Etes-vous plutôt un créateur ou un repreneur ?

Mots-clés :

Créateurs et repreneurs d'entreprise, égaux face au projet 

On dit souvent que les repreneurs sont ceux qui n'ont pas assez d'idées pour créer. Ce serait simplifier un peu trop la reprise d'entreprise et complexifier un peu trop la création. S'il suffisait d'avoir des idées pour devenir chef d'entreprise…

Lorsqu'un spécialiste de l'accompagnement à la création d'entreprise analyse une création, c'est bien le projet qu'il analyse et non l'idée initiale. Derrière chaque création, il y a forcément un projet. Une idée devient un projet à l'issue d'une étude de marché, d'une analyse financière, et d'une analyse juridique et sociale de la future entité.

Pour la reprise, il en va de même. Si le repreneur a des idées, il devra les transformer en projet et la difficulté sera d'inscrire ce projet dans un cadre existant.

En effet, le repreneur reçoit une entreprise qui, dans 50% des cas, a été créée par son dirigeant trente ans plus tôt. Et, si un dirigeant n'appréciera pas un repreneur qui veut « tout casser » sous prétexte qu'il a des idées, il n'appréciera pas plus un repreneur qui voudrait simplement continuerà l'identique. Le dirigeant connaît son entreprise et son potentiel, il a donné naissance à cette structure, l'a fait grandir, l'a accompagnée dans son développement tel un parent avec son enfant, comment pourrait-il entendre que son entreprise n'est plus « apte » pour un nouveau projet ?

Un même défi face aux hommes

Lorsque vous créez, vous embauchez si nécessaire et, comble du luxe, vous embauchez qui vous voulez.

Lorsque vous reprenez, vous recevez une entreprise qui a une histoire, laquelle a été faite par des hommes. Certains vous déplairont, d'autres vous effraieront, d'autres encore partiront… Mais ils feront tous partie de l'entreprise et de son succès. Et, sans eux, point de salut. En effet, plus de 20 % des repreneurs se plaignent d'avoir manqué d'informations sur le fonctionnement de l'entreprise de la part de l'ancien dirigeant. Donc, si le repreneur n'est pas entouré par les salariés, il risque quelques erreurs stratégiques.

Votre défi : faire adhérer des hommes à un projet

 

Même combat face au financement 

Quel que soit le projet, qu'il s'agisse de création ou de reprise, l'entrepreneur doit prendre des risques. Et, de l'avis des financeurs, prendre des risques signifie apporter une partie des ressources financières nécessaires.

Mais, au final,que l'on veuille créer une entreprise ou reprendre, l'esprit est le même : la personne aime prendre des risques, a l'esprit d'initiative, de l'audace, de la pugnacité et a la capacité à reconnaître des opportunités de développement là où d'autres ne verraient qu'absence de marché ou complications.

 

 

Alors avez vous choisi ? Création ou reprise d'entreprise ? 

 

La recette de la création d'entreprise : 

 

Créer une entreprise

 

 

La reprise d'entreprise : 

 

 

Reprendre une entreprise

 

  •  

    Besoin d'aide ?

    Contactez un conseiller 

    proche de chez vous 

  •  

     

    Découvrez CCI Business Builder, l'outil en ligne gratuit pour concrétiser ses projets d'entreprise