Préparer la cession de votre entreprise

Préparer la cession de votre entreprise, c'est faire en sorte que l'organisation que vous avez peut-être créée et dont vous faites partie ne dépende pas exclusivement de vous et puisse croître ou simplement continuer d'exister après votre départ.

Préparez-vous

Vous êtes le pivot de ce projet de transmission. Pour préparer votre départ sereinement, il est préférable de savoir répondre aux questions suivantes.

Pourquoi souhaitez-vous céder votre entreprise ?

Vous souhaitez céder...

  • pour prendre votre retraite ?
  • pour monter une autre affaire ?
  • pour prendre un break avant de faire autre chose ?
  • parce que vous en avez marre des clients ?
  • parce que vous êtes sur un créneau d'activité dont l'avenir semble incertain ?

Selon les motivations, la cession sera préparée et menée différemment. Soyez clair à ce sujet avec tous vos partenaires et conseils : ce sera la garantie d'un meilleur déroulement.

A quel moment vendre votre entreprise ? Quand la quitter ?

La balle est dans votre camp ; fixez-vous l'année ou le moment envisagé pour la vente afin de baliser les étapes de la préparation.

La réponse ne sera pas la même selon vos motivations de cédant :

  • vous vendez l'entreprise et la quittez pour prendre votre retraite : vous attendez d'avoir l'âge requis mais n'êtes pas à 6 mois ou un an près et prenez le temps de trouver un repreneur
     
  • vous vendez pour mener un autre projet : vous êtes pressé, vous vous fixez une échéance
     
  • vous vendez l'entreprise mais souhaitez y travailler encore quelques temps : vous avez l'entière maîtrise, vous avez du temps mais il ne faut pas que « ça traine » !

Selon les cas, le timing du processus sera différent : là encore soyez clair avec vous-même et vos conseils.

 

A quel moment céder son entreprise ? - Alain Tourdjman, directeur des Etudes économiques et de la prospectives, BPCE

 

Etes-vous réellement prêt à vendre votre entreprise et à la quitter ?

Cette question peut vous surprendre mais l'expérience montre qu'il est important que chaque cédant s'interroge à ce sujet. En effet, il n'est pas rare qu'en cours de négociation, voire la veille de la signature de l'acte de cession, des cédants fassent « marche arrière » car ils ne sont plus (ou pas !) vendeurs. Quelle perte de temps pour eux et les autres !

Avez-vous conscience que la cession implique ?

  • Ne plus aller chaque jour dans l'entreprise que vous avez créé, dont vous avez hérité de vos parents, que vous avez développé pendant des années ?
  • Ne plus être connu et reconnu comme le dirigeant de la société "X" ?
  • Du temps pour vous et vos proches ?


A qui allez-vous vendre ?

Plusieurs possibilités s'offrent à vous :

  • Un membre de votre famille
  • Un salarié
  • Un repreneur individuel extérieur à l'entreprise
  • Une autre entreprise

Cette question est importante car le projet étant différent, l'organisation de la transmission sera différente.


Avez-vous prévu ce que vous allez faire après ?

Si ce n'est pas le cas, essayez de prévoir une activité dans laquelle vous allez vous investir pleinement. Il y a certainement un domaine qui vous fait envie depuis des années et que vous n'avez pas eu le temps de mettre en œuvre (sport, piano, voyages, jardinage, artisanat, …).


Ne sous-estimez pas ce point ; certains cédants n'ayant pas préparé « l'après », ressentent un vide abyssal après la vente de leur entreprise et connaissent une période de déprime post-cession. Autant l'éviter !

N'engagez le processus de vente que quand vous êtes prêt d'un point de vue personnel.

 

Témoignage
"Un de mes clients m'avait demandé de l'aider à transmettre son entreprise. Il a rencontré plusieurs repreneurs.
A deux reprises, alors que nous étions arrivés à la signature de la promesse de vente, il s'est rétracté pour des motifs curieux. La deuxième fois, je lui ai fait part de mon étonnement car il avait face à lui le repreneur idéal. « Ce n'est pas moi qui veut vendre, c'est ma femme ! » m'a-t-il répondu.
Que de temps perdu pour lui, pour les conseils et surtout pour les malheureux repreneurs..."
F. G., Expert comptable

Quelques années avant de vendre : déchargez-vous de certaines tâches auprès de collaborateurs et obligez-vous à prendre du temps pour vous à l'extérieur de l'entreprise (en vous investissant par exemple dans une nouvelle passion).
Cela aura aussi l'avantage de rendre plus autonomes vos collaborateurs et donc de pouvoir intéresser plus facilement un repreneur !

Vous et votre entreprise

Par certains aspects, vous êtes lié au quotidien par votre entreprise :

  • Vous êtes propriétaire de l'immobilier de l'entreprise : vous le gardez ou pas ?
  • Vous habitez au dessus de votre commerce : pourrez-vous rester ou devrez-vous déménager ?
  • Vous n'utilisez que votre voiture de fonction : vous la laisserez à l'entreprise ou vous souhaitez la conserver ?

Ce ne sont que quelques exemples mais ils vous montrent qu'il y a des inter-connexions entre vous et l'entreprise et que leur prise en compte s'impose. Listez tous ces points de connexion et pour chacun envisagez les conséquences de la cession et votre choix.
 

Informez vos conseils de vos décisions : ils vous apporteront les solutions le moment venu.

 

Mise à jour : 1er décembre 2014