Réaliser les diagnostics de votre entreprise

Etes-vous sûr que votre entreprise, telle qu'elle est à ce jour, peut être vendue dans les meilleures conditions ? Sinon, quoi faire pour la rendre plus intéressante pour un repreneur ?

Les différents diagnostics à réaliser

Imprimer tout

Pourquoi ces diagnostics ?

Diagnostic comptable

Diagnostic des moyens

Diagnostic économique

Diagnostic financier

Diagnostic humain et organisationnel

Les hommes et femmes de l'entreprise constituent une part importante de sa valeur. C'est le moment de faire ou refaire un point sur le sujet.

  • Comment est la pyramide des âges ? Si plusieurs départs en retraite sont prévus avant ou juste après la cession, anticipez les recrutements et la transmission des savoir-faire.
  • Votre personnel est-il compétent et adaptable ? Afin de le préparer à une nouvelle gestion, une nouvelle organisation, … un effort sur la formation sera peut être utile.
  • L'organigramme est-il clair ? L'organisation actuelle est-elle optimale ? Chaque personne est-elle à sa place ou des ajustements sont-ils nécessaires ?
  • L'entreprise est-elle organisée de façon à pouvoir fonctionner sans une présence forte du dirigeant ? Si c'est le cas, cela permettra d'intéresser une typologie plus large de repreneurs.
  • Les définitions de postes sont-elles claires ?
  • Le montant des salaires attribué est-il équitable ?
  • Y a t'il dans votre organisation des "personnes-clé"?

 

Les personnes-clé : ce sont les personnes qui ont la mémoire de l'entreprise ou qui sont indispensables à son bon fonctionnement. Ce sont des auxiliaires précieux qui auront leur rôle dans la réussite de la cession. Sachez-le et faites en sorte que tout se passe bien avec elles. Quelles sont-elles ? Comment envisagent-elles votre départ ? Sont-elles intéressées pour reprendre ?

 

Attention aux personnes-clé, proposez-leur la reprise : elles en seront flattées et si elles ne sont pas intéressées, elles seront probablement des alliées pour vous aider à trouver le repreneur.
Si un licenciement s'impose, c'est à vous le cédant d'y procéder et pas au repreneur.
N'oubliez pas le personnel en congé parental ou autre congé longue durée.

Posez-vous objectivement la question de la reprise par tout ou partie du personnel. Dans ce cas, le montage SCOP peut être une réponse adaptée surtout si elle est travaillée en amont.
Témoignages
"Le dirigeant d'une serrurerie de 5 salariés a demandé un jour à me voir parce qu'il voulait arrêter trois mois plus tard ! Il voulait connaître la valeur de son entreprise, une belle petite affaire que j'avais toujours vue bénéficiaire. Le problème était que trois des salariés étaient du même âge que le cédant et prenaient leur retraite dans les douze mois à venir ; les deux autres avaient moins de deux années d'ancienneté. Sachant qu'il était très difficile de trouver la main d'oeuvre qualifiée de remplacement, qui pouvait reprendre dans de telles conditions ? Le dirigeant, dont j'avais essayé d'attirer l'oeil à ce sujet depuis quelques années, a reconnu qu'il avait eu tort de ne pas anticiper. Il a fait une cessation d'activité."
F. G., expert-comptable

"Cinq années avant de céder, j'ai commencé à m'organiser de façon à m'absenter une journée chaque semaine, puis deux. Je n'avais que 18 salariés mais j'ai structuré l'organisation de mes équipes, ai clairement défini les missions de chacun , notamment de l'encadrement et ai délégué progressivement toutes les tâches possibles. Cela s'est fait progressivement et le personnel s'est senti valorisé. Au moment de céder mon entreprise, malgré la spécificité de l'activité, j'ai pu intéresser très rapidement des repreneurs d'horizons variés et ai eu l'embarras du choix. J'ai pu choisir mon repreneur ; il n'était pas du métier, la reprise s'est faite rapidement et je l'ai accompagné pour lui apprendre les spécificités de l'activité."
L. P., ancien dirigeant d'une entreprise du BTP

Diagnostic juridique

Diagnostic réglementaire

Diagnostic social