion administrative : Factures, devis, TVA, URSSAF, contribution économique, territoriale, RSI, DUE, BIC, BNC, IS, INPI, Greffe, rangement, classement… ça vous évoque quelque chose ? En rythme de croisière, comptez entre 3 et 4 heures d'administratif « pur » par semaine. Mais beaucoup plus à vos débuts !
    • Comptabilité – gestion – finance : BFR, emplois, ressources, charges, investissements, dotations aux amortissements, amortissements linéaires et dégressifs, rentabilité, FI-FO, valeur ajoutée, solde intermédiaire de gestion, passif, actif, marge brute, marge nette, tableau de bord, trésorerie…C'est clair ? Sinon, des formations existent.
    • Ressources humaines - Droit du travail : 35 heures, heures supplémentaires, convention collective, DUE, entretien préalable au licenciement, RTT, congés, entretien d'embauche, fiche de poste, critères de sélection… Si vous voulez recruter, connaître les bases en droit du travail et en gestion des ressources humaines est indispensable !Cela vous permettra d'acquérir des réflexes et éviter de faire appel à un conseil juridique systématiquement. Alors, formez-vous !
    • Juridique - Droit des sociétés : Conditions générales de vente, bail commercial, contrat commercial, CNIL... beaucoup d'éléments de l'entreprise sont juridiques.Formez-vous à l'essentiel et sous-traitez.
    • Commercial : Inné ou acquis ? Aimer vendre, c'est plutôt inné mais bien vendre, ça s'acquiert ! Concevoir et mettre en œuvre une politique commerciale adaptée à votre entreprise (même si elle est toute petite), négocier, convaincre les clients, les fidéliser…Ca s'apprend.
    • Management : Là encore, il y a de l'innée et de l'acquis. Aimer motiver des équipes, les diriger, être le leader, c'est plutôt inné. Mais il existe des techniques de conduite de réunion, de délégation, de motivation d'équipes, de management général…
  • des compétences stratégiques,
  • des compétences sociales et relationnelles,
  • des compétences de développement de projet,
  • diverses aptitudes dont :
    • Goût de l'action
    • Esprit d'initiative
    • Orientation vers le résultat
    • Persévérance
    • Résistance
    • Talent de persuasion
    • Esprit de décision
    • Rigueur
    • Ténacité
    • Sens du client
    • Capacité d'écoute
    • Esprit d'analyse
    • Esprit de synthèse

En tout état de cause, la qualité principale d'un dirigeant est VENDRE et donc trouver des clients. Mais attention toutefois, vendre, c'est bien mais vous ne devrez pas négligez ce qui en découle : faire les devis, les factures, relancer les clients, vérifier les finances de l'entreprise...

Les CCI peuvent également vous proposer des formations techniques (responsable logistique, installateur thermique…).

 


Vous avez envie de créer mais...

... Vous trouvez ça compliqué, vous n'êtes pas sûr de réussir... des solutions existent. 

 

Les deux points bloquants

1. Vous n'avez pas envie d'entreprendre…

… mais vous n'avez pas le choix car vous ne retrouvez pas d'emploi salarié.
 

2. Votre famille n'est pas d'accord

Expliquez clairement les enjeux que ce projet représente pour vous.

Si, une fois informée sur ce que votre projet implique pour vous et pour elle, votre famille émet de grandes réserves, donne des conditions draconiennes ou refuse tout simplement que vous vous lanciez, ne démarrez pas votre projet. Pour autant, cela ne veut pas dire l'abandonner.

En fonction des objections émises, retravaillez votre projet avec votre famille, rassurez-la sur certains points et faites des concessions.

Un conseil : n'hésitez pas à faire assister votre famille à une réunion d'information sur la création d'entreprise et à consulter un notaire. Même bien balisée, l'aventure reste risquée, autant vous protéger avant.

 

Les huits freins qui ont des solutions

1 - Vous ne savez pas quoi faire

Ne pas avoir d'idées n'est pas incompatible avec l'envie d'entreprendre. L'important c'est d'être motivé.

Si vous avez besoin d'aide pour trouver des idées, consultez le guide CCI.

En tout état de cause, soyez cohérent ! Construisez un projet qui vous correspond, que ce soit en termes d'effectif, de chiffre d'affaires, de contraintes ou de libertés. Si votre motivation est de gagner de beaucoup d'argent, certains projets seront plus pertinents que d'autres.

Inversement, si vous souhaitez être disponible pour vos enfants et aller les chercher à l'école, privilégiez des activités qui vous permettront cette organisation !

L'avantage, en créant votre entreprise, c'est que vous allez pouvoir choisir les contraintes qui vous arrangent le plus.

2. Vous n'aimez pas être seul ou décider seul

C'est un frein réel ! Un dirigeant est seul face à ses décisions, ses doutes et ses incertitudes, mais aussi ses salariés, ses clients, ses fournisseurs et ses banquiers. Ils attendront de vous des réponses dans toutes les situations.

Si vous nevoulez pas être seul, quelques pistes :

  • Créez avec un associé
  • Inscrivez-vous à des clubs de dirigeants. Il y en a dans la plupart des CCI et ailleurs
  • Acceptez de dire « je ne sais pas » pour lâcher la pression !

3. Juridiquement, c'est impossible

Votre ancien contrat de travail ne vous permet pas de créer dans l'activité que vous envisagiez en raison d'une clause de non concurrence. Des solutions existent : discutez-en avec un conseil juridique.

4. Vous pensez que c'est compliqué

C'est ce que tout le monde vous dit ! Ne vous y fiez pas. Bien sûr, devenir entrepreneur ne se fait ni du jour au lendemain, ni sur un coup de tête. Mais en construisant son projet pas à pas, en étant organisé et en faisant appel aux bonnes personnes, vous mettrez toutes les chances de votre côté.

En 1850, 50% des personnes actives étaient des indépendants et, 2009, plus de 500 000 personnes se sont lancées dans l'aventure !

5. Vous ne savez pas exactement ce que devenir patron implique

Si vous connaissez des patrons de TPE, demandez-leur de passer quelques jours dans leur entreprise pour voir comment se déroule leur quotidien. Cela peut vous éclairer sur des activités et vous permettre de découvrir un intérêt pour des métiers que vous aviez mis de côté (artisanat, métallurgie, commerce, etc.).

D'autre part, gérer une unité de production au sein d'un groupe n'a absolument rien à voir avec la gestion d'une petite entreprise.

6. Vous n'êtes pas sûr d'avoir les compétences nécessaires pour gérer une entreprise

Faites la liste de ce que vous savez faire et de ne ce que vous ne savez pas faire. Prenez en compte vos compétences acquises au cours de votre carrière ou de vos loisirs ! Si vous avez des faiblesses, les CCI proposent des formations qui peuvent vous aider. 

7. Vous ne savez pas si vous avez le profil d'un entrepreneur

Devenir chef d'entreprise, c'est faire appel à son côté entrepreneur, pour créer son entreprise, et son côté manager, pour la diriger.

Si les deux aspects sont parfois opposés – la prise de risque contre la gestion raisonnable –, ils n'en restent pas moins terriblement complémentaires. Voici quelques tests pour identifier vos forces et vos faiblesses.

Paul-Arthur Fortin, considéré comme le père de l'entrepreneuriat au Québec, définit un entrepreneur comme « une personne capable de transformer un rêve, une idée, un problème ou une occasion en une entreprise ».

N'oubliez pas : si entreprendre ne s'apprend pas, manager si ! Les CCI proposent d'ailleurs une foule de formations vous permettant d'acquérir les compétences nécessaires.

En attendant, testez-vous !

8. Vous avez peur de prendre trop de risques

Vous allez effectivement prendre un risque mais, aujourd'hui, la sécurité n'est plus non plus assurée en tant que salarié ! Et, le risque peut se gérer :

  • en fonction de l'activité que vous choisissez, peut-être pouvez-vous commencer votre activité en même temps qu'un poste salarié pour tester votre projet,
  • vous pouvez protéger votre résidence principale auprès de votre notaire,
  • sachez pourquoi les entreprises déposent le bilan, ça vous permettra de ne pas commettre les mêmes erreurs (Source : Ministère des PME) :
    - 27% : problème de marché et de clientèle
    - 18% : problème de gestion
    - 15% : problème lié au chef d'entreprise
    - 12% : problème de charges
     
  • Si vous avez peur de la baisse de vos revenus, sachez qu'elle est, en général, limitée dans le temps. Lisez les études de l'INSEE sur ce sujet. Et à vous de monter le projet qui a le potentiel de vous apporter les revenus dont vous avez besoin.
     
  • Si vous avez peur d'être trop pris par votre activité et de ne plus avoir de temps pour votre famille, à vous de monter le projet qui vous permet d'avoir du temps.

 

Mise à jour : 01 octobre 2015



  • Contactez le conseiller le plus proche de chez vous




  • Découvrez la chaine Youtube
    CCI Entreprendre